Sur l’agenda

novembre 2019 - octobre 2020

  • décembre
  • Paris : procès en appel des responsables de la mort de Clément

    Le 5 juin 2013, à Paris, Clément Méric, syndicaliste à Solidaires étudiant-e-s et militant antifasciste, mourait sous les coups de néo-nazis. Certains des responsables de sa mort ont été condamnés de façon particulièrement claire par la cour d’assises de Paris l’année dernière. Ils ont fait appel de cette décision.

    Le nouveau procès se tiendra devant la cour d’assises de l’Essonne à Evry, du 9 décembre (à 14h) au 20 décembre 2019.

    Comme à Paris, nous en attendons que la vérité soit dite publiquement sur les circonstances de la mort de Clément et que la dimension politique de ce crime soit mise en évidence.

    Comme à Paris, nous sommes conscients des limites d’un procès dont l’issue ne peut exonérer d’une obligation "d’intransigeance collective" face à l’extrême droite.
    Tout soutien est le bienvenu.
    Les audiences sont publiques : toutes celles et ceux qui le souhaitent peuvent y participer.

    Tribunal de Grande Instance d’Évry
    Courcouronnes, 9 Rue des Mazières, 91012 Évry

  • Lyon Antifa Fest Acte VII

    Concerts et conférences en soutien aux luttes antifascistes. Festival militant contre le sexisme, le racisme, la LQBTQIAphobie, l’antisémitisme, l’islamophobie, les violences policières et la répression.


    JEUDI 12 DECEMBRE 2019 ----------------
    Lieu : GRRRND ZERO, 60 Avenue de Bohlen, 69120 Vaulx-en-Velin
    TARIF : PRIX LIBRE

    Groupes : BALIR :
    "Rappeur Lyonnais connu sous le label Cbstyle Records au côté de Casus belli, Gunior, Act2..."
    https://www.youtube.com/watch?v=9ndd62LDVWg

    ULTRA MOULE :
    GANGSISTA RAP originaire de Lyon.
    https://www.youtube.com/watch?v=1w_EqO0CmnQ

    RESAKA SONORA :
    Groupe Ska punk de Bordeaux
    https://www.youtube.com/watch?v=BxeGjVuuK_w

    TOP SECRET
    Nouveau Groupe Rock Lyonnais à découvrir


    VENDREDI 13 DECEMBRE 2019 ---------------
    LIEU : CCO de Villeurbanne, 39 rue Georges Courteline 69100 Villeurbanne
    TARIFS : 15 euros en prévente / 18 euros sur place.

    Groupes :

    LACRAPS :
    Rappeur de Montpellier.
    https://www.youtube.com/watch?v=F6r9GyPmwVI

    RAJA MEZIANE :
    Rappeuse, chanteuse, actrice Algérienne.
    https://www.youtube.com/watch?v=o-ajCGiDlrg

    ILLUSTRE :
    Rappeuse clermontoise à venir découvrir.
    https://www.youtube.com/watch?v=tD3I2_HuiaU

    ACS :
    Collectif de rappeur Lyonnais engagés
    https://www.youtube.com/watch?v=9XbD2JJAu38


    SAMEDI 14 DECEMBRE 2019 --------------
    LIEU : CCO de Villeurbanne, 39 rue Georges Courteline 69100 Villeurbanne
    TARIFS : 15 euros en préventes / 18 euros sur place.

    Groupes :

    BRASSENS’S NOT DEAD
    Les brassen’s font revivre la mémoire de Georges Brassens en y apportant toutes leur énergie Punk rock.
    https://www.youtube.com/watch?v=xGIMLU-rbIw

    SAINTS AND SIINERS
    groupe de street punk qui nous viennent de république tchèque.
    https://www.youtube.com/watch?v=oenSvM3z-kQ

    DARCY
    Ils viendront crier leur colère et leur haine de la Marine.
    https://www.youtube.com/watch?v=N_1yHS4O5uw

    111
    c’est du rock. Incisif et puissant. Ça saute à la gorge. Fouille les entrailles.
    Soutenue par une batterie implacable et une guitare enragée, la contrebassiste-chanteuse use de l’archet comme une scie égoïne, aux dents bien acérées.
    https://www.youtube.com/watch?v=jKm2kzCwyX4

    Nous vous attendons nombreux et nombreuses, nous vous demandons aussi d’être vigilant-e-s sur tout comportement sexiste, raciste ou toute autre forme de discrimination qui ne seront pas acceptés sur le lieu du festival et autour.

    DEBUT DES CONCERTS 19H30, SOYEZ PAS EN RETARD ;)

    CCO
    39 Rue Georges Courteline, 69100 Villeurbanne

  • Le Mans : manifestation antifasciste

    Depuis plusieurs mois nous constatons avec beaucoup d’inquiétude que les organisations d’extrême-droite aux méthodes fascistes sont en recrudescence au Mans et que cette gangrène ne rampe plus en silence mais s’affirme de plus en plus.
    En effet, en plus de polluer les rues avec leur propagande royaliste,
    suprémaciste et xénophobe (autocollants et affiches fascistes, fleurs de lys et croix celtiques taguées, croix gammées et sigle SS gravé.es), de distribuer des tracts à l’Université et d’y vendre le journal royaliste "Le bien commun" (notamment l’édition "En marche contre la PMA"), de s’afficher au virage sud du stade MMArena et de recruter dans les clubs de supporters, de dégrader des locaux syndicaux (UNEF et CGT), d’organiser des virées bagarreuses devant les bars dits "de gauche", d’essayer de récupérer le mouvement des Gilets Jaunes (drapeau à fleurs de lys et salut fasciste lors d’une manifestation), d’agresser et menacer des militant.e.s... La section locale de l’Action Française - organisation qui prétend renverser la République pour rétablir la Monarchie - participe à des camps d’été fascistes, organise des séances d’entraînement au combat, des formations toutes les deux semaines au bar Le Globe (« dictateur et roi » ; « la décentralisation face au jacobinisme » ; « le nationalisme intégral »...) et des conférences aux sujets tout aussi inquiétants (« l’islam à la conquête de l’occident » ; « féminisme : où va-t-on ? »...) via l’association Les discussions du Maine, sous couvert de "respectabilité" de leur élu local, Louis de Cacqueray-Valmenier.

