Groupes antifascistes en France

Auvergne-Rhône-Alpes

Action Antifasciste Auvergnate

L’action Antifasciste Auvergnate ( A.A.F.A ) lutte contre le fascisme et toutes les formes d’oppressions qu’il peut prendre, comme le racisme, le sexisme, l’homophobie, la transphobie, l’autoritarisme, l’antisemitisme, l’islamophobie, ou le capitalisme.

l’AAFA considère que capitalisme et fascisme sont étroitement liés, économiquement et socialement.
C’est pourquoi l’AAFA considère qu’antifascisme et anticapitalisme vont de pair.
l’AAFA lutte contre le capitalisme, et sa forme actuelle qu’est le néolibéralisme, responsable de la misère, de l’aliénation des travailleur-ses, et de la catastrophe écologique déjà en cours.
l’AAFA est consciente que la bourgeoisie et ses chiens de garde feront le choix du fascisme plutot que de renoncer à leurs privilèges de classe.
Le fascisme et les réactionnaires s’affirment de plus en plus dans la rue (Action Française, Vengeance Patriote, Civitas, Generation Identitaire ou quelle que soit l’orga’ qu’ils utilisent maintenant, Les Zouaves, les restes du Bastion Social, Manif Pour Tous etc) et dans les urnes (RN, Patriotes, Les Républicains, LREM, etc) par des agressions physiques diverses, des attaques médiatiques etc.
De plus, des groupes et partis politiques censés être dans le camps du progressisme se font remarquer par leur réactance et glissement à droite, comme le PS et ses représentant-es.
L’AAFA n’aura de cesse de lutter contre ! Que ce soit en Auvergne, ou en faisant front commun avec les autres groupes qui composent le territoire national et international !
Face au fascisme et ses alliés, organisons-nous !

Facebook
e-mail : actionafa@protonmail.com

Chambéry

Réseau Antifasciste Savoie

Ce réseau n’est pas un collectif formel mais, comme son nom l’indique, un réseau d’individu-es et de collectifs impliqués dans l’antifascisme sur la Savoie.

ANTIFA-QUOI ?
L’extrême droite s’appuie sur 5 piliers idéologiques fondamentaux : le racisme, le sexisme, le nationalisme, le traditionalisme et l’autoritarisme. C’est tout cela que nous combattons ! Le Fascisme et les idées réactionnaires prospèrent via l’exploitation et la mise en concurrence économique.
En tant qu’antifascistes, nous sommes donc anticapitalistes, solidaires, égalitaires et internationalistes.
POUR QUOI FAIRE ?
 L’objectif de ce réseau est de diffuser de l’information et des analyses autour des questions antifascistes locales.
 La création d’un tel outil nous a parue nécessaire devant l’absence de visibilité de l’antifascisme local qui est pourtant existant.
 Mais aussi et surtout de manière à mettre en relation les individu-es entre elleux comme par exemple dans certaines vallées où le tissu militant n’est pas aussi dense qu’à Chambéry.
 Créer du matériel (affiches, sticker, etc. ...) spécifique.
 Relayer et participer aux diverses campagnes de soutien local ou international.
DONC !
N’hésitez pas à prendre contact, à nous envoyer toutes informations qui vous paraitraient intéressantes sur l’extrême droite locale, ses liens et relaies institutionnels ou des évènements et analyses antifascistes ... et surtout à agir autours de vous : l’antifascisme est l’affaire de tout-es !

Site internet, Facebook • e-mail : csf73@protonmail.com

Clermont-Ferrand

Cellule Antifasciste Révolutionnaire D’Auvergne

[La CARA n’a plus d’activité depuis janvier 2020]

La C.A.R.A (Cellule Antifasciste Révolutionnaire d’Auvergne) est basée sur une plateforme antifasciste révolutionnaire anticapitaliste et populaire. Le fascisme, l’homophobie, le sexisme, le racisme et toutes les discriminations, de quelque nature qu’elle soit, ne peuvent être tolérées. Le fascisme est l’expression organisée des éléments les plus chauvins et réactionnaires du capital financier, c’est pourquoi nous ne pouvons couper la lutte antifasciste de perspectives anticapitalistes.

Site internetFacebook • e-mail : contact.cara@laposte.net

Grenoble

Action Antifasciste Grenoble

Informations antifascistes et anti autoritaires sur la région grenobloise

Isère

Réseau de lutte contre le fascisme Isère

Ras l’Front est né pour contrer le Front national…
Vingt ans plus tard, force est de constater que le FN devenu RN est bien présent et surtout que ses idées totalitaires et liberticides sont largement reprises par la « sphère médiatico-politique ». Pire, certaines ont été mises en œuvre par les différents gouvernements de la décennie.
Le fascisme, tel qu’il apparut au siècle dernier, n’est certes pas advenu mais nous cochons de plus en plus de cases de ses caractéristiques :
violences policières, libertés réduites sous couvert de sécurité, pouvoirs discrétionnaires des préfets nous menant à un état policier, stigmatisation d’une partie de la population, absence de participation démocratique des citoyens réduits à l’état de sujet dans une monarchie présidentielle, etc.

Être antifa aujourd’hui

Pour certaines et certains l’antifascisme est une lutte réduite à une période historique révolue, d’autres le limitent à la lutte contre le Front National, et d’autres encore estiment qu’il s’agit d’un combat marginal entre extrémistes des deux bords et que ça leur passera avec l’adolescence…
Pour nous, le fascisme est une idéologie, une construction politique et dans ce sens, notre société présente déjà bien des symptômes. Nous troquons de plus en plus notre liberté contre « plus de sécurité » ; mais n’y a-t-il pas pire insécurité que la perte de liberté ?

L’antifascisme ne peut se résumer à la lutte contre le FN, d’autant qu’à la veille d’élections, la tentation de s’allier ou s’approprier ses thématiques populistes et sécuritaires, pour grapiller quelques voix, est bien tentante : son idéologie se diffuse dans tous les programmes politiques.

Se déclarer antifasciste devrait être une évidence pour toute citoyenne et tout citoyen soucieux de démocratie, car nous avons toutes et tous à participer aux changements des mentalités et contribuer – à notre échelle – à la construction d’une société sans discrimination.

Il faut lutter, chaque jour et partout, pour déconstruire les propos simplistes et mensongers des extrémistes et des populistes et empêcher la mise en application de certaines de ces mesures par les pouvoirs actuels.

