Sur l’agenda

mai 2020 - avril 2021

  • mai
  • Marche des solidarités partout en France

    Ci-dessous les lieux de rendez-vous des initiatives de rue (rassemblements, manifestations) dans les différentes villes mobilisées pour la régularisation des sans-papiers, le logement pour touTEs, la fermeture des CRA, l’égalité des droits... et la liberté de manifester ! Avec le rappel des rendez-vous et des consignes pour Paris.

    Pour Paris les rdv et le dispositif est en-dessous. Il est demandé à touTEs les manifestantEs de venir avec des masques et de respecter les distances physiques. Les informations qui manquent sur quelques viles seront ajoutées au fur et à mesure des remontées.
    affiche-30mai-2020-04

    Bordeaux : 14H30 Place de la Bourse

    Grenoble : 16H00 Place Victor Hugo

    Le Havre  : 15H00 devant l’Oiseau Blessé dans les jardins de l’Hôtel de Ville départ à 15H05 en manifestation

    Lille  : 15H00 Place de la République / Parvis des droits de l’homme

    Limoges  : 15H00 devant la préfecture

    Lyon  : 15H00 Haut de berges de la Guillotière

    Marseille  : 14H00 devant le Vieux Port

    Metz  : 12H00 devant le CRA

    18H00 Place des droits de l’homme

    Montpellier  : 14H00 devant la préfecture (interdit)

    Nantes  :

    Nîmes  : 11H00 devant différents lieux simultanément : le nouveau bâtiment du Conseil départemental l’entrée de la préfecture avenue Feuchères ; l’hotel BnB rue de la République/rue Dhuoda ; l’entrée du Conseil Départemental rue Guillemette, le Centre de rétention administrative

    Orléans  : 14H00 Chaîne humaine au départ de la Place de la République

    Perpignan  : 11H00 Place de la République

    Poitiers  : 11H00 Place du Marché

    Rennes  : Rdv 14H30 Départ coordonné à 15H

    « A cette fin, plutôt qu’un défilé « classique », les manifestantEs seront appeléEs à se répartir dès le départ entre 9 points de rassemblements dès 14H45 pour un départ à 15h pétantes ! Merci de vous inscrire sur le tableau suivant afin de former des groupes de 10 personnes par point de rassemblement : https://lite.framacalc.org/9gvu-et3qa1nf34.

    Si lors de votre inscription, le tableau est rempli, le RDV est donné à République, où les manifestantEs seront invitéEs à se placer le long des cortèges déjà existants, en respectant une distance de 2 mètres. »

    LES POINTS DE RDV

    1) Place de Bretagne haut 2) Place de Bretagne bas 3) Place Commeure 4) Parking des Impôts (bd Magenta) 5) Parking Charles de Gaulle 6) Parking Kléber 7) Parking des Quais (gauche) 8) Parking des Quais (centre) 9) Parking des Quais (droit)

    Événement fb : https://facebook.com/events/s/papiers-logements-cra-le-30-ma/243717846908958/?ti=as

    Rouen  : 14H30 esplanade Pasteur devant la préfecture

    Strasbourg  : 15H00 Place de la Gare

    Valence  :

    Paris  : 14H30 Place de la Madeleine ou Place de l’Opéra selon affinités (liste des points de rdv des organisations signataires ci-dessous). En raison de l’arrêté d’intediction il est conseillé de prévoir un accès autre que les métros Madeleine et Opéra en cas de fermeture de ces stations, d’arriver à 14H30, de s’installer sur la place en respectant les distances physiques et de sortir panneaux, drapeaux et banderoles quand u nombre important de manifestantEs sont réuniEs. Des informations circuleront entre les organisations pendant le déroulement ainsi qu’en cas d’impossibilité d’accès aux places prévues. Il est donc utile de se regrouper avec des groupes constitués.

    A priori les interpellations sont exclues. S’il vous arrivait néanmoins d’être interpelléE voici les noms d’avocats à citer : Servane Meyniard ou Hanna Rajbenbach. Le numéro de la Legal Team à appeler pour unE proche est : 07 52 95 71 11 - Nous remercions la coordination antirépression pour tout son boulot. infos : https://paris-luttes.info/samedi-30-mai-anticipons-la-14032

    En cas d’amende n’appelez pas les avocates mais faites remonter - après la manifestation - l’information à marche.des.solidarites@gmail.com pour recours collectif avec nos avocats.