    Le samedi 14 décembre 2019 à 19h, l’Action Française organise une marche aux flambeaux dans le vieux Mans, partant de la cathédrale Saint-Julien. Une manifestation dont le but est d’honorer la mémoire des Vendéens massacrés au Mans, le concept du "génocide vendéen" étant un thème cher aux idéologues d’extrême droite.

    Nous appelons à organiser une contre manifestation le 14/12, en nous rassemblant à 18h30 sur l’esplanade des Jacobins, afin de barrer la route déjà bien gadouilleuse des fascistes locaux et de leur faire passer ce message :

    PAS DE FACHOS DANS NOS QUARTIERS !

    PAS DE QUARTIER POUR LES FACHOS !

    Esplanade des Jacobins

  • janvier 2020
  • Nantes : Contre l’extrême-droite sur nos campus !

    Contre l’extrême-droite sur nos campus !

    Plusieurs tags ont été découverts samedi matin sur le Pôle étudiant, au sein du campus Tertre : croix gammées, « ici c’est la droite dure » et références à Clément Méric, notre camarade de Solidaires étudiant.e.s assassiné par l’extrême droite le 5 juin 2013, à Paris. Ces tags s’inscrivent dans la suite d’une série d’attaques menées par des groupuscules tels que l’Action Française et la Cocarde contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s dans plusieurs universités françaises, comme à Strasbourg, Rennes, Tours, Nancy ou encore Saint-Denis. Ils font suite également aux messages islamophobes diffusés cet automne sur le campus Tertre par l’intermédiaire des points d’accès WIFI.

    Sud éducation condamne fermement ces provocations de l’extrême droite. Nous renouvelons notre engagement à lutter contre les réactionnaires de tout poil et inscrivons plus que jamais notre combat pour la justice sociale au sein de la lutte antifasciste. Nous appelons les collègues à se rassembler devant le pôle étudiant lundi 27 janvier à 12h afin de manifester leur opposition à l’extrême droite.

    La section Sud éducation de l’Université de Nantes

    Evénement facebook

    Pôle étudiant de la Fac de Nantes
    Chemin de la Censive du Tertre, 44312 Nantes

  • Brest : Pique-nique antifasciste pour la venue de Marine Le Pen

    Le jeudi 30 janvier, Marine Le Pen viendra à Brest, pour donner une conférence de presse à l’hôtel Continental. Nous n’entendons pas être simples spectateurs·trices de la montée des « idées » de l’extrême droite dans la société. Nous sommes déterminé·es à les combattre, résolu·es à dénoncer leurs conséquences notamment les glissements idéologiques opportunistes qui se multiplient sur l’échiquier politique actuel. Nous appelons donc la population brestoise à se mobiliser contre ces projets haineux.

    Plus de détail sur l’événement facebook

    Square de la Tour d’Auvergne
    Square de la Tour d’Auvergne, 29200 Brest, France

  • février
  • Marseille : Concert de soutien au collectif antifasciste marseillais

    Samedi 15 février a la Dar Lamifa à 20h30. Table d’info du Collectif antifasciste marseillais (CAM) à partir de 20h.

    concert de soutien au Collectif Antifasciste Marseillais le 15 février 2020

    Le CAM se revendique antifasciste, antiraciste, anticapitaliste, inclusif, féministe et contre les frontières ; notre lutte vise toutes les formes d’oppression et de domination.
    Nous menons ce combat en participant à créer et en soutenant des solidarités entre les individus et entre les collectifs, aussi bien à Marseille que partout dans le monde.
    Ouvert sur les formes de mobilisations et d’actions, nous défendons une multiplicité des approches, tant que celles-ci s’inscrivent dans nos valeurs.
    Pour une société unie, solidaire, épanouissante, égalitaire.

    Programmation

    Posse’tillon (rap)
    Cerna x Issak (rap)
    Berbiz’hill Sound System (dj set)

    Table d’info du CAM à partir de 20h.

    Prix libre + adhesion

    127 rue d’Aubagne
    13001 Marseille

    Evénement facebook ici

    Dar Lamifa
    127 rue d’aubagne, 13006 Marseille

  • Marseille : Ibrahim Ali, 25 ans déjà. Ni silence ni pardon ni oubli

    Ibrahim Ali assassiné par des colleurs d’affiches du Front National à Marseille le 21 février 1995

    Cela fait 25 ans qu’Ibrahim Ali Abdallah nous a quitté, assassiné par un colleur d’affiches du Front National (FN) devenu entre temps Rassemblement National (RN).
    C’était le 21 février 1995 pendant les élections les municipales ( ainsi que les présidentielles).
    Cela fait un quart de siècle que sa famille, ses proches, ses amis, des partisans du vivre ensemble, des militants antiracistes, des citoyens ordinaires… en appellent aux autorités pour une rue ou un lieu emblématique de la ville à son nom pour mémoire. Et qu’ils réclament également des actions citoyennes contre toutes les formes d’intolérances.
    En cette veille d’élections municipales, les mêmes forces vives lancent un appel à faire barrage contre le RN/FN et organisent un rassemblement citoyen et apolitique à la mémoire d’Ibrahim Ali Abdallah : Contre le racisme, l’intolérance et la xénophobie. Le vendredi 21 février 2020 de 12H30 à 14H00 maximum
    Aux 4 chemins des Aygalades
    13015 Marseille
    (Bus Numéro 30 et 27)
    Prenez date pour continuer la lutte
    On vous attend nombreuses et nombreux
    Faites passer l’information
    Plus jamais ça !
    Ni oubli, ni silence ni pardon !

