Oberlin : entre humanitaire et conspirationnisme

Christophe Oberlin

Le samedi 6 septembre s’est tenu à Givors un repas organisé par le groupe Almara et l’association Objectif Jeunes dont les bénéfices seront versés aux œuvres humanitaires du professeur Christophe Oberlin. Un courrier envoyé par des antifascistes avait pourtant alerté les organisateurs sur les amitiés particulières d’Oberlin, soutien de Dieudonné et amateur de sites conspirationnistes. Le site antifasciste Fafwatch Rhône-Alpes a de son côté rassemblé un certain nombre de documents qui montrent que le professeur Oberlin, dont l’engagement en Palestine est réel, n’a pas seulement les motivations humanitaires qu’il prétend…

L’article de Fafwatch Rhône-Alpes

La lettre :

Chers camarades,

Nous avons eu connaissance de votre soirée du 6 septembre . Nous saluons cette initiative solidaire d’habitants et d’associations Givordinnes envers les victimes gazaouites du conflit israélo-palestinien .

Cependant, et ce, même si nous reconnaissons l’importance du travail médical et humanitaire mené à Gaza, un travail auquel M. Oberlin a pris part activement, il nous semble que de par ses prises de positions politiques la présence de ce dernier pose question. Nous souhaitons en effet porter à votre connaissance un certains nombre d’éléments concernant l’engagement politique de cette personne car nous estimons que ses prise de positions politiques sur le conflit israélo-palestinien ainsi que sur d’autres sujets, démontre une incompatibilité avec les valeurs progressistes portées par le mouvement social. Un individu à qui vous souhaitez donner une tribune à cette soirée cautionnant de fait son discours. Un discours où Mr Oberlin légitime le celui de Dieudonné qui représente selon lui la “France de demain” et joue sur la confusion entre critique de l’état d’Israël et antisémitisme.

“Quand on dit qu’on n’aime pas les juifs, il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. Et voilà qu’on voudrait faire tomber cela sous le coup de la loi. C’est déloyal et stupide.”

“Ceux qui condamnent Dieudonné n’ont pas assisté à ses spectacles, et n’ont pas réalisé qui est son public : un public de jeunes, extraordinairement diversifié, qui représente une France fraternelle, fondamentalement antiraciste, la France de demain.”

Mr Oberlin intègre également dans ce discours cette absurdité distillé depuis des décennie par l’extrême-droite radicale selon laquelle la Shoah serait en réalité un outil au service des juifs leur servant à légitimer une politique qui serait pour lui comparable à celle des nazis. Nous parlons donc ici d’une occupation et d’un état colonial qui sont certes ignoble mais lui le fait en les mettant en perspective avec un génocide qui, rappelons le, fut une entreprise dont les objectifs consistant à l’extermination rationalisée de certaines populations d’Europe et l’éradication de plusieurs cultures, étaient contre toute logique conçus comme une fin en soi.

“Quand quelqu’un se fait photographier devant Auschwitz en faisant une quenelle, ça ne porte pas atteinte à ma dignité ni à celle de ceux qui sont morts en déportation. Par contre c’est un geste fort à l’encontre de tous ceux qui tentent de masquer les crimes d’Israël derrière les crimes nazis. C’est à eux que ce discours s’adresse.”

Il nous semble important de préciser/rappeler qu’une certaine “nouvelle” droite à très bien saisi, il y a quelques décennies, la nécessité pour elle de mener un combat pour l’hégémonie culturelle qui passe par un renouvellement de ses concepts et de son vocabulaire, une remise au goût du jours du racisme devenu differentialisme et la mise en question de l’égalité comme idéal. De par vos engagements vous ne pouvez ignorer que l’interprétation des enjeux du conflit israélo-palestinien constitue l’un des plus important front de cette guerre culturelle que nous mène cette droite radicale. Accepter de laisser pénétrer et intégrer dans le mouvement social de tels propos revient pour nous à reconnaître notre défaite sur le plan conceptuel et sémantique et c’est tout simplement inacceptable !

Les trois citations ci-dessus sont extraites d’un article de Mr Orbelin accompagné d’une vidéo de ce dernier et Intitulée “Interdiction de Dieudonné : La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt” publié le 10 Janvier 2014 sur le site silviacattori.net. Silvia Cattori qui tient ce site est une pseudo journaliste suisse, militante d’extrême-droite, proche de Dieudonné qui publie également sur les sites d’extrême-droite mondialisme.ca et legrandsoir.info, soutien René Balme, Gilad Atzmon et Etienne Chouard dont elle se fait le relais. Dernièrement ce même site silviacattori.net s’employaient à fustiger la lutte antifasciste dans un article “Les antifas : faux rebelles, vrais collabos” .

Mais Mr Orbelin ne se contente pas de prendre des position politique, il n’hésite pas a franchir le cap et à s’engager concrètement en 2004 en conduisant au coté de Dieudonné la liste Europalestine en Île-de-France. Les liens entre les deux hommes ont semble-t-il perduré jusqu’à aujourd’hui. Effectivement en février 2014 Mr Orbelin encensait son amis dans un article in intitulé “Asu Zoa : Dieudonné au sommet de son art” publié sur le site de Silvia Cattori. Plus récemment encore on le trouve également impliqué au sein d’égalité et Réconciliation, l’organisation d’Alain Soral sur le site de laquelle, récemment encore (6 Août 2014) il publiait un article “Dernier crime à Gaza : le crime de haute trahison”.

Plus récemment dans le cadre de sa fonction de professeur de médecine à l’Université Paris VII – Diderot, Mr Orbelin a sciemment abusé de son statut lors d’un examen en posant aux élèves une question concernant les événement survenus à Gaza : “Quelle est la ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés (crime de guerre, crime contre l’humanité, crime de génocide) ?” On noteras que les réponse suggéré ne sont en rien contradictoires et qu’une fois encore même si cela se fait sous couvert d’une suggestion la qualification de génocide concernant la politique de colonisation des territoires palestinien est utilisée. Suite a cela une enquête administrative a été ouverte par le doyen Berger selon qui la question “…comporte un caractère polémique regrettable qui contrevient à l’esprit de neutralité et de laïcité de l’enseignement supérieur” (source).

Il ne fait plus aucun doute pour nous que Mr Orbelin est un artisan de la confusion ambiante ainsi qu’un antisémite travaillant à banaliser les idées et le vocabulaire de l’extrême-droite. Au vus de ces faits la présence du Dr Orbelin nous semble plus que problématique. Elle nous parait être plus nuisible qu’autre chose à cet événement mais aussi et surtout à son public. La présence dans nos rang de tels individus et de telles compromission doit cesser !

Pour conclure nous souhaitons que cette soirée contribue aux biens être des victimes gazaoui du conflit en non à l’instrumentalisation de ce dernier (et nous ne pensons pas que ce soit non plus le but des organisateurs). Que la solidarité internationale des organisateurs et participants puisse apporter un réconfort moral et matérielle a une population isolée et meurtrie.

Solidaires Égalitaires Libertaires