    Répartition par organisation :

    14H30 - Place de la Madeleine

    Collectifs locaux de soutien aux migrantEs

    Collectifs contre les Centres de rétention

    Associations de solidarité avec les migrantEs

    Associations antiracistes

    Associations de l’immigration

    Comités de familles de victimes des violences policières

    Associations féministes

    Associations environnement

    Associations altermondialistes et solidarité internationale

    Associations de défense des libertés

    Partis politiques

    14H30 - Place de l’Opéra

    Collectifs de Sans-Papiers et MigrantEs

    Collectifs des foyers de travailleurs immigrés

    Collectif pour l’avenir des foyers

    Associations pour le droit au logement

    Collectifs Interpro

    Gilets Jaunes

    Syndicats

  • juin
  • Marseille : Week-end antifasciste, antiraciste et féministe

    Projection de « A Nos corps défendant », bouffe et écoute d’une conférence de Rachida Brahim le vendredi 12 juin 2020. Manifestation antifasciste, antiraciste et féministe le samedi 13 juin 2020.

    Détails en fin d’article

    Durant le confinement, la police nous a montré encore une fois sa haine envers les personnes racisé.e.s, tant le harcèlement, les verbalisations ainsi que les violences se sont multipliées envers les personnes non blanc.he.s. Ceci, bien sûr nous le savons déjà. Mais cette constante impunité policière ainsi que la légitimité de certains discours islamophobes et racistes, visant à "protéger les femmes", ont eu des conséquences.
    Elles ont permis à l’extrême droite de reprendre confiance et de retrouver une place dans le discours public. À Marseille, ville pourtant riche de ses luttes antifascistes, antiracistes et féministes, nous avons vu de nouveaux groupes, se disant identitaires et insurrectionnels, se créer.

    L’Europe vit une forte croissance de ces luttes identitaires. La situation de ses frontières internes et externes, de leurs fermetures progressives, nous met face à l’extrême violence du fascisme. Comme par exemple l’attaque d’un bateau sur les côtes grecques en provenance de la Turquie, par un groupuscule identitaire.

    La France, sous forme de loi, comme celle proposée par Colomb "Asile et Immigration" nous rappelle son accord avec toutes ces dynamiques d’extrême-droites. De plus, en plein période d’élections municipales, nous sommes aussi témoins de discours, de projets et de pratiques racistes, venant des partis politique. Les révoltes en cours contre le racisme institutionnel et ses violences policières nous encourage à lutter contre ces avancées de l’extrême-droite.

    — 

    Une des manières de normaliser les idées de l’extrême-droite est l’utilisation des idées dites "féministes" pour viser les personnes migrant.e.s et musulman.e.s ; cela s’appelle le fémonationalisme. Sous le prétexte de "protection des femmes", sont mis en avant des débats autour du voile et du harcèlement de rue. Cette confusion recouvre leur racisme d’un vernis progressiste et laisse une place à la création de groupes féminins, soit disant féministes identitaires.

    Nous, féministes antifascistes et antiracistes marseillais-e-s dénonçons cette perspective fasciste d’un féminisme blanc et bourgeois. Notre lutte contre le patriarcat est une lutte contre un système, une pensée et un pouvoir qui bénéficient aux blanc-he-s, aux riches et aux classes dominantes. Les violences économiques et physiques subies par les femmes et les personnes racisé.e.s sont les produits d’un système capitaliste contre lequel nous luttons ensemble.

    Le vendredi 12 et samedi 13 juin 2020, plusieurs collectifs marseillais invitent donc à deux temps pour montrer avec force la vivacité de ces luttes et que l’extrême droite ne sera jamais bienvenue, ni ici ni ailleurs.

    Vendredi 12

    19h Bouffe sur la Plaine
    20h Écoute d’une conférence de Rachida Brahim et ateliers pancartes
    21h Projection de "A Nos corps défendant" (’ Ian B)

    Samedi 13

    19h Départ en manif en se joignant à celle contre les violences policières.