    Evénement facebook ici

  • Campagne de soutien aux antifascistes russes emprisonnés

    Les faits remontent à l’automne 2017 à Penza en Russie : six des militants anarchistes et antifascistes, arrêtés puis torturéеs par le FSB, avouent avoir monté une organisation terroriste ; en 2018, d’autres antifascistes sont arrêtés. Le 10 février 2020, après une enquête bâclée et une parodie de justice, 7 de ces antifascistes ont été lourdement condamnés à plusieurs années de prison, tandis que deux autres sont en attente de leur procès. C’est pourquoi un appel a été lancé pour des actions à mener partout dans le monde, du 22 au 29 février, pour marquer notre solidarité avec nos camarades russes emprisonnés : si vous organisez quelque chose, même modeste, n’hésitez pas à nous en informer, qu’on le publie sur notre site.

    "FSB is a terrorist" de Rakel Stammer

    Voici une traduction de cet appel, à retrouver ici :

    N’oublions pas les anarchistes et antifascistes subissant la répression en Russie ! C’est pourquoi nous appelons à agir, sous quelque forme que ce soit, tous ceux et celles qui veulent exprimer leur soutien à ces prisonniers, pour protester contre le système pénitentiaire et pour diffuser des informations sur la pratique de la torture comme instrument de répression en Russie.

    Pourquoi maintenant ? Le 10 février 2020, à 630 kilomètres de Moscou, le tribunal de Penza a condamné sept personnes accusées d’avoir organisé le « Réseau », une organisation terroriste anarchiste. Toute cette affaire est basée sur des aveux obtenus sous la torture, ainsi que des armes cachées par la police, et une accusation extrêmement ténue selon laquelle les accusés « prévoyaient de planifier des actions terroristes pour renverser le gouvernement de Russie ». Pour un « crime » sans victime, n’impliquant aucune action réelle et aucun véritable plan, les peines prononcées par le tribunal sont scandaleusement élevées. Dmitry Pchelintsev et Ilya Shakursky, les supposés organisateurs de ce « réseau » inventé de toutes pièces, ont été condamnés respectivement à 18 ans et 16 ans de prison. Les autres ont été condamnés respectivement : Arman Sagynbaev à 6 ans, Andrei Chernov à 14 ans, Vasily Kuksov à 9 ans, Mikhail Kulkov à 10 ans et Maxim Ivankin à 13 ans d’emprisonnement.

    Des scientifiques, des journalistes, des défenseurs des droits de l’homme et d’autres groupes en Russie ont manifesté et demandé que la peine soit abrogée. La solidarité internationale est particulièrement importante en ce moment car le « Network case » n’est pas terminé. À Saint-Pétersbourg, deux autres personnes, Viktor Filinkov et Julian Boyarshinov, attendent d’être jugées pour des faits connexes. Les prochaines audiences sont prévues du 25 au 28 février. C’est pourquoi nous demandons que des actions de solidarité aient lieu à cette période, la dernière semaine de février.

    De nombreux autres anarchistes et antifascistes en Russie subissent la répression et la torture, notamment Azat Miftahov, Ilia Romanov, Egor Lesnyh, Evgeny Karakashev et Kirill Kuzminkin. Ils méritent également notre attention.

    Si vous avez un consulat ou une ambassade de Russie dans votre ville, pensez à organiser une action devant ! Envoyez des rapports d’action par e-mail à rupression@protonmail.com ou via Telegram aux réseaux sociaux @RUPRESSION_bot ou Rupression.

    Nous informerons les prisonniers de toutes les actions qui ont lieu.

    Pour plus d’informations sur l’affaire Network, les détails de l’aide financière et les adresses des détenus : rupression.com

    VOTRE TORTURE NE TUERA PAS NOS IDÉES !

  • Toulouse : concert antifa "Back in Black Night"

    Le Rash Tolosa présente sa Back In Black Night avec :

    Kapo Blöd - Antifascist Oi ! Street Punk - Burdigala :
    https://kapoblod.bandcamp.com/  et  ou
    https://fr-fr.facebook.com/kapoblod.streetpunk/
    Beretta - Rap Antifa Féministe - Bordeaux :
    https://soundcloud.com/beretta33/toptracks et
    https://www.youtube.com/watch?v=P-KwBGqyG3w ou
    https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Musician-Band/Beretta-Rapfem-486067408108269/

    Parpaing - Oi ! 80’s - Paname :
    https://www.facebook.com/Parpaing-116884076376052/

    Paf (indicatif) : 6€
    Il y aura comme d’hab’ sur place différentes tables militantes (Les Wonder Sisters, La Bibliothèque Anarcha-Féministe, le Kiosk, NichonNiMaître, la Fédération Anarchiste, la CNT Vignoles, la JATE, le RASH Tolosa/AIM Toulouse) + différentes distros DIY, bouffe végane et merch...

    La Cave à Rock
    3 boulevard des Minimes - Toulouse

  • mars
  • Paris 20e : 2e édition du week-end antiraciste

    L’Assemblée antiraciste du 20e organise la 2e édition du week-end antiraciste : déambulations, débat, repas, concerts et soirée festive  !

    La Marche des solidarités aura lieu le 21 mars à Paris , à l’occasion de la Journée internationale contre le racisme. Dans de nombreux pays, des manifestations contre le racisme et le fascisme sont déjà annoncées. Mais c’est tout le mois de mars qui sera un «  mars des solidarités  » avec la Marche des grandes gagnantes  ! le 8 mars pour la lutte contre le sexisme et pour les droits des femmes, la Marche des familles contre les violences policières le 14 mars, la manifestation «  28 mars pour le logement  »

    Marchons contre les violences policières, contre la chasse aux migrant·e·s et aux sans-papiers, contre le racisme d’État et le ciblage de la jeunesse et des quartiers populaires, pour la vérité, la justice, la dignité, l’égalité, la liberté  !

    Des collectifs du 20e engagés dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes et réunis en assemblée vous invitent dans ce contexte du mois de «  mars des solidarités  » à un week-end dans le 20e pour s’informer, débattre et se rassembler  !

