Calendrier

Déc
9
lun
Paris : procès en appel des responsables de la mort de Clément @ Tribunal de Grande Instance d'Évry
Déc 9 – Déc 20 Jour entier

Le 5 juin 2013, à Paris, Clément Méric, syndicaliste à Solidaires étudiant-e-s et militant antifasciste, mourait sous les coups de néo-nazis. Certains des responsables de sa mort ont été condamnés de façon particulièrement claire par la cour d’assises de Paris l’année dernière. Ils ont fait appel de cette décision.

Le nouveau procès se tiendra devant la cour d’assises de l’Essonne à Evry, du 9 décembre (à 14h) au 20 décembre 2019.

Comme à Paris, nous en attendons que la vérité soit dite publiquement sur les circonstances de la mort de Clément et que la dimension politique de ce crime soit mise en évidence.

Comme à Paris, nous sommes conscients des limites d’un procès dont l’issue ne peut exonérer d’une obligation “d’intransigeance collective” face à l’extrême droite.

Tout soutien est le bienvenu.
Les audiences sont publiques : toutes celles et ceux qui le souhaitent peuvent y participer.

Mar
17
mar
Russie : meurtre d’Alexeï Krylov
Mar 17 Jour entier

Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.

Avr
7
mar
2006 : Samba, militant antiraciste, tué par des néonazis russes
Avr 7 Jour entier

Samba Lampsar, un étudiant originaire du Sénégal, qui militait dans une ONG antiraciste, a été tué le 7 avril 2006 à  Saint-Pétersbourg par des hommes qui l’attendaient à la fin d’une soirée en discothèque qui célébrait l’amitié interculturelle entre Russes et étrangers. Les agresseurs attendaient les étudiants africains, embusqués sous une porte cochère : ils se sont précipités en hurlant des slogans nazis, les étudiants sont partis en courant, pris de panique. Un coup de feu est parti, l’homme qui a tiré sur Samba Lanpsar s’est enfui après avoir abandonné son arme, sur laquelle était gravée une svastika. Les médias se sont emparés de l’affaire, et l’enquête de police (au sujet de l’arme) a conduit à un certain Dimitri Borovikov, qui dirigeait un groupuscule skinhead néonazi, Madcrowd.

Avr
16
jeu
2006 : l’antifa russe Sacha Ryuhin est assassiné
Avr 16 Jour entier

Le 16 avril 2006, Sacha Ryuhin (19 ans) a été assassiné par plusieurs skinheads néonazis alors qu’il se rendait à un concert de What We Feel à Moscou. Trois de ses agresseurs ont été arrêtés : ils ont été inculpés de hooliganisme, malgré leur appartenance à des groupes d’extrême droite violents. Les autres, qui n’ont pas été arrêtés, sont inculpés de meurtre.

Ni oubli, ni pardon !

Juin
19
ven
2004 : assassinat de l’antifasciste russe Nikolaï Guirenko
Juin 19 Jour entier

Le 19 juin 2004, Nikolaï Guirenko, un éminent défenseur des droits de l’homme et spécialiste de la lutte contre la discrimination et le racisme en Russie, est tué par balles à travers la porte de son domicile, après que ses agresseurs se sont assurés que c’est bien lui qui est de l’autre côté de la porte. Ce chercheur, président de la Commission des droits des minorités de l’union scientifique de Saint-Pétersbourg a régulièrement alerté l’opinion sur les groupes néonazis et skinheads sur lesquels il a réalisé plusieurs études en direction des pouvoirs publics ; il a été cité en tant qu’expert lors des procès contre les auteurs d’agressions ou d’attentats racistes et a permis parfois une qualification comme telle des actes en question. C’est en tant qu’expert antifasciste qu’il a été assassiné.

Sep
10
jeu
1973 : assassinat de Salvador Allende
Sep 10 Jour entier

Salvador-AllendeLe 11 septembre 1973, Salvador Allende est assassiné, pendant le coup d’état, soutenu et orchestré par les Etats Unis, qui porte au pouvoir la dictature du général Augusto Pinochet. Comme l’Amérique Latine dans son ensemble, le Chili est dans l’oeil du cyclone, dont l’épicentre est Washington. Pas question, pour Uncle Sam, de risquer un rapprochement avec l’Union Soviétique, et un nouveau Cuba.

L’influence américaine sur toute l’Amérique Latine, cependant, est bien antérieure à la Guerre Froide. Dès 1823, la doctrine Monroe proclame l’indépendance politique des Etats Unis en refusant toute ingérence politique et militaire européenne sur le continent américain… tout en posant les jalons d’un interventionnisme des Etats Unis, dans les affaires de tous les états des Caraïbes et du Sud du Rio Grande…

Lire la suite sur le site La Contre-Histoire

Sep
17
jeu
2013 : meurtre de Pavlos Fyssas aka Killah P
Sep 17 Jour entier
Paris

Paris

Pavlos Fyssas, plus connu sous le nom de Killah P, un rappeur grec engagé dans le mouvement antifasciste, a été attaqué peu après minuit ce mercredi 18 septembre par un groupe d’une vingtaine de néonazis, alors qu’il se trouvait devant un café à Amfiali, un quartier populaire du Pirée : après un début de bagarre, Killah P et ses trois amis auraient réussi à échapper à leurs agresseurs, avant d’être bloqués par une voiture : le conducteur serait alors descendu et aurait poignardé le rappeur à trois reprises dans la poitrine. Killah P est décédé à l’hôpital des suites de ses blessures. Le meurtrier présumé, qui serait connu comme membre de l’Aube dorée, aurait été arrêté par la police.