Nos principaux axes de lutte :

• Extrêmes-droites, populisme, néo-nazisme.
• Racisme, islamophobie, discriminations, droit des étrangers
• Sexisme, homophobie, ordre moral
• L’obsession sécuritaire et les violences policières.
• les libertés et la démocratie

Des actions variées :
• information et sensibilisation
• des initiatives culturelles
• des manifestations unitaires
• la mise à disposition d’outils et matériels militants
• l’action en justice

Site internet • Adresse mail : postmaster@rlf38.org

Lyon

Groupe Antifasciste Lyon et Environs

Pour un antifascisme populaire, autonome et révolutionnaire, présentation ici

Site internetFacebooktwitter • e-mail : lyonantifa@riseup.net

Jeune Garde Lyon

La Jeune Garde Lyon s’est formé en janvier 2018 après quelques mois de réflexions et d’analyse sur la situation lyonnaise. Il est composé d’individu-e-s affilié-e-s ou non à d’autres collectifs, organisations ou partis politiques.
Lassé-e-s d’une lutte antifasciste isolée politiquement sur Lyon, nous souhaitons lui donner un nouveau souffle.

La création de La Jeune Garde Lyon ne se fait pas en opposition aux initiatives antifascistes existantes mais bien sur une autre vision et une autre dynamique, en espérant pouvoir diversifier et amplifier la lutte antifasciste lyonnaise.
Il nous parait essentiel d’entreprendre un travail analytique et argumentatif à destination de tou-te-s. L’information est nécessaire afin de convaincre des personnes souvent réticentes face à l’image donnée par certaines pratiques dans la lutte antifasciste.
Parallèlement à cela, nous souhaitons également regagner la rue : cet espace a trop souvent été laissé aux différents groupuscules fascistes installés depuis plusieurs années à Lyon.

Notre objectif est de briser une certaine image de l’antifascisme actuel souvent critiquée et uniquement perçue comme un combat contre les groupes d’extrême-droite. Cela sera possible en donnant un caractère politique à la lutte contre toutes les formes de dominations et de discriminations.

Nous ne nous reconnaissons pas dans la stratégie de lutte antifasciste autonome qui, de notre point de vue, a permis la création d’une subculture antifasciste dite « antifa ». Se rassemblant autour de codes, de signes de reconnaissances, de scènes musicales et de lieux qui lui sont propre, cette subculture a participé à la dé-popularisation de la lutte politique antifasciste. Elle l’a de fait éloignée de la population en ne la rendant accessible qu’aux personnes qui se reconnaissent dans cette subculture : en bref elle l’a isolée.

Quiconque se retrouve isolé n’a de compte à rendre à personne. Il s’ensuit alors une absence d’autocritique, qui se définit nécessairement par l’incapacité d’apprendre de ses erreurs et donc de réajuster sa pratique.

Nous ne prétendons pas avoir trouvé une alternative aboutie à cette problématique. Mais nous proposons une autre manière de fonctionner et de concevoir la lutte en nous inspirant des expériences antifascistes populaires basées sur la lutte des classes tel les TPPS (Toujours Prêts Pour Servir), les Jeunes Gardes Socialistes/communistes en France ou les expériences des Comités de Résistance dans les quartiers en Turquie, en Grèce ou au Mexique.
Se revendiquer d’un antifascisme de lutte des classes qui se différencie de la stratégie « antifasciste autonomes », c’est comprendre que la victoire sur le fascisme n’est pas possible à l’intérieur de la société capitaliste. Seul le renversement de la société capitaliste pourra permettre de le vaincre définitivement.

L’antifascisme ne se construit pas à travers des valeurs abstraites mais bel et bien dans une critique matérialiste de la société. Nous considérons le fascisme comme un prolongement du système capitaliste, comme sa forme la plus réactionnaire et autoritaire. Lorsque les fascistes arrivent au pouvoir, ils n’abolissent pas le système d’exploitation économique sur lequel repose le capitalisme. Le capitalisme perdure, sous le fascisme, dans sa forme la plus radicale.

L’histoire nous le montre : Arrivés au pouvoir, les nazis ou les fascistes en Italie ont écrasé les organisations syndicales et politiques prolétaires et ont maintenu les élites sociales en place.
Même lorsqu’ils ne sont pas au pouvoir, les fascistes remplissent ce rôle de supplétifs de l’État. Leurs milices s’attaquent aux grèves des travailleurs-euses, mais usent aussi de violences pour briser les mouvements de luttes des communautés racisées, LGBTIQ+, et des femmes.
Ils poursuivent la stratégie de division au sein du peuple nécessaire pour maintenir en place le pouvoir dominant : diviser pour mieux régner.
Nous devons donc lutter sur chacun de ces fronts pour faire reculer ces idées réactionnaires. Pour autant, il est nécessaire de ne pas tomber dans une lutte de « valeurs », qui tiendrait d’un antifascisme "humaniste" déconnecté des réalités économiques, sociales et matérielles. Le but n’est pas de considérer ces luttes comme étant « le bien » ou « le mal », mais d’appréhender ces idéologies et les groupes fascistes comme les ennemis des classes populaires et les alliés des classes dominantes.

Nous reconnaissons qu’il existe une frange des classes dominantes, souvent démocrates, qui se revendiquent d’une lutte contre le fascisme. Cela rejoint ce que nous dénoncions plus haut lorsque nous parlions d’un « antifascisme de valeurs ». Ces organisations politiques, qui se disent ouvertement hostiles aux régimes fascistes, sont conscientes des dangers autoritaires qu’ils entraînent, mais sont déconnectées des intérêts des classes populaires.
Elles n’envisagent aucune remise en question des élites et ne font aucune critique des politiques racistes menées par l’État français.
C’est pourquoi ces organisations ne sont pas une solution viable. Cependant nous pouvons être amenés à travailler ponctuellement avec elles sur certaines campagnes, tout en connaissant leurs limites.
C’est pourquoi ici et maintenant, nous nous donnons comme objectif de combattre les fascistes dans nos quartiers, dans nos facs, sur nos lieux de travail, et d’informer et mobiliser afin d’empêcher le renforcement de leur emprise sur notre société.
Pour cela, il est plus que nécessaire de ne pas rester isolé-e-s. Nous devons chercher l’union de toutes les organisations révolutionnaires ou démocrates, communistes et anarchistes, mais aussi des organisations de masse défendant les intérêts des travailleurs et des travailleuses comme dans les syndicats, les organisations communautaires, antiracistes, féministes et LGBTQI+...