    Vendredi 6 mars à 18h30
    Métro Avron
    Déambulation aux flambeaux dans les rues du 20e, avec prises de parole, diffusions de tracts et collages  !

    Samedi 7 mars de 15h30 à 17h30
    Local CNT, 33, rue des Vignoles, 75020
    Débat «  Expériences et résistances face aux violences policières, à l’islamophobie et au racisme : discussion avec des collectifs, habitant·e·s et militant·e·s du 20e  »

    * Deux habitantes et militantes antiracistes du 20e interviendront sur leurs expériences de luttes contre l’islamophobie.

    * Un membre du collectif des sans-papiers du 20e interviendra sur les combats et activités du collectif : pour la régularisation, contre le harcèlement policier, et en construisant des liens avec d’autres luttes et collectifs.

    * Diaby Sylla président du comité des résidents de la Duée Paris 20e et membre du COPAF parlera de comment lutter face au harcèlement raciste des huissiers et la chasse aux sans-papiers au foyer de la Duée.

    * Omer Mas Capitolin (Maison Communautaire des Solidarités) et Oussoumane Bamba (Pazapas Belleville) viendront parler d’une initiative commune : la Perm’ Belleville qui fournit un espace d’écoute sensible aux habitant·e·s du 20e victimes de discriminations et de violences policières.

    Et dans le même temps un atelier graff avec Kane, pour initier les enfants aux lettrages pendant que les parents participent au débat (ou pour les grand·e·s qui veulent s’initier)  !
    Samedi 7 mars 19h-23h30
    Local CNT, 33, rue des Vignoles, 75020
    Repas et grande soirée festive avec concerts et DJ  !

    Concerts AMAYAS, SISKA et BLACKA
    Showcase BILLIE BRELOK & daRE
    DJ set TOMTOM FROM SOULFIRE CREW (Sound System Inna Ménilmontant Styleee)

    Restauration et boissons à prix libre

    Venez nombreux·euses déambuler, débattre, et profiter de la soirée  !

  • Saint-Etienne : Manifestation Antifasciste

    Le Comité Antifasciste de Saint-Étienne organise une manifestation antifasciste et anticapitaliste le samedi 07/03 à 14h place du Peuple.

    Manifestation antifasciste à Saint-Etienne le 7 mars 2020

    Dans un contexte politique national et municipal moribond où les idées régressives et archaïques sont omniprésentes, il nous semble important de réaffirmer nos valeurs de solidarité, de respect et de vivre ensemble.

    En cette année 2020 marquée par des échéances électorales, le Rassemblement National bien aidé par ses comparses de la République En Marche essaye d’enraciner ses discours et son parti dans l’optique des municipales.

    Il est donc nécessaire de dénoncer les politiques des pouvoirs en place qui, dans leurs propres intérêts, ont donné au Rassemblement National l’image d’un parti d’alternative au système capitaliste. Pire même, qui sont devenus, depuis bien longtemps, leurs meilleurs directeurs de communication.

    Le but de cette mobilisation est donc de réaffirmer notre rejet des idées haineuses et de montrer que Saint-Etienne est une terre d’accueil et de partage où ses habitants savent rester unis face aux racistes et autres réactionnaires. N’en déplaisent aux Sophie Robert, Gaël Perdriau, Patrick Revelli...

    Pour des villes cosmopolites, qui ne stigmatisent pas les personnes en fonction de leurs origines ou de leur religion, pour éviter que les idées d’extrême droite se propagent dans notre région, pour dénoncer les politiques libérales oppressives, soyons nombreux et nombreuses !

    Saint-Etienne reste et restera toujours une ville de lutte, cosmopolite, prolétaire et solidaire.

    Détail de l’événement facebook ici

    Place du Peuple
    Place du Peuple, 42000 Saint-Étienne

  • Le Mans : Conférence-débat avec La Horde

    À l’invitation du collectif antifasciste de la Sarthe, nous ferons une présentation illustrée sur le thème "les stratégies d’implantation locales de l’extrême droite française". Venez en discuter avec nous, et nous retrouver autour de notre table de presse (stickers, schémas, brochures, livres, etc.)

    Le Chaudron
    4 rue Arcole Le Mans

  • Paris : Festival United we stand - divided we fall #5

    On revient pour la 5ème édition !
    Mêmes producteurs : Appel aux luttes, ARAK ASSO, General Strike et Sick My Duck.
    Même salle : Gibus Live
    Même projet : des groupes engagés, des distro, des tables d’info.
    Même objectif : dégager des bénefs pour des causes et caisse de soutien !

    Angelic Upstarts (Oi/punk, Angleterre)
    Y a-t-il besoin de présenter ces vétérans ?
    YT : https://youtu.be/-cl65AxhLOQ
    Live : https://youtu.be/a8krUjbdK08

    The Restarts (Punk-Hc, @anarchoPunk, Londres)
    Toujours aussi fringuants les londo-basques continuent à sortir des tubes à la croisée du punk-hardcore et de l’anarcho-punk avec une touche de skapunk qui sent plus le squat que les plages californiennes.
    BC : https://youtu.be/QgklrhGahLE
    Clip : https://youtu.be/QgklrhGahLE
    Live : https://youtu.be/A8u6oFCebSc

    Krav Boca (Rap-Punk, Toulouse)
    Véritable bête de scène, les potos de Toulouse reviennent #zbeuler le Gibus avec leur recette bien à eux : de la jupette, des cagoules, 3 MCs, un batteur marocain en mode machine, de la mandoline et des riffs de sauvages.
    BC : https://kravboca.bandcamp.com/
    Clip : https://youtu.be/SImF_Hq5h84
    Live 1 : https://youtu.be/cUJcwyq2Ejw
    Live 2 : https://youtu.be/OFS3yhR2ys4

    Roughneck Riot (celticpunk, Manchester)
    Valeur montante du celticpunk, le combo de Manchester viendra vous faire danser la guige et le pogo à grand coups de tubes et de houblons !
    BC : https://theroughneckriot.bandcamp.com/
    Clip : https://youtu.be/yFgi_wxZvGg
    Live : https://youtu.be/iZoFppkiUqY

    Le Gibus
    18 Rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris

  • Paris : Festival United we stand - divided we fall #5

    On revient pour la 5ème édition !
    Mêmes producteurs : Appel aux luttes, ARAK ASSO, General Strike et Sick My Duck.
    Même salle : Gibus Live
    Même projet : des groupes engagés, des distro, des tables d’info.
    Même objectif : dégager des bénefs pour des causes et caisse de soutien !