  • juillet
  • Montreuil : soirée en hommage à Maurice Rajsfus

    Hommage à l’initiative de la famille, d’ami.e.s, de camarades et de la Parole Errante.

    amedi 4 juillet

    16h. Projection d’extraits et de rushs de films sur Maurice Rajsfus.
    Dans la mêlée , par le réseau No Pasaran
    L’an prochain la révolution de Frédéric Goldbronn
    18h. Table ronde.
    20h. Table ronde. «  Dénoncer les violences policières, transmettre le flambeau, le combat d’une vie  ».

    Vente de livres de Maurice Rajsfus au profit de collectifs en lutte.
    Diaporama, lectures, chansons, bar.

    La Parole errante
    9, rue François-Debergue 93100 Montreuil

  • Toulouse : atelier d’écriture pour les prisonnier.e.s antifascistes

    Au Chat Noir
    33 rue antoine puget, toulouse

  • septembre
  • Paris : rassemblement contre le racisme décomplexé de Valeurs Actuelles

    Trocadéro
    place du trocadéro, Paris

  • Nice : rassemblement en soutien aux étudiant.e.s agressé.e.s par les fachos

    Communiqué de presse de l’intersyndicale (CGT – FSU – SUD) de l’Université Côte d’Azur

    Ce mardi 1er septembre sur le campus niçois Carlone, des étudiants du syndicat « Solidaires Etudiant.e.s » ont été pris à partie par des membres d’un groupuscule raciste d’extrême-droite niçois étranger à l’Université. L’un des étudiants a dû être hospitalisé. Heureusement son pronostic vital n’est pas engagé.

    Nous apportons tout notre soutien à Solidaires Etudiant.e.s.

    Nous appelons l’Université et la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires contre les agissements des groupuscules violents sur les campus niçois et à défendre l’intégrité physique des étudiants ainsi que leur liberté syndicale. De toute évidence les mesures prises depuis plusieurs années sont contre-productives : elles contraignent les libertés de circulation et de débat de la communauté universitaire, crée un climat de suspicion et n’empêchent en rien les exactions des racailles violentes d’extrême-droite.

    Nous appelons la communauté universitaire à se mobiliser pour ne pas laisser se banaliser les violences, d’où qu’elles viennent.

    Nous rappelons que l’université est un lieu d’émancipation, d’échanges, et que la violence n’y a pas sa place.

    Nous ne tolérerons pas de revivre les violences des groupuscules d’extrême-droite (GUD, Unité-Radicale, Identitaires) des années 1990/2000 sur les campus niçois.

    PARTICIPONS NOMBREUX AU RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

    JEUDI 10 SEPTEMBRE À 17H00

    SUR LE PARVIS DE L’UNIVERSITÉ CARLONE.

    Signataires : CGT (FERCSUP / SNTRS) – FSU (SNCS / SNESUP ) – SUD Education

    Université Carlone
    98 bd Édouard Herriot, Nice

  • octobre
  • Montauban : contre la venue de Ménard

    Brigitte Barèges, maire LR de Montauban (82), est bien connue pour ses sorties racistes, son homophobie crasse, son opposition à la construction d’un centre d’accueil pour les sans-abris, ou encore la guerre de basse intensité qu’elle livre aux associations qui viennent en aide aux plus précaires d’entre nous, étrangers ou non. Partisane de l’union des droites (comprendre réunir la droite républicaine et l’extrême-droite nationaliste sous une même bannière), Brigitte Barèges invite le sinistre maire d’extrême-droite de Béziers, Robert Ménard.

    Un contre-rassemblement est appelé, le 1er octobre à 10h30, à côté de l’espace Valorem, rue du pasteur louis lafon à Montauban. Lu sur IAATA.info :

    Brigitte Barèges maire de Montauban invite Robert Ménard

    Le 1er octobre la maire de Montauban reçoit Robert Menard. Contre la banalisation des idées d’extrême droite et le rejet de l’autre organisons nous. Contre rassemblement prévu le 1 octobre a 10 h 30 a côté de l’espace valorem rue du pasteur louis lafon 82000 Montauban .