Nos premières implications se sont faites au sein du collectif pour la fermeture du Pavillon Noir ainsi que dans les campagnes de solidarité avec les forces kurdes dans la défense d’Afrin et du Rojava contre l’Etat turc et l’impérialisme de notre propre pays.

Nos premiers communiqués ont été écrits en solidarité avec Diren Coksun, femme trans turque prisonnière politique et en hommage au combattant internationaliste Olivier (Kendal Breizh) mort à Afrin.

Nous avons la volonté d’ouvrir ce groupe militant à chacun-e-s, avec pour objectif de le faire progresser sur les toutes les questions d’oppressions et de discriminations.
C’est en s’investissant dans les luttes de manière à amener une contribution pertinente que nous ferons de la Jeune Garde Lyon un groupe antifasciste reconnu pour son action politique.

Si vous souhaitez nous rencontrer, voici notre mail de contact : jeunegardelyon@riseup.net

Facebook • e-mail : jeunegardelyon@riseup.net

Saint-Etienne

Comité Antifasciste Saint Etienne

Organisation Stéphanoise luttant activement et de façon efficace contre le Fascisme qui pollue nos rues.
Sainté antifa, cosmopolite et prolétaire.

Facebook • e-mail : comite.antifa@protonmail.com

Bourgogne-Franche-Comté

Saône et Loire Antifasciste (SLA)

Le collectif Saône et Loire Antifasciste (SLA) est ouvert à tous les individus qui s’inscrivent dans la perspective d’un antifascisme social et anticapitaliste. Ses principes sont définis dans le texte joint. Ce dernier a déjà reçu le soutien de trois organisations locales : la CNT 71-58 (Confédération Nationale du Travail), le GL 71 (Groupe Libertaire 71) et l’UCL 71 (Union Communiste Libertaire).

e-mail : saoneetloireantifa@protonmail.com
Facebook
Instagram

Besançon

Collectif Antifasciste de Besançon

Site internet

Adresse mail : cab@riseup.net

Dijon

Dijon Antifa

Facebook • e-mail : dijonantifa@protonmail.com

Dijon

Maloka

Collectif punk et antifasciste de Dijon créé en 1989. On essaie depuis quelques années de soutenir une scène punk (et tous ses dérivés) en s’investissant dans la seule chose qui nous tiens à coeur : le bien commun !

Bretagne

Cotes d’Armor

Collectif de Vigilance Antifasciste 22

Nous sommes dans la rue, nous, femmes, hommes, citoyenNEs, associations et organisations politiques et syndicales pour défendre les valeurs de la solidarité, de l’antiracisme et de l’antifascisme. Parce qu’elles sont attaquées quotidiennement, nous sommes assignés à résister.

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la situation actuelle : non seulement l’extrême ­droite ne cesse de gagner du terrain dans les urnes, mais ses idées et méthodes imprègnent des pans entiers de la société en France, en Europe et dans le monde. Partout, il s’agit d’apporter une réponse simpliste aux tensions des sociétés déchirées par les attaques agressives du capitalisme mondialisé.

Le choix de la haine et du fascisme plutôt que celui des luttes sociales et de la solidarité est une tendance malheureusement bien connue depuis le XXème siècle.

La dérive autoritaire des États commencée il y a plusieurs années déjà se renforce aujourd’hui en France dans la proclamation de l’état d’urgence et ses prolongations, qui sous couvert de sécurité et de lutte anti terroriste, musèlent la contestation sociale et répriment violemment la moindre opposition.

Une fois encore, le pouvoir cherche à détourner la colère populaire en agitant la menace de "l’étranger", et d’une prétendue invasion des migrants.

Nous refusons de nous soumettre à cet état de fait et pour cela nous nous donnons comme visées :

La vigilance et la lutte antifascistes : Il s’agit de répondre à chaque expression de l’extrême droite sur nos murs, dans la rue, dans les esprits pour lui opposer les valeurs de la solidarité et de l’antiracisme. De rappeler son vrai visage malgré les stratégies de légitimation du FN.

La lutte anti­sécuritaire et anti­répression : Il s’agit de s’opposer à la dérive sécuritaire en dévoilant ses logiques et de continuer à se mobiliser contre toute attaque ciblant les libertés individuelles, contre toute criminalisation du mouvement social. D’organiser le soutien aux victimes de la répression.

La justice sociale : Il s’agit d’être de tous les combats contre la casse sociale et l’offensive capitaliste. De combattre toutes les logiques de divison en participant à reconstruire des solidarités de classe.

La lutte antisexiste : Il s’agit de développer nos réflexions et actions vers la déconstruction de stéréotypes de genre, d’être de tous les combats contre le sexisme et l’homophobie, de prendre part à toute lutte d’émancipation des minorités.

La lutte environnementale : Il s’agit de mettre en évidence comment les rapports de production mondiaux imposés par les pays riches, ruinent notre environnement et nos ressources, notre santé et menacent la survie des populations, et particulièrement celles des pays pauvres.

La solidarité internationale : Il s’agit de soutenir tous les peuples dans leur lutte pour l’auto­détermination et organiser des solidarités à l’intérieur et au­-delà des frontières, en refusant l’Etat­-Nation comme cadre indépassable.

Nous nous donnons comme moyens d’action :

 Affichages

 réunions publiques et ciné­-débats.

 Manifestations, rassemblements.

 ...

Site internetFacebook • e-mail : contact@cva22.lautre.net

Quimper

Collectif Antifasciste Du Pays de Quimper

Notre collectif a pour but de fédérer les personnes sensibles aux questions d’antifascisme et d’antiracisme dans la région quimpéroise, et par extension, l’ensemble du Sud-Finistère. Nous voulons sensibiliser la population contre l’influence des idéologies favorables aux rapports de domination au sein de la société humaine (xénophobie, homophobie, sexisme, capitalisme, autoritarisme). Ces conceptions inégalitaires et rétrogrades s’expriment autant dans le monde politique et médiatique, que dans la vie quotidienne. Elles peuvent donc affecter n’importe qui parmi nous, y compris des personnes qui ne se sentent à priori pas concernées. C’est pour cela que l’antifascisme est l’affaire de tout-e-s.

En 2016, l’ensemble de la classe politicienne est intégralement rongée par les dérives totalitaires et les discours discriminatoires. Pour cela, nous ne nous situons pas sur un axe droite-gauche mais uniquement sur celui de la liberté contre l’autorité. Dans un esprit d’ouverture, le collectif ne rejette pas pour autant les personnes associées à des partis ou syndicats, à la seule condition qu’elles y participent à titre individuel et que cela n’aboutisse pas à une récupération politique ou des luttes intestines.

