Témoignage d’un étudiant rom sur le racisme au quotidien

Il y a une semaine maintenant, on apprenait l’agression particulièrement violente dont a été victime un jeune Rom de 16 ans, à Pierrefitte (93), tandis que le racisme à l’égard de cette communauté se banalise et s’étend chaque jour davantage, tant au niveau institutionnel que dans "l’opinion". Le site du Nouvel Observateur a publié un intéressant témoignage, celui d’un étudiant rom originaire de Roumanie, Nicolae, 21 ans, qui vit en France depuis trois ans, et qui raconte le racisme au quotidien.

Un bidonville rom à Bobigny, en février 2014.

J’ai grandi en Roumanie, dans le village de Calvini. Ma famille et moi, nous avons décidé de venir en France en 2011, après mon Bac, pour que je puisse continuer mes études. En Roumanie, il y a un racisme d’État terrible envers nous qui rend notre vie là-bas très compliquée.

La vie en France est aussi difficile. Pendant plus de deux ans, j’ai vécu avec ma famille dans une usine désaffectée de Villebon-sur-Yvette. Il y a un mois, nous en avons été expulsés, puis relogés dans un hôtel d’urgence de Noisy-le-Sec, où il n’y a ni toilette, ni douche, ni cuisine.

 En venant en France, je m’attendais à vivre dans de telles conditions. Je n’ai donc pas été vraiment surpris. En revanche, ce qui m’a étonné, ce qui me choque et m’interpelle vraiment, c’est le racisme des Français et des autorités à l’égard de ma communauté. Je ne pensais pas ce pays aussi raciste.

Lire la suite ici