    The Oppressed (legandary antifascist oi, 1981 Cardiff)
    Faut il les présenter ?
    BC : https://rustyknife.bandcamp.com/album/the-oppressed-antifascist-oi-live-and-loud
    Doc : https://youtu.be/xlMlAcwzsXk
    Live : https://youtu.be/AbWNS1d5Cpw

    #KIDNAP (Punk Légende, Blois)
    Il n’y a pas que la momie, alias Jack Lang à Blois, mais aussi Kidnap ! Groupe majeur de la scène des 80’s, le groupe s’est fait connaitre pour sa chanson No SS et son refus de l’extrême-droite.
    Live : https://youtu.be/CI2rhLY-788

    Núcleo Terco (Oi !core, Madrid)
    A l’heure où la bourgeoisie, plus décontractée que jamais nous ment droit dans les yeux pour faire passer sa pilule néo-libérale et nous précariser toujours plus, l’envie de les envoyer à Kolyma se fait fortement ressentir.
    Paris será la tumba del fascismo !
    BC : https://nucleoterco.bandcamp.com/
    Clip : https://youtu.be/_pk9BDShgDM

    BiLE (Punk-rock, Paname)
    Ancré dans la réalité actuelle, le groupe développe un punk rugueux sur la prison, le travail, le sexisme et l’anti-racisme.

    Le Gibus
    18 Rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris

  • Russie : meurtre d’Alexeï Krylov

    Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.

  • Paris : Marche des Solidarités

    Marche des solidarités

    « Quand des milliers de migrantEs sont mortEs chaque année, noyéEs, électrocutéEs, asphyxiéEs sur les routes de la migration à cause du système des frontières et des politiques anti-migratoires je n’ai rien dit. Je n’étais pas migrantE.

    Quand les sans-papiers ont été enferméEs dans des centres de rétention je n’ai rien dit. Je n’étais pas sans-papier.

    Quand des campements de Rroms ont été expulsés ou attaqués je n’ai rien dit. Je n’étais pas Rrom.

    Quand les foyers de travailleurs immigrés ont été détruits, leurs salles collectives fermées, je n’ai rien dit. Je n’étais pas travailleur immigré.

    Quand des jeunes des quartiers populaires ont été tués par la police je n’ai rien dit. Je n’étais pas noir ou arabe.

    Quand un père de famille chinois a été tué chez lui par la police je n’ai rien dit. Je n’étais pas asiatique.

    Quand des jeunes musulmanes ont été exclues de l’école, agressées dans les rues à cause de leur foulard je n’ai rien dit. Je n’étais pas musulmanE.

    Quand des mosquées et des synagogues ont été attaquées je n’ai rien dit. Je n’étais ni musulmanE ni juif/juive.

    Quand ils s’en sont pris aux Gilets Jaunes et aux grévistes je ne les ai pas soutenuEs. Quand la police a mutilé des manifestantEs, je n’ai rien dit. Je n’étais pas en grève.

    Quand la société est devenue invivable et que les fascistes ont pris le pouvoir je n’ai rien pu faire. Il n’y avait plus personne pour résister. »

    JAMAIS ÇA !

    Place de l’Opéra

  • Chambéry : Concert sans frontières #7

    7ème édition du Concert Sans Frontières, concert de soutien antifasciste et libertaire ! Faites tourner l’infos autours de vous et venez nombreux-ses ! ;)

    Plus d’infos sur le site de l’évènement ici

    SAMEDI 6 AVRIL - CONCERT - 19H30
     Mélo Sola (RAP/SLAM/GUITARE, CHAMBÉRY)
     Blow (ROCK PSYCHÉ/ ROCK PROGRESSIF, DE PARTOUT)
     LA DENRÉE (CHANSON PUNK, RUMILLY)
     The Democrats - Punx (STREET-PUNK, HAUTE-SAVOIE)

    Inter-scène avec L’ECHORALEUR (CHORALE RÉVOLUTIONNAIRE, CHAMBÉRY)

    Toutes les personnes qui souhaites s’impliquer sur le week end sont les bienvenu-es ! Que ce soit en amont pour la comm’, les 2 jours du week-end ou même juste 2h dans la soirée ;)

    A PROPOS DU CONCERT SANS FRONTIÈRES :
    Fort de vos soutiens, toujours plus nombreux d’année en année, notre collectif revient pour une sixième édition du Concert Sans Frontières ! Depuis six ans maintenant, cet événement festif est l’occasion de réunir toutes celles et tous ceux qui luttent contre la montée de l’extrême droite et de ses idées.

    Comme chaque année, l’entrée du concert est à prix libre : quels que soient ses revenus, tout le monde est le bienvenu ! Les bénéfices contribuent à soutenir des luttes et des actions pour un monde sans frontières ni barbelés, et contre tous les nationalismes. En accord avec cette démarche, tous les groupes jouent contre défraiement. Avec les concerts précédents, nous avons pu soutenir des associations locales d’aide aux sans-papiers, des camarades antifascistes de Lyon en procès, ainsi que plusieurs militant-e-s récemment accusé-e-s de « délit de solidarité », et une colonie de vacances pour les enfants des migrant-e-s débouté-e-s du droit d’asile. Au niveau international, nous avons soutenu l’Anarchist Black Cross de Moscou, qui vient en aide aux anarchistes et antifas criminalisé-es en Russie ; et nous avons également fait parvenir notre soutien aux révolutionnaires kurdes du Rojava qui luttent contre les fascistes de DAESH, ou encore à une école libertaire en Argentine.