Les autorités locales n’ayant jamais caché leur hostilité à notre égard (parallèlement à une très faible répression du côté fasciste), nous n’accordons aucune confiance aux instances gouvernementales, qui n’ont pas la moindre volonté de mettre fin au racisme et ses attributs. Notre première année d’existence nous a démontré que lutter légalement et publiquement contre le fascisme à Quimper ne fait que nous exposer à un danger qui vient autant de l’extrême-droite que des commissariats. Nous avons donc fait de l’information et des activités culturelles nos principaux moyens de lutte, même si nous entendons organiser d’autres manifestations.

Depuis l’automne 2015, nous organisons (ou participons à) des concerts de soutien ou des festivals non-subventionnés, dans le Finistère et au-delà. Lorsque nous n’agissons pas au nom de l’antifascisme, nous nous impliquons dans de nombreuses associations aux thèmes très variés (arts scéniques et graphiques, énergie renouvelable, aide aux démunis, ZADs, langue régionale, défense des acquis sociaux, agriculture biologique). Car pour nous, l’antifascisme est vide de sens s’il ne s’inscrit pas dans une volonté plus globale de changer la société.

En définitive, nous sommes loin de l’image de bagarreurs sans cause que dirigeants et médias s’acharnent à nous coller. Mais le meilleur moyen de vous faire un avis est encore de venir à notre rencontre...

Facebook • e-mail : antifa.kemper@riseup.net

Centre-Val de Loire

Tours

Collectif Antifasciste Tourangeau (CAT)

Depuis quelques temps à Tours comme ailleurs en France, nous constatons une montée de l’extrême droite et de ses idées.
Nous voyons une banalisation des idées racistes, de l’homophobie, du sexisme. L’extrême droite propose, pour résoudre la crise économique et sociale, non pas de lutter contre les inégalités et d’unir les exploité-es face à leurs exploiteur-euses, mais plutôt de diviser la population sur des critères de religion, d’orientation sexuelle, de sexe ou d’origine géographique.

Nous devons donc être capable d’analyser l’extrême droite dans toutes ses dimensions (et pas seulement comme simple ennemi de la démocratie libérale). Notre antifascisme est très clair sur ses positions, bien entendu à l’égard de groupuscules fascistes, mais aussi quant au racisme d’un État qui expulse tous les jours.

Les utopies sociales font place à un idéal de société où les travailleurs et travailleuses seraient soumis-es à un-e patron-ne, à l’État, à leur mari ; une société où le patriotisme remplacerait la solidarité. Nos télés et journaux sont envahis de discours haineux. Des discours ambiguës sont diffusés largement. Des gens se font agresser, défigurer, parfois même tuer, pour leur couleur de peau, leurs idées politiques. Tout cela nous donne une idée de ce à quoi ressemblerait notre société si l’extrême droite prenait le pouvoir. Face à cela, nous ne pouvons rester sans réagir. Nous devons réaffirmer notre idéal, celui d’une société égalitaire, où chacun-e aurait les moyens matériels de vivre décemment, d’avoir un logement. Une société de liberté, liberté d’aimer, de circuler. Une société riche de ses différences. Une société où les humain-es ne seraient plus exploité-es.

Afin de combattre l’extrême droite, et de diffuser cet idéal de société, nous avons décidé de nous constituer en collectif antifasciste.

La lutte antifasciste se résume trop souvent à une simple opposition à l’extrême droite, ce qui l’empêche de prendre une véritable dimension politique. Pour nous, l’antifascisme se définit avant tout par des pratiques : l’information, la confrontation, la solidarité. Mais l’expérience nous a appris que certains principes sont fondamentaux, car tout antifascisme cohérent ne peut être qu’indépendant, révolutionnaire et internationaliste. L’antifascisme n’est à nos yeux ni une posture, ni une position de principe, mais quelque chose de dynamique, un engagement réel. Il existe bien des façons de lutter contre l’extrême droite, à condition de n’en négliger aucune.

Ce collectif n’a pas pour but de créer une énième organisation politique, mais de rassembler des syndicalistes, des militant-es politiques, associatifs et d’individu-es ; autour de ces valeurs et du refus de la société que nous proposent les organisations d’extrême droite. Il a vocation à être soutenu et à travailler avec des organisations suivant les modalités que le collectif définira.

Nos moyens d’action seront divers et variés, selon ce qui nous semblera le plus pertinent sur le moment : manifestations, théâtre, tractages, collages d’affiches, évènements festifs, projections, débats, expositions… Notre imagination sera notre seule barrière.

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! Alerta, alerta, antifascista ! Siamo tutti antifascisti ! Antifa heisst Angriff !

Pour tout contact : lecat@riseup.net

Site internetFacebook • e-mail : lecat@riseup.net

Grand Est

Mulhouse

Action Antifasciste Mulhouse Haut Rhin

rée en 2018, l’AFA Mulhouse Haut-Rhin (AFA pour Anti-Fascist Action) est un groupe Antifasciste radical, Anticapitaliste, Autonome et Libertaire.

ANTIFASCISTE : Dans le Haut-Rhin, l’extrême-droite organise régulièrement des conférences fascistes, des concerts néo-nazis, des collages d’affiches racistes, des agressions, etc. Nous pensons qu’il est temps que ça cesse car ces actes n’ont pas leurs place ici, ni nulle part ailleurs ! On ne veut pas d’agressions xénophobes ou sexistes dans la rue, ni de propagande fasciste dans notre vie quotidienne. Il n’est pas question de laisser s’installer un climat de peur et de haine d’autrui dans nos villes et villages. Les flics, l’Etat et les patrons nous pourrissent bien assez la vie, pas besoin de fachos pour en rajouter ! Combattons ces racistes et nationalistes qui prospèrent depuis bien trop longtemps dans notre région. Il est temps de créer une riposte efficace et concrète contre toutes formes de préjugés et de discriminations. Comprenant la réalité rurale et citadine, développons la lutte antifasciste dans nos villes, nos quartiers, nos villages et nos campagnes. C’est toutes et tous ensemble, à toutes les échelles, qu’on doit contrer les fascistes de tout genre ! Vigilance, information et action directe : L’AFA Mulhouse Haut-Rhin s’est créé pour construire une opposition concrète, radicale et populaire contre l’extrême droite et son monde.

