Le nationalisme, même de gauche, est un poison - commentaires Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-10-08T22:34:35Z https://lahorde.samizdat.net/Le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison-22607 2014-10-08T22:34:35Z <p>Tu confonds "racisme" et "nationalisme". Or c'est bien le second qui est reproché au PG, pas le premier. Il ne s'agit donc pas de confondre l'extrême droite et l'extrême gauche, mais de dire qu'il n'y a pas de nationalisme "acceptable" au prétexte qu'il serait porté par un parti "de gauche".</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-10-08T22:17:41Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment22603 2014-10-08T22:17:41Z <p>L'éternel combat rouge/brun. La comparaison n'a pas lieu d'être, Mélenchon s'étant évertué un milliard de fois (peut-être même bien trop de fois) à casser la politique frontiste. De surcroît, le comparer à Marine Le Pen dans son "nationalisme" (qui ne doit pas être confondu avec du patriotisme ou de l'Eurosepticisme (il n'y a pas que le FN qui est contre l'Europe, la LCR aussi) revient quasiment à mettre l'extrême droite au même plan que l'extrême gauche, ce qui est un contresens majeur. L'extrême droite est majoritairement et même unanimement raciste voire antisémite. Alors je voudrais, avant de pousser plus loin le débat, que vous me donniez UNE déclaration raciste de Jean-Luc Mélenchon, pour ensuite voir si la comparaison avec l'extrême droite, quel qu'elle soit, est possible.<br class="autobr" /> La nationalisme, ce n'est pas la gauche. <br class="autobr" /> Et en le disant, ce que vous faites, je suis désolé de le dire ainsi, mais c'est de la bouillie.</p> <p>Mélenchon s'illustre dans son combat antifasciste (bien qu'il ne soit pas toujours des plus fins, c'est entendu), alors je ne vois vraiment pas pourquoi vous le prenez pour cible.</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-08-20T12:57:58Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment17863 2014-08-20T12:57:58Z <p>Très bon article et analyse de nos camarades d'Initiative Communiste-Ouvrière sur ce poison appelé nationalisme.</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-07-08T01:42:46Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment17092 2014-07-08T01:42:46Z <p>Je dirais même "le fascisme même de gauche est un poison". Il existe de nombreuses convergences entre le FN et le FdG. L'un comme l'autre sont des pro-France opposé à la décentralisation et à l'autonomie des régions, ces mêmes partis proneront le droit à l'autodétermination des peuples ou hurleront contre la souveraineté perdue de cette pauvre France au profit de l'UE (c'est tellement plus simple) mais refuseront de reconnaitre une identité régionale, prétextant une atteinte intolérable à l'unité (qu'ils confondent avec homogénéité) de la France.</p> <p>On peut également repprocher à Mélenchon et son mouvement leurs soutiens ignobles à El-Assad, au régime Iranien, ou à Poutine lors de la crise en Ukraine, quelle différence avec Le Pen ?</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-07-03T17:08:08Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment16996 2014-07-03T17:08:08Z <p>Et l'anarcho-indépendantisme alors ?<br class="autobr" /> Parce que l'on peut être internationaliste, anarchiste et indépendantiste, sans contradiction aucune.</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-06-24T23:44:39Z https://lahorde.samizdat.net/Le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison-16790 2014-06-24T23:44:39Z <p>Les raisonnements théoriques trouvent leurs limites dans le champ du réel. On peut trouver une formation politique un peu bancale et la préférer malgré tout au pire. D'autant plus que les votes 'populaires' ne s'expriment déjà plus majoritairement à gauche...</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-06-21T10:42:35Z https://lahorde.samizdat.net/Le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison-16698 2014-06-21T10:42:35Z <p>Koysen voit des subtilités "théoriques" là où le PG défend ouvertement les intérêts de grande puissance de la France. Des ventes d'armes (rafale) juqu'au soutien affiché aux guerres françafricaines, sous prétexte de légalité internationale. On sait pourtant que celle-ci n'est sont jamais que le prétexte que se donnent les puissances impérialistes.