    Très localement, l’année dernière a permis de soutenir la création d’un espace autogéré chambérien : l’Insolente. Parce que pour nous la diffusion des idées et des pratiques autogestionnaires et libertaires est un des moyens principaux de lutte contre l’extrême droite et ses idées de merde.
    À Chambéry, la mobilisation populaire a permis la fermeture du local fasciste et la dissolution du « Bastion Social ». Mais c’est sans surprise que le groupuscule c’est remonté immédiatement sous son ancienne étiquette « EdelweiSS Pays de savoie ». Partout dans le monde, la banalisation des idées réactionnaires est la conséquence directe d’un système capitaliste, dans lequel les partis politiques traditionnels participent à une fascisation de la société par la répression sociale et l’exaltation nationale. Mais nous ne sommes pas dupes, la séquence sociale actuelle à travers les gilets jaunes ou le mouvement de grève des retraites le montre bien : les luttes collectives et sociales refont toujours surface pour combattre les oppressions !

    Face aux fascistes et aux capitalistes, face à leur haine, nous continuerons à nous organiser collectivement pour mieux riposter !
    Au quotidien, au boulot, dans nos quartiers, nos lycées, nos campagnes... ne cédons rien, prenons l’offensive !

    SALLE JEAN DUCLOS
    216 RUE MARC SEGUIN 73000 CHAMBÉRY / BIOLLAY

  • mai
  • Marche des solidarités partout en France

    Ci-dessous les lieux de rendez-vous des initiatives de rue (rassemblements, manifestations) dans les différentes villes mobilisées pour la régularisation des sans-papiers, le logement pour touTEs, la fermeture des CRA, l’égalité des droits... et la liberté de manifester ! Avec le rappel des rendez-vous et des consignes pour Paris.

    Pour Paris les rdv et le dispositif est en-dessous. Il est demandé à touTEs les manifestantEs de venir avec des masques et de respecter les distances physiques. Les informations qui manquent sur quelques viles seront ajoutées au fur et à mesure des remontées.
    affiche-30mai-2020-04

    Bordeaux : 14H30 Place de la Bourse

    Grenoble : 16H00 Place Victor Hugo

    Le Havre  : 15H00 devant l’Oiseau Blessé dans les jardins de l’Hôtel de Ville départ à 15H05 en manifestation

    Lille  : 15H00 Place de la République / Parvis des droits de l’homme

    Limoges  : 15H00 devant la préfecture

    Lyon  : 15H00 Haut de berges de la Guillotière

    Marseille  : 14H00 devant le Vieux Port

    Metz  : 12H00 devant le CRA

    18H00 Place des droits de l’homme

    Montpellier  : 14H00 devant la préfecture (interdit)

    Nantes  :

    Nîmes  : 11H00 devant différents lieux simultanément : le nouveau bâtiment du Conseil départemental l’entrée de la préfecture avenue Feuchères ; l’hotel BnB rue de la République/rue Dhuoda ; l’entrée du Conseil Départemental rue Guillemette, le Centre de rétention administrative

    Orléans  : 14H00 Chaîne humaine au départ de la Place de la République

    Perpignan  : 11H00 Place de la République

    Poitiers  : 11H00 Place du Marché

    Rennes  : Rdv 14H30 Départ coordonné à 15H

    « A cette fin, plutôt qu’un défilé « classique », les manifestantEs seront appeléEs à se répartir dès le départ entre 9 points de rassemblements dès 14H45 pour un départ à 15h pétantes ! Merci de vous inscrire sur le tableau suivant afin de former des groupes de 10 personnes par point de rassemblement : https://lite.framacalc.org/9gvu-et3qa1nf34.

    Si lors de votre inscription, le tableau est rempli, le RDV est donné à République, où les manifestantEs seront invitéEs à se placer le long des cortèges déjà existants, en respectant une distance de 2 mètres. »

    LES POINTS DE RDV

    1) Place de Bretagne haut 2) Place de Bretagne bas 3) Place Commeure 4) Parking des Impôts (bd Magenta) 5) Parking Charles de Gaulle 6) Parking Kléber 7) Parking des Quais (gauche) 8) Parking des Quais (centre) 9) Parking des Quais (droit)

    Événement fb : https://facebook.com/events/s/papiers-logements-cra-le-30-ma/243717846908958/?ti=as

    Rouen  : 14H30 esplanade Pasteur devant la préfecture

    Strasbourg  : 15H00 Place de la Gare

    Valence  :

    Paris  : 14H30 Place de la Madeleine ou Place de l’Opéra selon affinités (liste des points de rdv des organisations signataires ci-dessous). En raison de l’arrêté d’intediction il est conseillé de prévoir un accès autre que les métros Madeleine et Opéra en cas de fermeture de ces stations, d’arriver à 14H30, de s’installer sur la place en respectant les distances physiques et de sortir panneaux, drapeaux et banderoles quand u nombre important de manifestantEs sont réuniEs. Des informations circuleront entre les organisations pendant le déroulement ainsi qu’en cas d’impossibilité d’accès aux places prévues. Il est donc utile de se regrouper avec des groupes constitués.

    A priori les interpellations sont exclues. S’il vous arrivait néanmoins d’être interpelléE voici les noms d’avocats à citer : Servane Meyniard ou Hanna Rajbenbach. Le numéro de la Legal Team à appeler pour unE proche est : 07 52 95 71 11 - Nous remercions la coordination antirépression pour tout son boulot. infos : https://paris-luttes.info/samedi-30-mai-anticipons-la-14032

    En cas d’amende n’appelez pas les avocates mais faites remonter - après la manifestation - l’information à marche.des.solidarites@gmail.com pour recours collectif avec nos avocats.