ANTICAPITALISTE : Nous pensons que la lutte antifasciste doit intégrer la lutte anticapitaliste, et ne devrait pas se réduire à des considérations d’ordre simplement morales. Ce système Capitaliste à la logique purement financière est un désastre à toutes les échelles : destruction du lien social comme de l’environnement, massacres et ségrégation de populations, rafles de sans-papier.e.s, enfermements arbitraires, racisme d’État, etc. Par le renforcement des politiques sécuritaires et discriminantes ainsi que des attaques contre les classes ouvrières et précaires, le capitalisme est le vecteur principal de la fascisation ambiante. Aujourd’hui le fascisme se présente sous une couleur “antisystème”, alors qu’il constitue toujours un des bras armé du Capital et de la Bourgeoisie. La formation de milices violentes en sont une illustration : expulsions musclée de squats et de bidonvilles, agressions de sans-papiers, attaques de minorités de genre et de militant.e.s, etc . La multiplication de figures d’extrême droite dans les médias meanstream encouragent la banalisation et la propagation de leurs idées. Pour nous, la solidarité et l’entraide, les occupations de rues et/ou de bâtiments vides, les luttes pour l’émancipation sociale, l’opposition aux flics et à la Justice comme à toutes les formes de répression, etc. sont des moments qui nous permettent de se retrouver, de relever la tête, pour se battre. Sortir de l’enfermement et de l’épuisement de ce système capitaliste pour lui opposer des rapports de force à la hauteur de ce que nous voulons combattre. Chacun et chacune doit pouvoir apporter sa pierre pour permettre à d’autres réalités immédiates d’émerger, moins acculantes, plus respirables, plus vivables.

AUTONOME ET LIBERTAIRE : Notre antifascisme et notre anticapitalisme est autonome ! L’autonomie est la forme la plus libre qui nous inspire pour nous organiser ici et maintenant. On prends nous-même notre avenir en main, rejetant tout principe de « chef ». On s’organise sans partis politiques, ni quelconque groupe institutionnel, et en marge des syndicats. Nous pensons que la lutte antifasciste et anticapitaliste doit être autonome vis-à-vis de l’État (de droite comme de gauche) car l’ État est, et restera un instrument d’oppression. Nous sommes de ces personnes vivant dans les quatre coins du Haut-Rhin. Nous menons nos actions à partir de nos lieux de vie et de nos rencontres dans les luttes. Nous prenons en compte et connaissons les différentes difficultés liées aux réalités du terrain. Pas besoin de « théoricien éclaireur » pour savoir de quoi sont faits nos besoins, ni comment et avec qui s’organiser. En tant qu’autonomes et libertaires, nos pratiques se basent sur la démocratie directe, incluant un fonctionnement anti-hiérarchique et égalitaire. C’est en détruisant toutes les formes de domination qu’on peut mener un combat antifasciste et révolutionnaire, porteur d’une société nouvelle, où chacun.e serait réellement libre.

Pour suivre notre actualité, ou nous contacter ailleurs que sur ce blog :

– Notre page Facebook : https://www.facebook.com/ActionAntifascisteMulhouseHautRhinAFAMHR/ Où vous pouvez nous contacter en MP

– Notre Mail officiel : 161mhr[at]riseup[point]net

Site internetFacebook • e-mail : 161mhr@riseup.net

Nancy

Bloc Antifasciste Nancy

Le Bloc Anti-Fasciste est un collectif organisé de manière non-hiérarchisée regroupant des individus venus d’horizons différents, animés par la volonté commune de lutter contre le fascisme et d’endiguer la propagation des idées d’extrême droite, et plus largement contre les discriminations générées par le sexisme, l’homophobie, le racisme ou les inégalités sociales dues au système capitaliste.

Facebook • e-mail : contact-baf@nancy-luttes.net

Reims

Collectif de Lutte Antifasciste Reims

Le Collectif de Lutte Antifasciste, ou CLA, est une association loi 1901 déclarée à Reims en 1998.

Le CLA a « pour but d’étudier les causes et les conséquences de la progression de toutes les idées d’exclusion, d’intolérance, de racisme, de fascisme et d’agir pour enrayer cette progression » [extrait de nos statuts]. Nous revendiquons une indépendance politique et financière. Le CLA participe à des initiatives et réflexions nationales. Il est membre du Réseau pour un avenir sans fascisme et de la COordination Nationale contre l’EXtrême droite (CONEX) et du réseau européen UNITED against racism.

SiteFacebook • e-mail : CLA@rlfreims.lautre.net

Strasbourg

Action Antifasciste Strasbourg

AIM Strossburi

L’AIM Strossburi, anciennement AFA, est une association crée en 2013, basée sur Strasbourg. Nous organisons des concerts en privilégiant les groupes issus du milieu DIY, antifa et anticapitaliste.

SiteFacebook • e-mail : aim-strossburi@riseup.net

Jeune Garde Strasbourg

Hauts-de-France

Amiens

Collectif Antifasciste Picardie

Nous avons pour but de se réunir autour d’un antifascisme populaire. Un antifascisme qui se concentrera sur la lutte contre le racisme, le sexisme et l’autoritarisme.

Nous sommes fie.ère.s de vous présenter le Collectif Antifasciste Picardie. Le C.A.P se crée avec la rencontre entre plusieurs syndiqué.e.s, gilets jaunes et indépendant.e.s. Ensemble nous avons organisé une manifestation antiraciste et en hommage aux victimes des crimes policiers le 6 juin 2020. Nous avons souhaité poursuivre notre travail en commun. D’où la création du Collectif Antifasciste Picardie. Nous avons pour but de se réunir autour d’un antifascisme populaire. Un antifascisme qui se concentrera sur la lutte contre le racisme, le sexisme et l’autoritarisme. Les fascistes souhaitent imposer un ordre autoritaire qui ciblera celles et ceux qui sont déjà les plus attaqué.e.s, femmes, racisé.e.s, lgbt+, pauvres et travailleur.e.s. Les effets des politiques fascistes se font déjà sentir dans l’autoritarisme du gouvernement. Nous nous réunissons pour - lutter contre l’implantation des groupuscules violents en Picardie -faire diminuer le poids du FN dans les élections Pour cela nous agirons par tous les moyens nécessaires. Nous ne jugeons nos actions que sur leur efficacité et pas selon la morale de nos adversaires.

FacebookTwitter • e-mail : picardie-antifa@riseup.net

Calais

Action Antifasciste Calais

Nous sommes un groupe autonome de mouvance libertaire qui combat toutes les formes de fascisme, racisme ou discrimination ainsi que le pouvoir du capital par tous les moyens possibles.