    Sur le site de la ville de Montauban on peut lire ceci :

    “Cette conférence est ouverte à tous. Elle se déroulera de 11h à 12h30 le jeudi 1er octobre à l’Espace Valorem du Stade de Sapiac à Montauban.

    Merci de nous prévenir de votre venue pour l’organisation de la distanciation nécessaire auprès du 06 45 45 54 24.”

    Vous pouvez aussi contacter l’Union 82 Antifasciste sur facebook.

    Espace Valorem
    rue du pasteur louis lafon, Montauban

  • Toulouse : contre la Manif pour Tous

    Toulouse : Rassemblement + Contre manifestation – La Manif Pour Tous

    Lu sur IAATA, un appel à action et contre-manifestation face à La Manif Pour Tous, qui se préparer à manifester dans plusieurs villes de France ce 10 octobre 2020 contre le projet de loi bioéthique.

    Rdv le 10 octobre à 13h au Palais de justice

    Les personnes transgenre n’ont pas le droit d’accéder à la parentalité en France. Il y à seulement trois ans, le code civil imposait la stérilisation chirurgicale en pré-requis pour faire reconnaître l’identité des personnes transgenre. Aujourd’hui encore, les personnes transgenre voient leur accès à la PMA refusé, et leur statut de parent biologique leur est inaccessible. Quel est le message que l’Etat envoie aux personnes transgenre en leur refusant ces droits des plus élémentaires ? Les personnes transgenre ne seraient donc pas humaine ? Pas “dignes” de se reproduire ? Dupont-Moretti a-t’il donc mal à sa France de voir tout ces travelots se reproduire dans son beau pays ?

    C’est dans ce contexte que La Manif Pour Tous manifestera le 10 Octobre. Pour dénoncer la liberté récement étendue d’accès à la PMA. Alors que ce groupe transphobe est occupé à dénoncer l’accessiblité de la PMA, les personnes transgenre n’y ont toujours pas accès. La Manif Pour Tous n’a pas sa place dans notre ville, dans notre société, et dans ce monde. Leur idéologie haineuse ne doit pas être ignorée, ne doit pas être répandue.

    Il est notre DEVOIR de soutenir aujourd’hui les personnes transgenre, d’élever leurs voix, et de se tenir solidaires avec elles dans leur lutte pour l’égalité dans un monde où leur transidentité, qu’elles n’ont jamais choisie, est illégale dans plus de 70 pays, dont 13 les condamnerais à mort. 41% des personnes transgenre tentent le suicide dans leur vie. Si sans abris, leur âge moyen est de 13 ans. Les femmes transgenre racisées ont une espérance de vie de 35 ans. Notre société cherche activement à empêcher les personnes transgenre de vivre. Notre société cherche activement à empêcher les personnes transgenre de se reproduire.

    Nous nous réunirons le 10 Octobre devant le Palais de Justice pour faire porter la voix des personnes transgenre. Pour leur faire comprendre qu’elles ne sont pas seules, qu’elles ne sont pas défectueuses, qu’elles sont fortes et que nous défendrons toujours leur droit. Pour nos adelphes transgenres, nous vous invitons à participer à cette action ce 10 Octobre. L’action sera suivie d’une contre-manifestation, pour faire comprendre à La Manif Pour Tous que leur existence est celle qui n’est pas la bienvenue, et que nous lutterons activement contre leur haine et la manifestation de cette dernière.

    Action ouverte aux femmes, minorités de genre, et proches des personnes transgenre. Pour nos adelphes transgenres, rejoins nous. APPORTE UNE COPIE DE TON ACTE DE NAISSANCE, NECESSAIRE ET ESSENTIELLE A L’ACTION.

    Fièr.e.s, vénères, pas prêt.e.s à s’taire.

    P.-S.

    Plus d’info sur facebook
    Un atelier pancarte est prévu le samedi 3 octobre à 18h30 au théatre sorano 35 allées jules guesdes, métro palais de justice -> Apporte peinture, carton, banières, drapeaux…

    Palais de Justicer
    2 allée jules guesde, toulouse

  • janvier 2021
  • Angers : Samedi 30 janvier – Rassemblement contre l’extrême droite et le virage autoritaire du pouvoir : justice, égalité, émancipation

    L’Étincelle, avec le soutien de nombreuses organisations et collectifs, appelle à un rassemblement samedi 30 janvier à 14h Place du Ralliement à Angers.