    Répartition par organisation :

    14H30 - Place de la Madeleine

    Collectifs locaux de soutien aux migrantEs

    Collectifs contre les Centres de rétention

    Associations de solidarité avec les migrantEs

    Associations antiracistes

    Associations de l’immigration

    Comités de familles de victimes des violences policières

    Associations féministes

    Associations environnement

    Associations altermondialistes et solidarité internationale

    Associations de défense des libertés

    Partis politiques

    14H30 - Place de l’Opéra

    Collectifs de Sans-Papiers et MigrantEs

    Collectifs des foyers de travailleurs immigrés

    Collectif pour l’avenir des foyers

    Associations pour le droit au logement

    Collectifs Interpro

    Gilets Jaunes

    Syndicats

  • juin
  • Marseille : Week-end antifasciste, antiraciste et féministe

    Projection de « A Nos corps défendant », bouffe et écoute d’une conférence de Rachida Brahim le vendredi 12 juin 2020. Manifestation antifasciste, antiraciste et féministe le samedi 13 juin 2020.

    Détails en fin d’article

    Durant le confinement, la police nous a montré encore une fois sa haine envers les personnes racisé.e.s, tant le harcèlement, les verbalisations ainsi que les violences se sont multipliées envers les personnes non blanc.he.s. Ceci, bien sûr nous le savons déjà. Mais cette constante impunité policière ainsi que la légitimité de certains discours islamophobes et racistes, visant à "protéger les femmes", ont eu des conséquences.
    Elles ont permis à l’extrême droite de reprendre confiance et de retrouver une place dans le discours public. À Marseille, ville pourtant riche de ses luttes antifascistes, antiracistes et féministes, nous avons vu de nouveaux groupes, se disant identitaires et insurrectionnels, se créer.

    L’Europe vit une forte croissance de ces luttes identitaires. La situation de ses frontières internes et externes, de leurs fermetures progressives, nous met face à l’extrême violence du fascisme. Comme par exemple l’attaque d’un bateau sur les côtes grecques en provenance de la Turquie, par un groupuscule identitaire.

    La France, sous forme de loi, comme celle proposée par Colomb "Asile et Immigration" nous rappelle son accord avec toutes ces dynamiques d’extrême-droites. De plus, en plein période d’élections municipales, nous sommes aussi témoins de discours, de projets et de pratiques racistes, venant des partis politique. Les révoltes en cours contre le racisme institutionnel et ses violences policières nous encourage à lutter contre ces avancées de l’extrême-droite.

    — 

    Une des manières de normaliser les idées de l’extrême-droite est l’utilisation des idées dites "féministes" pour viser les personnes migrant.e.s et musulman.e.s ; cela s’appelle le fémonationalisme. Sous le prétexte de "protection des femmes", sont mis en avant des débats autour du voile et du harcèlement de rue. Cette confusion recouvre leur racisme d’un vernis progressiste et laisse une place à la création de groupes féminins, soit disant féministes identitaires.

    Nous, féministes antifascistes et antiracistes marseillais-e-s dénonçons cette perspective fasciste d’un féminisme blanc et bourgeois. Notre lutte contre le patriarcat est une lutte contre un système, une pensée et un pouvoir qui bénéficient aux blanc-he-s, aux riches et aux classes dominantes. Les violences économiques et physiques subies par les femmes et les personnes racisé.e.s sont les produits d’un système capitaliste contre lequel nous luttons ensemble.

    Le vendredi 12 et samedi 13 juin 2020, plusieurs collectifs marseillais invitent donc à deux temps pour montrer avec force la vivacité de ces luttes et que l’extrême droite ne sera jamais bienvenue, ni ici ni ailleurs.

    Vendredi 12

    19h Bouffe sur la Plaine
    20h Écoute d’une conférence de Rachida Brahim et ateliers pancartes
    21h Projection de "A Nos corps défendant" (’ Ian B)

    Samedi 13

    19h Départ en manif en se joignant à celle contre les violences policières.

  • juillet
  • Montreuil : soirée en hommage à Maurice Rajsfus

    Hommage à l’initiative de la famille, d’ami.e.s, de camarades et de la Parole Errante.

    amedi 4 juillet

    16h. Projection d’extraits et de rushs de films sur Maurice Rajsfus.
    Dans la mêlée , par le réseau No Pasaran
    L’an prochain la révolution de Frédéric Goldbronn
    18h. Table ronde.
    20h. Table ronde. «  Dénoncer les violences policières, transmettre le flambeau, le combat d’une vie  ».

    Vente de livres de Maurice Rajsfus au profit de collectifs en lutte.
    Diaporama, lectures, chansons, bar.

    La Parole errante
    9, rue François-Debergue 93100 Montreuil

  • Toulouse : atelier d’écriture pour les prisonnier.e.s antifascistes

    Au Chat Noir
    33 rue antoine puget, toulouse

  • septembre
  • Paris : rassemblement contre le racisme décomplexé de Valeurs Actuelles

    Trocadéro
    place du trocadéro, Paris

  • Nice : rassemblement en soutien aux étudiant.e.s agressé.e.s par les fachos

    Communiqué de presse de l’intersyndicale (CGT – FSU – SUD) de l’Université Côte d’Azur

    Ce mardi 1er septembre sur le campus niçois Carlone, des étudiants du syndicat « Solidaires Etudiant.e.s » ont été pris à partie par des membres d’un groupuscule raciste d’extrême-droite niçois étranger à l’Université. L’un des étudiants a dû être hospitalisé. Heureusement son pronostic vital n’est pas engagé.

    Nous apportons tout notre soutien à Solidaires Etudiant.e.s.

    Nous appelons l’Université et la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires contre les agissements des groupuscules violents sur les campus niçois et à défendre l’intégrité physique des étudiants ainsi que leur liberté syndicale. De toute évidence les mesures prises depuis plusieurs années sont contre-productives : elles contraignent les libertés de circulation et de débat de la communauté universitaire, crée un climat de suspicion et n’empêchent en rien les exactions des racailles violentes d’extrême-droite.