<br class="autobr" /> Voir le dernier exemple en date, la RCA : "Le gouvernement a-t-il tort d'intervenir au Centrafrique ? Non... celle-ci s'inscrit pleinement dans le cadre du droit international puisque le conseil de sécurité de l'ONU a donné unanimement le mandat à notre pays d'appuyer la force africaine de la Misca chargée de protéger les civils et « stabiliser » le pays... C'est légitime, le gouvernement n'interviendrait pas si nos intérêts nationaux n'étaient pas en jeu. En l'espèce, il s'agit notamment de l'uranium. L'alimentation énergétique de notre pays dépend de cette ressource que notre sous-sol ne produit guère. La Centrafrique dispose du gisement de Bakuma et de frontières stratégiques avec des voisins dotés du précieux minerai" (déc. 2013).<br class="autobr" /> L'embellisement de la République et de sa vocation mondiale traduit fidelement cette défense des intérêts de l'impérialisme.<br class="autobr" /> Du reste, Koysen se trompe lorsqu'il évalue l'antifascisme du PG par rapport à sa plus ou moins grande radicalité. Radicalité par rapport à quoi ? Ce que le PG, mais pas le seul, radicalise, c'est : la dénonciation des marché financiers et de la poignée de spécualteurs, la défense de la souveraineté française, le renforcement de l'appareil d'Etat (protectionnisme, nationalisation, ...). Le "peuple français", c'est une illusion périmée. 1° Parce qu'il dissimule la réalité de la domination capitaliste et la détourne contre la poignée de vendus qui ne "pense pas en français mais dans la langue de la finance mondiale" (Melenchon). 2° Parce qu'il détourne de la seule réalité qui vaille, à la base d'une démarche vraiment antifa et commune : le prolétariat est une classe multinationale !</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-06-20T10:05:29Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment16682 2014-06-20T10:05:29Z <p>Je comprends les arguments. Mais je les trouves assez caricaturaux. Certes le côté jacobin du PG est le moins attractif et ses références à la France sont légion mais de là à parler de nationalisme est excessif. A la différence du FN qui défend un peuple-nation, le PG défend la notion de peuple-classe ce qui est d'ailleurs LA NOTION qui écarte tout similitude entre ces 2 partis dit "populistes".<br class="autobr" /> Parler de nationalisme de gauche en évoquant le PRCF ou l'URCF, les nationaux-bolchéviques eut été plus inspiré car eux signent des appels et font parfois le lien avec le FN. Pour le PG, l'angle d'attaque est certes pârtisan mais ce ne peut être comparé au FN.<br class="autobr" /> De plus, concernant le combat antifasciste, le PG est le seul parti institutionnel que je vois afficher de manière radicale ce combat.<br class="autobr" /> C'est malheureusement avec ce genre de papier que la gauche politique (hors PS et une partie des cocos bien sûr) ne pourra jamais s'unifier et constituer un front commun de lutte.<br class="autobr" /> Dommage....</p> Le nationalisme, même de gauche, est un poison 2014-06-19T17:57:44Z https://lahorde.samizdat.net/le-nationalisme-meme-de-gauche-est-un-poison#comment16669 2014-06-19T17:57:44Z <p>Voilà une critique qui vise juste. <br class="autobr" /> Le PG, en la compagnie de divers représentants de la gauche bourgeoise, relance bel et bien un nationalisme assumé. Le comble du ridicule était atteint par le livre d'A. Corbière qui dénonçait M. Le Pen comme "parti de l'étranger", extérieure aux traditions de la France et de sa République, etc.<br class="autobr" /> Il faudrait ajouter que, pour le Front de gauche, l'Etat est avec la nation, le 2ème "rempart" contre la crise. Ils en appellent ainsi à renforcer l'appareil de domination bourgeoise, à faire passer notre salut dans les mains de l'Etat, ... bref à renforcer les tendances autoritaires de la politique actuelle. Ils nagent effectivement dans les mêmes eaux que le social-patriotisme du FN !<br class="autobr" /> Voir sur le même sujet : <a href="http://nantes.indymedia.org/articles/29669" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://nantes.indymedia.org/articles/29669</a><br class="autobr" /> Salut rouge</p>