    Ce rassemblement a pour objectif de faire entendre notre révolte contre l’attaque néonazie dont notre local a été victime. Mais nous n’oublions pas que cette attaque se déroule dans un contexte de plus en pesant, à Angers comme ailleurs. Des attaques contre les droits des personnes LGBTIQ+, à la répression des mouvements sociaux et le durcissement des lois sécuritaires, en passant par l’expulsion de réquisitions pour loger des personnes sans domicile fixe, les raisons de se mobiliser et de faire entendre notre colère ne manquent pas.

    Place du Ralliement
    Place du Ralliement
    49000 Angers

  • février
  • 9 février 1934 : émeute antifasciste dans l’Est parisien

    Paris-Luttes info a retranscris l’article de l’Humanité qui raconte cette journée de mobilisation antifasciste historique.

  • 9 février 1934 : émeute antifasciste dans l’Est parisien

    Paris-Luttes info a retranscris l’article de l’Humanité qui raconte cette journée de mobilisation antifasciste historique.

  • Hommage à Ilan Halimi

    Il y a 15 ans, Ilan Halimi était kidnappé, séquestré, torturé et assassiné parce que Juif.
    Il était retrouvé le 13 février agonisant sur les rails du RER C. Ilan manque à sa famille et à
    ses proches. Et nous ne l’oublierons jamais. Ce sont les stéréotypes antisémites les plus
    anciens qui ont mené à son assassinat : les Juifs seraient riches et maniganceraient dans
    l’ombre...
    Depuis 2006, de l’école Ozar Hatorah à Toulouse jusqu’à l’Hypercacher de la Porte de
    Vincennes et à Mireille Knoll, onze personnes, hommes, femmes, enfants ou personnes
    âgées, ont été tuées en France parce que Juives. Les actes an’sémites et les violences
    racistes sont en augmenta’on, ici et ailleurs dans le monde.
    Les vingt-quatre jours qui ont conduit à la mort tragique d’Ilan Halimi nous obligent à une
    détermina’on sans faille contre l’an’sémi’sme et contre toute forme de racisme.
    C’est pourquoi le dimanche 14 février 2021 à 14h nous appelons, en sa mémoire, ainsi qu’en celle
    de toutes les victimes de crimes antisémites et racistes, à un rassemblement devant le jardin Ilan Halimi, 54 Rue de Fécamp dans le 12e arrondissement (Métro Michel Bizot).
    Nous demandons explicitement qu’aucun drapeau national ne soit brandi, afin de ne pas détourner le sens de cette commémoration.

    à l’appel de :
    • Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR)
    • Juives et Juifs révolutionnaires (JJR)
    • Mémorial 98
    • Collectif des Juifves VNR
    avec le soutien d’organisations juives, de lutte contre l’antisémitisme, d’organisations antiracistes, syndicales et de partis politiques de gauche.

    jardin Ilan Halimi
    54 Rue de Fécamp dans le 12e arrondissement (Métro Michel Bizot)

  • Rassemblement contre la manifestation de Génération Identitaire

    Rassemblement contre Génération Identitaire et toute l’extrême droite, à Paris : riposte antifasciste sociale !

    Montparnasse
    Place du 18 Juin 1940, 75014 Paris, France

  • mars
  • Russie : meurtre d’Alexeï Krylov

    Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.

  • Montpellier : 22 mars 2018 Ni oubli, Ni pardon !

    Rassemblement suivi d’une conférence de presse devant le bâtiment 1 de la faculté de Droit et Sciences Politique.
    Nous terminerons sur un départ en manifestation antifasciste dans les rues de Montpellier.

    UFR Droit de Montpellier
    39 Rue de l’Université, 34060 Montpellier Bâtiment 1 de l’UFR Droit de Montpellier

  • Toulouse : soutien à Léo

    Lundi 29 mars, Léo, professeur des écoles et militant à la CGT Educ’Action 31, passera en procès à Toulouse, à la suite d’une plainte émise par le Rassemblement National.

