DisparitionPhilippe, dit "Poupoune", nous a quitté·es

Philippe, dit "Poupoune", un compagnon de longue date, nous a quitté·es la semaine dernière.


Après ses obsèques dans un cimetière francilien sous les couleurs de la lutte antifasciste, de très nombreuses personnes se sont réunies pour lui rendre hommage à Montreuil.
Aux manifs, sur les actions, aucune d’entre nous n’oubliera sa présence discrète mais efficace, malheureusement plus rare ces derniers temps, à cause de la saloperie de maladie qui a fini par l’emporter. On se souvient surtout de ces moments partagés au CICP pour "tenir la porte", c’est-à-dire assurer l’accueil et gérer la sérénité du lieu, pour les concerts du dimanche organisés par le collectif contre-culture comme sur bien d’autres soirées de solidarité. Par son humour, sa grande culture et son sens de la repartie, il nous rendait cette tâche moins ingrate !
Le sourire en coin, les yeux espiègles, Poupoune était l’un de ces militants infatigables, toujours là dans les coups durs, qui préférait laisser aux autres le soin de parler et préférait agir.
On pense bien sûr avant tout à ses proches, mais ce sont plusieurs générations d’antifascistes qui aujourd’hui ont perdu un camarade.

La Horde