Gilets jaunes acte X : l'extrême droite se lâche - commentaires Gilets jaunes acte X : l'extrême droite se lâche 2019-02-01T18:48:37Z https://lahorde.samizdat.net/Gilets-jaunes-acte-X-l-extreme-droite-se-lache 2019-02-01T18:48:37Z <p>Malheureusement, c'est plus compliqué que ça. Et on ne voit pas pourquoi on laisserait les Gilets jaunes "tranquilles". Comme n'importe quel autre mouvement social, les Gilets jaunes doivent au contraire être questionnés, et éventuellement critiqués. On t'accorde qu'on a tendance à appuyer là où ça fait mal, mais c'est pour le bien du mouvement. Il ne sert à rien d'adopter une politique de l'autruche, qui est celle qui prévaut pour le moment.</p> Gilets jaunes acte X : l'extrême droite se lâche 2019-01-30T19:20:34Z https://lahorde.samizdat.net/gilets-jaunes-acte-x-lextreme-droite-se-lache-et-tente-un-hold-up#comment138406 2019-01-30T19:20:34Z <p>En tant que Gilet jaune toulousain et plus proche de loin des antifas que de l'extrême droite je suis choqué pour toutes vos conneries. Continuez de combattre le fascisme là où il se trouve : chez toutes les personnes et entités présentes sur votre diagramme comme celle qui tentent se s'y faire une place (je pense à notre bon gouvernement centriste qui cache des mesures à tendance fascisantes) mais laissez les Gilets jaunes tranquilles ! Il y a des fachos dans nos rangs parce qu'il y a des gens qui se tournent vers l'extrême-droite dans le peuple français, ni plus ni moins.</p> Gilets jaunes acte X : l'extrême droite se lâche 2019-01-23T17:21:29Z https://lahorde.samizdat.net/gilets-jaunes-acte-x-lextreme-droite-se-lache-et-tente-un-hold-up#comment138165 2019-01-23T17:21:29Z <p>Ben oui... Comme vous l'espériez, ça commence à décanter un peu, tant mieux. Oui mais... On voit bien, et ça nous surprend pas, que le pouvoir, ce qu'il aime mieux écouter, ce sont les "porte-paroles" - la plupart du temps d'extrême droite. Plus pratique pour y discuter tranquille RIC et "problème de l'immigration", ça c'est sûr.Et faut pas se cacher que ceux qui se rangeraient plutôt sous la bannière "on veut vivre et pas survivre" que sous celle de la défense du pouvoir d'achat, ils sont numériquement (et malheureusement pas que) plutôt en infériorité sur les ronds-points, pour ce que j'ai pu en voir. <br class="autobr" /> Alors, je crains bien qu'on soit en plein dans le scénar développé par un Rodolphe Crevelle : prendre appui à un certain moment sur l'extrême gauche en faisant alliance avec eux, et s'en débarrasser le moment venu...<br class="autobr" /> Et comment lutter contre ça ?</p>