Lille

Action Antifasciste NP2C

Groupe antifasciste et anticapitaliste.
Informations sur les luttes à Lille et dans le Nord Pas de Calais.

Île-de-France

Paris

Action Antifasciste Paris Banlieue

L’Action Antifasciste Paris-Banlieue se fixe comme objectifs de connaître, analyser et combattre les organisations et modes de pensée pouvant être qualifiés « d’extrême droite ».

L’AFA apparaît à la fois par le biais de l’action directe de terrain (manifestations, actions, agit-prop) et par un militantisme de fond. Elle regroupe des militants issus de divers horizons politiques avec comme valeurs communes la lutte contre toutes les discriminations et le refus du capitalisme. L’AFA Paris-Banlieue est indépendante de toute autre organisation se réclamant de l’Action Antifasciste.

Facebook • Twitter • e-mail : autodefensepopulaire@riseup.net

Jeune Garde Paris

Après plusieurs mois de réflexion et d’analyse de la situation politique en région parisienne, et plus largement en France, nous avons pris la décision de former la Jeune Garde Paris.

Notre but : impulser une nouvelle force antifasciste capable de relever les nombreux défis qui se posent à nous.

Après plusieurs rencontres, discussions et échanges avec les Jeunes Gardes de Lyon et de Strasbourg, l’idée d’une Jeune Garde Paris devient alors officielle. Nous nous inscrivons dans ce projet car nous nous reconnaissons dans le travail qui a pu être accompli jusqu’alors, notamment dans la lutte contre le Bastion Social.

Si nous nous reconnaissons dans l’analyse de la situation et dans le projet proposé par les Jeunes Gardes, nous nous retrouvons aussi et principalement dans la pratique : dans le militantisme du quotidien.

L’antifascisme nous concerne tous.te.s. Les idées d’extrême-droite se répandent dans toutes les strates de la population, l’information à son sujet est donc nécessaire.

Notre organisation a vocation à populariser la lutte antifasciste.

Que la population s’approprie au maximum ce combat malheureusement bien trop souvent marginalisé. Nous, antifascistes, avons un rôle à jouer pour dépasser les nombreux « clichés » qui rendent, de fait, sectaires nos luttes.

Cela passe aussi par le fait de recréer des liens de solidarité et de lutte concrète avec tous les secteurs de notre camp social.

Nos objectifs sont clairs : faire reculer l’extrême-droite !

Nous serons évidemment présent.es sur le terrain pour, d’une part populariser l’antifascisme, et d’autre part empêcher au maximum les excursions ultra violentes des fascistes.

Évidemment tenter d’affaiblir le Rassemblement National et sa multitude de bras armés représentés par des groupuscules fascistes et violents tels que Génération Identitaire, Nemesis, la Cocarde étudiante, etc.

Nous nous opposerons fermement et lutterons contre le fascisme, le racisme, la xénophobie, l’islamophobie, l’antisémitisme, l’homophobie, le sexisme, la transphobie, l’impérialisme, et contre toute forme de discrimination.

Nous nous retrouverons très rapidement dans la lutte et lors de nos activités de sensibilisation.

Contre l’extrême droite : riposte immédiate !

Facebook • e-mail : jeunegardeparis@protonmail.com

Siamo

Le S.I.A.M.O (Sorbonne Intervention Antifasciste Militante et Organisée) est un collectif de vigilance antifasciste de quartier.

Formé d’étudiant.es du quartier latin, il a pour objectif de répondre à la menace des groupuscules et organisations fascistes, que sont l’Action Française, Génération Identitaire, le G.U.D (Groupe Union Défense) ou bien la Cocarde. Ces derniers circulent et s’affichent en toute impunité dans ce quartier symbolique, pire, ils essayent de propager leurs idées nauséabondes par le biais de tracts, de revues et d’affiches diffusées par leurs militants dans tout le quartier. La vocation du SIAMO est claire : maintenir une présence antifasciste continue, mais surtout empêcher et arrêter par tous moyens l’action fasciste. Rejoignez la lutte.

Facebook • e-mail : siamo@riseup.net

Seine et Marne

Association antifasciste 77

Nous sommes un collectif antifasciste constitué de militants aux parcours divers.

Nous nous sommes constitués en association dans le but de diffuser les idées et les valeurs de l’antifascisme.
Nous souhaitons faire connaitre ces idées par le biais culturel (littérature, ciné-débat, convergence avec d’autres collectifs, etc.)

L’association agit dans un cadre légal.

Nous adhérons à l’idée d’un antifascisme radical, opposé à toutes formes de domination sociale et de récupération politique.
Notre analyse s’appuie sur un besoin de comprendre les enjeux de ces systèmes de domination.
Nous apprenons des luttes et des résistances populaires avec le même enthousiasme que nous nous intéressons aux apports de chercheurs, en sociologie, histoire, anthropologie, etc.
Nous dénonçons le concept d’antiracisme moral, que nous trouvons biaisé et réducteur, éloigné des véritables enjeux pour les libertés et les droits de tous.
En effet, la réduction de la lutte antiraciste à son versant moral permet de mettre à distance les dimensions structurelles et systémiques du racisme, bien plus perverses et néfastes. Concrètement, nous estimons que le racisme ne s’exprime pas que par le rejet explicite de l’inconnu ou du racisé mais par un système de domination qui s’exprime dans la discrimination à l’embauche, l’accès aux soins, la mise à l’écart de la vie politique institutionnelle, l’exclusion sociale des quartiers populaires, l’accès à la culture et à l’éducation, les crimes policiers et l’impunité judiciaire quasi-systématique dont ils bénéficient, la réappropriation culturelle, etc.
Nous pensons que ces mécanismes peuvent parfois s’exprimer malgré soi, car ils constituent un bagage culturel, en France et partout ailleurs. Ces mécanismes ne relèvent pas toujours de l’ignorance, et sont intimement corrélés à l’existence d’un système économique se nourrissant d’inégalité et d’exclusion.
Nous sommes profondément opposés au capitalisme, nous estimons qu’une trop grande complaisance à des inégalités consenties par la peur, l’ignorance ou l’opportunisme a trop longtemps diviser les forces prétendument anticapitalistes.
Nous soutenons toutes les initiatives visant à créer des passerelles entre les luttes antiracistes et anticapitalistes.
Nous soutenons la convergence des oppositions, lorsqu’elles peuvent coexister avec des sensibilités communes.
Nous croyons à l’importance d’unir ces luttes aux fonctionnements multiples.
Nous sommes opposés à toute forme de récupération politique à des fins électorales, carriéristes, ou financières.
Nous croyons qu’il est nécessaire de construire une force populaire soucieuse et consciente de ses besoins, indépendante du bon vouloir des structures politiques institutionnelles.
Face à l’inhumanité d’un système économique inefficace
Face à la menace des idéologies liberticides, sécuritaires et fascistes
Plus que jamais : Autodéfense Populaire !
A bientôt
L’Association Antifasciste 77

Val d’Oise

Collectif Antifa 95

Une riposte populaire face aux retours des idées réactionnaires.