    Il est poursuivi pour des « violences » qui auraient été commises lors d’une distribution de tract du RN en février 2020, sur un marché populaire de Toulouse, dans le cadre de la campagne municipale. Ce jour-là, plusieurs citoyen.ne.s ont exprimé leur refus des idées racistes, sexistes et homophobes en scandant des slogans anti-fascistes. Léo était de ceux et celles là.Retour ligne automatique
    Alors que ce sont les militant.es du RN qui se sont montré.e.s agressif.ve.s, menaçant les personnes présentes et les insultant, c’est notre camarade et ses convictions antifascistes qui se retrouvent sur le banc des accusé.e.s !Retour ligne automatique
    Connu pour son engagement militant dans les mouvements de l’éducation nationale et contre la réforme des retraites, Léo est aujourd’hui la cible d’une répression politique inacceptable. Donnant foi au discours victimaire du Rassemblement National, ce procès montre la volonté de faire taire un militant syndical, et avec lui toute contestation sociale, par le biais de lourdes procédures judiciaires.

    Nous, organisations syndicales et politiques, associations, militantes et militants, dénonçons cette répression et toute tentative d’intimidation. Nous exigeons l’arrêt total et immédiat de toutes les poursuites.

    Militer n’est pas un crime !

    Nous soutenons notre camarade Léo et appelons à un rassemblement devant le TGI de Toulouse (Métro Palais de Justice) le lundi 29 mars à 12h puis à 17h00 si le procès n’est pas terminé. (Le comité de soutien sera présent toute l’après-midi.)Retour ligne automatique
    D’ores et déjà, vous pouvez apporter votre soutien financier en participant à la cagnotte en ligne :Retour ligne automatique
    https://link.infini.fr/leo

    le comité de soutien à Léo composé des gardé.e.s à vue du 21 septembre 2020Retour ligne automatique
    Soutenu par :Retour ligne automatique
    CGT Educ’Action 31, SUD Education 31, CNT SSE 31, FNEC FP FO 31, Assemblée féministe toutes en grève, Attac 31, CGT CHU Toulouse, CGT-SELA 31, CGT TAS Toulouse, CIP-MP, DAL 31, Ensemble 31, groupe Libertad de la Fédération Anarchiste, LFI 31, NPA 31, PCOF 31, POI 31, Secours rouge Toulouse, SLCBA CGT 31, Solidaires 31,SUD CT 31, SUD culture 31, SUD Santé sociaux 31, Sundep Solidaires 31, Toulouse en lutte, UAT, UD CNT 31, UET, UL CGT Mirail, UCL Toulouse et alentours

    Palais de Justice
    2 Allée Jules Guesde, 31000 TOULOUSE

  • avril
  • Rassemblement Antifasciste : Solidarité avec la librairie "La Plume Noire" à Lyon

    La Plume noire, librairie de l’UCL à Lyon, a été attaquée le samedi 20 mars par un commando fasciste. C’est une attaque contre toute l’UCL, mais, au-delà, contre toutes les forces de progrès et contre notre camp social. Une attaque qui s’inscrit dans un climat nauséabond où les polémiques racistes s’enchaînent dans les médias, impulsées du plus haut sommet de l’État.

    Nous appelons toutes et tous à nous rejoindre le samedi 3 avril à 14h place des Jacobins au Mans pour un rassemblement contre l’extrême droite et ses exactions ici comme à Lyon.

    L’antifascisme est l’affaire de toutes et tous !

    Face à la violence fasciste, pas un pas en arrière !

    Place des Jacobins (Le Mans)
    Place des Jacobins (Le Mans)
    72000 Le Mans

  • Manifestation antifasciste contre les violences d’extrême-droite

    [mise à jour le 02 avril], la manifestation a été interdite par la préfecture, les organisateurs ont décidé de la reporter.
    Appel à la manif samedi 3 avril 14h place des terreaux contre les violences d’extrême-droite et pour la fermeture des locaux fascistes !

    Place des Terreaux
    Place des Terreaux, 69001 Lyon, France

  • Hommage aux insurgé·es du ghetto de Varsovie

    le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) organise un hommage public aux insurgé·es du Ghetto lors d’un rassemblement sur la Place de l’Hôtel de Ville à Paris.

    Place de l’Hôtel de Ville à Paris