Le Collectif Sans Frontières (composé de la CNT, FA, SCALP et des Individu-es) nous ont envoyé un aperçu de la présence des catholiques intégristes, en particulier de Civitas dans leur région :

Le 11 février dernier, actait la création de Civitas Savoie. Il s’agit d’une organisation (et désormais parti politique) National-catholique qui s’oppose pêle-mêle à la séparation de l’église et de l’état, à l’immigration, à l’avortement, qui prône le remplacement du droit du sol par le droit du sang, la préférence nationale, etc. Beau programme, n’est-ce pas ?

Gabriac et Civitas Savoie

Cette inauguration s’est faite en présence d’Alexandre Gabriac - nervi d’extrême droite, passé par le FN, fondateur des Jeunesses Nationalistes et adepte des saluts fascistes - qui a dû trouver en Civitas le moyen d’exprimer ses idées sans compromis tout en comblant ses ambitions électorales. Le lieu de la rencontre n’était pas précisé mais les soupçons pèsent sur les locaux de la fraternité St Pie X (catholique extrémiste) à St Baldoph qui ont déjà accueilli une conférence du PNF (Parti Nationaliste Français, organisation remplaçant l’Oeuvre française et les Jeunesses nationalistes, dissoutes suite à l’assassinat de Clément Méric).

Les catholiques intégristes, lefebvristes, de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) sont plutôt bien implantés en Savoie. Ils disposent de locaux à Albertville, de deux églises (Saint-Baldoph et Notre-Dame-des-Millières) et d’une école hors contrat à Saint-Franc (fermée à la rentrée 2016). Parmi leurs fidèles on compte quelques têtes de liste du SIEL local (sous-parti politique du FN) comme Quentin Collier.

Ce courant catholique a été excommunié lors de la « modernisation » de l’église dans les années 70, c’est dire ... Certain-es y cachaient des collabo’ et nazi comme le chambérien Paul Touvier. D’autres tiennent des propos racistes, antisémites et conspirationnistes, présentent le FN du père Le Pen comme le parti le moins éloigné de leurs idées, ou encore diffusent des appels à pèlerinage sur la tombe de Pétain. Cette liste pourrait continuer longtemps et ce n’est que la face émergée de ces milieux catholiques extrémistes. Il est possible de constater les enseignements racistes, antisémites et révisionnistes inculqués aux gamins dans leur écoles hors contrats dans le documentaire des infiltrés « A l’extrême droite du Père ».

Tous les extrémismes religieux sont à combattre, sans exception ! Il est absolument intolérable que de telles personnes puissent diffuser leurs idées en toute tranquillité, qu’ils puissent apprendre le fascisme, le racisme et l’antisémitisme dans leurs écoles hors contrat ou n’importe où ailleurs !