Face au retour en force de l’extrême droite, dans la rue et dans les urnes, devant l’augmentation des agressions physiques et verbales de la part des fascistes dans notre département et partout en France, galvanisés par une justice passive et des responsables politiques qui encouragent la montée des idées réactionnaires par leurs actes et leurs discours (racisme, xénophobie, repli sur soi) ; NOUS, militants politiques, syndicaux et/ou associatifs, individus se sentant concernés par cette situation, appelons à organiser la riposte et invitons à la création d’un collectif antifasciste dans le Val-d’Oise.

Facebook • e-mail : collectif.antifasciste.95@gmail.com

Normandie

Caen

Caen antifa

Site • Facebook • e-mail

Rouen

Ras l’Front Rouen

Le collectif s’est récemment relancé après une longue mise en sommeil de 2004 à 2011. Après une cartographie de l’extrême droite radicale sur Rouen, le travail du collectif s’est concentré sur les groupes présent au sein de l’université et l’organisation de projection-débat. Depuis décembre 2012, le groupe se focalise sur la lutte contre l’homophobie et l’opposition aux Identitaires locaux.

Notre but : identifier, analyser et dénoncer les idées, les actions et l’impact des courants de pensée pouvant être qualifiés de fascistes ou d’extrémistes de droite, d’antisémites, de racistes, de xénophobes, de sexistes ou d’homophobes.

Site internetFacebook • e-mail : infos@rlfrouen.lautre.net

Nouvelle-Aquitaine

Agen

Antifascistes Lot et Garonne

Débat, action, information antifa dans le 47

Bordeaux

Offensive Antifasciste Bordeaux

Ce collectif regroupe des personnes d’horizons divers et fonctionne de
manière autonome et indépendante. Il découle du développement des
menaces fascistes tant au niveau local que national et de la nécessité
de s’organiser collectivement pour y faire face.
L’OAB s’oppose à toutes les formes de domination et d’oppression,
qu’elles soient racistes, de classe, de genre, d’orientation sexuelle …
Nous dénonçons également les politiques anti-immigré.e.s et sécuritaires
de droite comme de gauche.
Ces éléments fondent la cohérence de notre lutte antifasciste globale.

Pavé Brûlant

Le Pavé Brûlant est un collectif d’individu.e.s, hétéroclite et autonome, qui se donne pour objectif de lutter contre le fascisme et toutes formes de domination.

Nous avons la volonté de faire un travail de fond, d’analyses, d’argumentaires et d’informations et de le rendre accessible à tout.e.s. Notre antifascisme est global. Nous dénonçons l’extrême droite, la banalisation et la porosité de ses idées, les politiques sécuritaires, anti-immigration et capitalistes, de droite comme de gauche. Dans un souci de cohérence, nos pratiques sont antisexistes, sans distinction de genre et nos luttes convergentes avec les luttes féministes.

Site internetFacebook • e-mail : pavebrulant@riseup.net

Deux Sèvres

Action Antifasciste 79

Une riposte populaire face aux retours des idées réactionnaires

Facebook • e-mail : collectifantifa79@yahoo.com

La Rochelle

Groupe Antifasciste La Rochelle

Groupe en lutte contre l’extrême droite radicale, identitaire, royaliste.

Facebook • e-mail : antifalr@protonmail.com

Pau

Action Antifasciste Pau

Collectif antifasciste palois. Anticapitaliste, antisexiste, antiraciste.

FacebookTwitter • e-mail : afa-pau@riseup.net

Pays Basque

Ipeh Antifaxista

Antifasciste du pays Basque Nord.
Iparraldeko talde antifaxista.

Facebook . Twitter
Adresse mail : ipehantifa@riseup.net

Occitanie

Gers

Collectif Gersois Antifasciste

Nous sommes lycéen-e-s, étudiant-e-s, travailleurs-ses en activité, à la retraite, sans emploi ; nous affirmons notre volonté de lutter sans compromis face aux partis et groupuscules d’extrême-droite. Le racisme, le sexisme, l’homophobie et toutes les autres formes de haine ne sont pas des opinions. Ce sont des délits

Le 30 juillet 2013 dans le Gers, des organisations ainsi que des femmes et des hommes engagés contre le fascisme ont signé et publié un appel : Depuis 2002 et plus encore depuis l’arrivée de Marine Le Pen à sa tête, le Front National se présente comme un parti respectable, aidé par des politiciens de droite et d’autres dits de gauche qui s’approprient des thématiques frontistes sans complexe, à l’image des discours de haine vis-à-vis des Roms et des musulmans.

En parallèle, les groupuscules fascistes, toujours liés de près ou de loin au FN, s’agitent dans nos villes et nos campagnes : en quelques mois ils ont multiplié les agressions physiques à caractère raciste, sexiste, homophobe et politique. Le monde médiatique s’est ému de la mort de Clément Méric, mais l’agression qui lui a coûté la vie n’est malheureusement pas un fait isolé !

Au cours des deux derniers mois, dans nos régions, le bilan est éloquent : plusieurs hommes sont roués de coup en raison de leurs origines (un à Agen, un en Dordogne et un autre à Toulouse (plongé dans le coma pendant plusieurs jours), deux militantes féministes sont agressées à Toulouse dont une a le nez cassé. Voilà à quoi mène la banalisation des idées d’extrême-droite, la dé-diabolisation du FN, l’oubli de l’histoire, l’abandon du combat antifasciste et les renoncements d’une partie de la gauche face au libéralisme et aux politiques d’austérité conduites à l’échelle de l’Europe.

Rassemblés au sein du Collectif Gersois Antifasciste, nous affirmons notre volonté de lutter sans compromis face aux partis et groupuscules d’extrême-droite qu’ils se présentent comme nationalistes, identitaires, fascistes ou néo-nazis.

Certains se résignent, acceptent ou même souhaitent que le Front National accède au pouvoir. Nous affirmons pour notre part que le FN est un parti fasciste en filiation idéologique directe avec l’extrême-droite française qui a gouverné la France de 1940 à 1944 sous Vichy. La « préférence nationale » ou autrement dit le nationalisme racial est au coeur du projet du « F-Haine ».