Lire la suite

Oct
24
sam
La poignée de main de Pétain à Hitler
Oct 24 Jour entier

Le 24 octobre 1940, Pétain rencontrait Hitler à Montoire-sur-le-Loir : l’association antiraciste Mémorial 98 a publié ce texte en rappelant à la fois le déroulement et la postérité. 

C’est lors du  discours de Pétain du 30 Octobre 1940, après cette rencontre avec Hitler, qu’est annoncée pour la première fois explicitement cette collaboration, qui se déploiera dans de très nombreux aspects, au plus grand profit du Reich nazi et de ses  acolytes français.
On notera que dans ce discours, Pétain indique qu’il s’est rendu librement à la rencontre avec Hitler, sans aucune pression allemande et qu’il utilise le terme nazi de « Führer » quand il mentionne ce dernier.

A cette date du 30 octobre, le régime de Vichy a déjà promulgué plusieurs lois racistes très orientées.

Il s’agit de la possibilité de déchoir de sa nationalité un Français naturalisé (16 juillet 1940), de l’abrogation du décret Marchandeau du 21 avril 1939 pénalisant le délit d’injure ou de diffamation raciale et l’amnistie des faits commis de ce type depuis cette date ( 27 août ) le premier statut discriminatoire des Juifs du 3 octobre (publié le 18 octobre ), l’abrogation du décret Crémieux de 1870 (qui accordait la nationalité française aux Juifs d’Algérie) le 7 octobre.

On sait maintenant que Pétain a lui-même durci les dispositions du statut des Juifs, comme le montrent ses mentions manuscrites sur ce document, mises à jour par le Mémorial de la Shoah

Il n’a en rien constitué un « bouclier » contre les nazis comme le prétendait une partie de l’historiographie de la droite et comme le proclame l’extrême-droite et son défenseur Eric Zemmour.

La parution d’une version actualisée du livre des historiens Paxton et Marrus “Vichy et les Juifs” (première parution en 1981) qui révéla l’ampleur de l’implication pétainiste dans la déportation des Juifs de France, permet de rappeler à quel point l’antisémitisme actif de ce régime permit aux nazis de mener leur œuvre de mort.

Nous n’oublions pas que chaque 11 novembre, de 1987 à 1992, François Mitterrand alors président de la République, a fait déposer une gerbe de fleurs présidentielle sur la tombe du Maréchal Pétain, à l’île d’Yeu, au prétexte du rôle de ce dernier lors la première guerre mondiale ( au cours de laquelle il fut d’ailleurs particulièrement actif dans le massacre des soldats révoltés )

Les associations de résistants et de victimes du nazisme avaient beau protester unanimement, rien n’y faisait. En 1992 le scandale fut plus important, car une large campagne publique se déroulait contre ce geste de révérence à l’égard du chef de la collaboration.

Du coup, le préfet de la Vendée, chargé par la présidence de la République de fleurir la tombe  le 11 novembre, dut attendre cette année-là 17 h 15 pour se rendre en hélicoptère sur l’île d’Yeu, lieu de sépulture de Pétain. Il craignait  d’être confronté aux manifestants présents sur place. C’était juste après que Serge Klarsfeld et la quarantaine de personnes l’accompagnant eurent pris le dernier bateau régulier de retour de l’île. Ils étaient venus «s’assurer qu’une gerbe ne sera plus déposée sur la tombe de Pétain par le président de la République». Au bout du compte, la gerbe du préfet côtoyait celles déposées dans les heures précédentes par Jean-Marie Le Pen et par “l’Association nationale Pétain Verdun” (ANPV, émanation des nostalgiques de Vichy).

Devant l’ampleur du scandale, Mitterrand fut contraint de suspendre l’hommage à Pétain à partir de 1993, c’est à dire à la toute fin de son deuxième septennat.

Nov
13
ven
2005 : Timur, jeune antifasciste russe, est assassiné par des néo-nazis
Nov 13 Jour entier

Timur Kacharava

Le 13 novembre 2005, Timur Kacharava, un jeune musicien de 20 ans, a été attaqué au couteau devant une librairie, par une dizaine de néonazis qui connaissaient son nom. Sous les yeux de son ami Maxim avec qui il revenait d’une action de Food Not Bombs, il a succombé à ses nombreuses blessures, avant qu’arrive l’ambulance. Maxim, blessé lui aussi, a survécu, mais il reste traumatisé, d’autant que la police lui a demandé de témoigner à visage découvert contre les agresseurs de Timur, sans aucune garantie. Aujourd’hui, les meurtriers de Timur ont été arrêtés, jugés et condamnés grâce au soutien des antifascistes.

L’assassinat de Timur est le premier d’une série de meurtres à caractère anti-antifasciste visant les activistes de la scène antifa radicale russe. Par la suite, les actions de pressions psychologiques anti-antifascistes se sont multipliées : ce sont des graffitis, des autocollants ou encore des messages postés sur Internet, qui appelaient au meurtre des militants antifascistes, avec les noms et les adresses des personnes visées.

Mar
17
mer
Russie : meurtre d’Alexeï Krylov
Mar 17 Jour entier

Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.