SOS Tout petits : A Dijon, résurrection avortée !

SOS Tout petits, l’association intégriste antiIVG, devait ressusciter ce samedi 16 novembre. A Dijon devant l’école universitaire des sages femmes, la résurrection a donc avorté. Au total 2 intégristes ont surtout suscité l’étonnement des quelques passants et la vigilance de plusieurs dizaines de personnes réunies là à l’appel de la coordination antifasciste de Cote d’Or pour faire barrage à l’idéologie réactionnaire de cette association dont la négation des droits des femmes, à commencer par celui de disposer de leur corps, est l’unique raison d’être. Un tel échec démontre s’il en était besoin la complète disproportion entre l’influence nauséabonde des idées de ces zigues et leur poids réel dans la population, proprement insignifiant. Nous espérons que celui-ci permettra d’invalider définitivement les idées toxiques de ces archaïques qui nient les femmes comme actrices majeures de notre société.
Au vu d’une telle toxicité et donc la dangerosité prouvée de ces idées pour le corps social, l’on ne peut donc que s’interroger sur la complaisance des autorités à leur égard : autorisation préfectorale de manifestation / prière de rue (sic) et surtout présence policière disproportionnée au regard des enjeux. D’autant qu’une certaine fébrilité de leur part était palpable : en pleine période d’austérité pour les comptes publics et d’interrogation sur l’efficacité de l’action publique au regard de son coût, la question se pose sur l’utilité d’une telle mobilisation de la force publique dont le positionnement sur la chaussée, aux côtés de l’association intégriste, pouvait laisser croire qu’elle avait clairement choisi son camp. Initiative locale ou consigne ministérielle ? Quoi qu’il en soit, le combat de notre coordination antifasciste de Cote d’Or ne cessera pas tant que des initiatives de quelque nature que ce soit persisteront à diffuser dans l’espace public des idées réactionnaires, xénophobes, racistes, sexistes, sécuritaires…. Nous vous donnons donc par conséquent rendez vous à la prochaine réunion de campagne du candidat Houpert le 22 novembre prochain consacrée à la promotion des thématiques sécuritaires à l’hôtel du parc de la Colombière.
Coordination Antifasciste de Cote d’Or