    Nous appelons la communauté universitaire à se mobiliser pour ne pas laisser se banaliser les violences, d’où qu’elles viennent.

    Nous rappelons que l’université est un lieu d’émancipation, d’échanges, et que la violence n’y a pas sa place.

    Nous ne tolérerons pas de revivre les violences des groupuscules d’extrême-droite (GUD, Unité-Radicale, Identitaires) des années 1990/2000 sur les campus niçois.

    PARTICIPONS NOMBREUX AU RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

    JEUDI 10 SEPTEMBRE À 17H00

    SUR LE PARVIS DE L’UNIVERSITÉ CARLONE.

    Signataires : CGT (FERCSUP / SNTRS) – FSU (SNCS / SNESUP ) – SUD Education

    Université Carlone
    98 bd Édouard Herriot, Nice

  • octobre
  • Montauban : contre la venue de Ménard

    Brigitte Barèges, maire LR de Montauban (82), est bien connue pour ses sorties racistes, son homophobie crasse, son opposition à la construction d’un centre d’accueil pour les sans-abris, ou encore la guerre de basse intensité qu’elle livre aux associations qui viennent en aide aux plus précaires d’entre nous, étrangers ou non. Partisane de l’union des droites (comprendre réunir la droite républicaine et l’extrême-droite nationaliste sous une même bannière), Brigitte Barèges invite le sinistre maire d’extrême-droite de Béziers, Robert Ménard.

    Un contre-rassemblement est appelé, le 1er octobre à 10h30, à côté de l’espace Valorem, rue du pasteur louis lafon à Montauban. Lu sur IAATA.info :

    Brigitte Barèges maire de Montauban invite Robert Ménard

    Le 1er octobre la maire de Montauban reçoit Robert Menard. Contre la banalisation des idées d’extrême droite et le rejet de l’autre organisons nous. Contre rassemblement prévu le 1 octobre a 10 h 30 a côté de l’espace valorem rue du pasteur louis lafon 82000 Montauban .

    Sur le site de la ville de Montauban on peut lire ceci :

    “Cette conférence est ouverte à tous. Elle se déroulera de 11h à 12h30 le jeudi 1er octobre à l’Espace Valorem du Stade de Sapiac à Montauban.

    Merci de nous prévenir de votre venue pour l’organisation de la distanciation nécessaire auprès du 06 45 45 54 24.”

    Vous pouvez aussi contacter l’Union 82 Antifasciste sur facebook.

    Espace Valorem
    rue du pasteur louis lafon, Montauban

  • Toulouse : contre la Manif pour Tous

    Toulouse : Rassemblement + Contre manifestation – La Manif Pour Tous

    Lu sur IAATA, un appel à action et contre-manifestation face à La Manif Pour Tous, qui se préparer à manifester dans plusieurs villes de France ce 10 octobre 2020 contre le projet de loi bioéthique.

    Rdv le 10 octobre à 13h au Palais de justice

    Les personnes transgenre n’ont pas le droit d’accéder à la parentalité en France. Il y à seulement trois ans, le code civil imposait la stérilisation chirurgicale en pré-requis pour faire reconnaître l’identité des personnes transgenre. Aujourd’hui encore, les personnes transgenre voient leur accès à la PMA refusé, et leur statut de parent biologique leur est inaccessible. Quel est le message que l’Etat envoie aux personnes transgenre en leur refusant ces droits des plus élémentaires ? Les personnes transgenre ne seraient donc pas humaine ? Pas “dignes” de se reproduire ? Dupont-Moretti a-t’il donc mal à sa France de voir tout ces travelots se reproduire dans son beau pays ?

    C’est dans ce contexte que La Manif Pour Tous manifestera le 10 Octobre. Pour dénoncer la liberté récement étendue d’accès à la PMA. Alors que ce groupe transphobe est occupé à dénoncer l’accessiblité de la PMA, les personnes transgenre n’y ont toujours pas accès. La Manif Pour Tous n’a pas sa place dans notre ville, dans notre société, et dans ce monde. Leur idéologie haineuse ne doit pas être ignorée, ne doit pas être répandue.

    Il est notre DEVOIR de soutenir aujourd’hui les personnes transgenre, d’élever leurs voix, et de se tenir solidaires avec elles dans leur lutte pour l’égalité dans un monde où leur transidentité, qu’elles n’ont jamais choisie, est illégale dans plus de 70 pays, dont 13 les condamnerais à mort. 41% des personnes transgenre tentent le suicide dans leur vie. Si sans abris, leur âge moyen est de 13 ans. Les femmes transgenre racisées ont une espérance de vie de 35 ans. Notre société cherche activement à empêcher les personnes transgenre de vivre. Notre société cherche activement à empêcher les personnes transgenre de se reproduire.

    Nous nous réunirons le 10 Octobre devant le Palais de Justice pour faire porter la voix des personnes transgenre. Pour leur faire comprendre qu’elles ne sont pas seules, qu’elles ne sont pas défectueuses, qu’elles sont fortes et que nous défendrons toujours leur droit. Pour nos adelphes transgenres, nous vous invitons à participer à cette action ce 10 Octobre. L’action sera suivie d’une contre-manifestation, pour faire comprendre à La Manif Pour Tous que leur existence est celle qui n’est pas la bienvenue, et que nous lutterons activement contre leur haine et la manifestation de cette dernière.

    Action ouverte aux femmes, minorités de genre, et proches des personnes transgenre. Pour nos adelphes transgenres, rejoins nous. APPORTE UNE COPIE DE TON ACTE DE NAISSANCE, NECESSAIRE ET ESSENTIELLE A L’ACTION.

    Fièr.e.s, vénères, pas prêt.e.s à s’taire.

    P.-S.

    Plus d’info sur facebook
    Un atelier pancarte est prévu le samedi 3 octobre à 18h30 au théatre sorano 35 allées jules guesdes, métro palais de justice -> Apporte peinture, carton, banières, drapeaux…

    Palais de Justicer
    2 allée jules guesde, toulouse