Nous sommes lycéen-e-s, étudiant-e-s, travailleurs-ses en activité, à la retraite, sans emploi ; nous affirmons que les peuples ne trouveront pas la solution à la crise en allant se réfugier dans les bras de l’extrême-droite. Il est urgent de nous regrouper et de passer à l’action par le tract, l’affiche, le rassemblement et tout type d’action qui se révélera nécessaire pour démonter l’idéologie et la présence nauséabonde de l’extrême-droite. Le racisme, le sexisme, l’homophobie et toutes les autres formes de haine ne sont pas des opinions. Ce sont des délits !

La dissolution récente de certains groupes nazis ne résout pas le fond du problème. Ainsi, nous appelons toutes celles et ceux qui pensent que l’antifascisme est une valeur universelle à nous rejoindre pour reconquérir le terrain et les consciences sur nos lieux de travail, dans les quartiers et dans la rue.

Premiers signataires :

Organisations engagées contre le fascisme

Alternative libertaire du Gers, Centre régional des Enseignants en Occitan (CREO 32), CGT Educ’action 32,

Gauche Anticapitaliste 32, Nouveau Parti Anticapitaliste 32, Parti Communiste 32, Parti de Gauche du Gers,

République et Socialisme, Union syndicale Solidaires du Gers

Facebook • e-mail : collectifantifasciste32@gmail.com

Hauts-Cantons

Collectif Antifasciste Des Hauts Cantons

Nous avons décidé de nous regrouper en collectif, afin de contrer la propagande xénophobe, antisémite, anti-musulmane, sexiste et homophobe.

Nous avons publié trois bulletins, donner de l’info n’est qu’un début. Nous pouvons prévoir des actions, des réunions publiques, des spectacles de résistance.
Nous appelons tous les défenseurs de la liberté, de la justice sociale et de la solidarité entre les peuples à se mobiliser et à nous contacter.
Unissons nos forces dans le cadre du collectif des Antifascistes des Hauts Cantons !

e-mail : collectifdesantifascistesdeshautscantons@orange.fr

Montpellier

Antifascistes 34

Actualité des luttes et évènements antifascistes dans l’Hérault (34) et ailleurs

Le SCALP / No Pasaran 34 initie et participe à de nombreuses initiatives anti-sécuritaires, anti-fascistes, anti-homophobie, anti-précarité, anti-capitalistes et contre l’apartheid social.

Site internetFacebook • e-mail : scalp.mtp@live.fr

Perpignan

Comité de Vigilance Antifasciste 66

Le Comité de Vigilance Antifasciste à été crée le 18 mai 2013 et compose aujourd’hui de la CGA, de la CUP, de la CNT66, de la CNT-SO, de l’Union Syndicales Solidaire, du NPA et de militantEs à titre individuel..

Le climat politique délétère et réactionnaire actuel conduit les organisations et les individus présents ce jour, à créer un comité de vigilance contre tous les groupes se réclamant de la droite extrême. Le comité de vigilance se déclare : - antiautoritaire, - antiraciste, - anti-xénophobe, - antisexiste, - anti-homophobe,et, en général, contre toutes les formes de discriminations… Le comité de vigilance lutte contre l’intolérance généralisée, et toutes celles et ceux qui prônent la préférence nationale. Le comité de vigilance mettra tout en oeuvre afin de dénoncer les éléments de programmes des officines et partis de la droite extrême. Le comité de vigilance considère que le combat qu’il mène ne se situe pas sur le terrain des élections. Le comité de vigilance alertera l’ensemble de la population sur tous les actes et tous les propos relayant des positions fascisantes et/ou discriminatoires. Le comité de vigilance mobilisera très largement et s’opposera à toutes les formes de fascisme, militantes ou non. Nous appelons toutes celles et tous ceux qui sont concerné-e-s par cet appel à nous rejoindre.

e-mail : comitevigilanceantifasciste66@protonmail.com

Tarn

Coordination Antifasciste Tarnaise

La Coordination Antifasciste tarnaise est née du constat partagé entre militant-e-s et citoyen-ne-s d’une incessante montée des propos racistes, xénophobes, populistes, aussi bien dans les médias, dans les discours politiques que de la bouche des « gens ordinaires ». La nécessité d’apporter une autre vision aux évènements, à réenchanter les imaginaires, à favoriser l’ouverture plutôt que le rejet, l’accueil plutôt que l’entre-soi nous a convaincu de nous réunir et de nous coordonner pour agir, communiquer, contrer les discours xénophobes et racistes et nettoyer les rues des tags et autocollants appelant à la haine…

Adresse mail : antifascisme81@gmail.com

Tarn et Garonne

Union 82 Antifasciste

L’union Antifasciste 82 est un collectif qui a pour but de lutter contre l’oppression et les inégalités. Nous rassemblons différentes personnes issu ou non du monde militant qui souhaitent s’investir dans la réflexion et la lutte contre le fascisme à l’échelle locale.

Facebook • e-mail : un82ant@gmail.com

Toulouse

RASH Tolosa

Section Toulousaine des Red & Anarchist Skinheads, membre du réseau Alternative International Movement.

Le RASH Tolosa (Red & Anarchist SkinHeads Toulouse) est la section toulousaine du réseau AIM (Alternative International Movement).
Notre organisation, formée en 2017 par des militant.e.s antifascistes issu.e.s de différents collectifs, est composée d’anarchistes révolutionnaires s’inscrivant dans le principe de la lutte des classes, elle se revendique de l’intersectionnalité et son dessein est d’abolir toutes formes de hiérarchie en établissant une société égalitaire d’inspiration communiste libertaire.
Notre objectif, par nos activités et événements (concerts, cantines populaires, sound-system, projections, graffs, conférences, formations, festivals, ateliers de self-defense et boxe populaire...), est de faire émerger la culture militante afin de la populariser à travers une orientation antifasciste, internationaliste, antiautoritaire et autogestionnaire.
Ainsi nous usons de l’éthique DIY comme dynamique contre-culturelle. Considérant la culture comme potentiellement émancipatrice et par essence fédératrice, notre but est d’en faire un outil de conscientisation et de communication, principal vecteur de socialisation.
Enfin, notre démarche sur le plan culturel se veut complémentaire de notre action militante quotidienne, l’ensemble se répartissant en 3 axes : Savoir, Faire et Faire-Savoir.

Facebook . adresse mail : rashtolosa@riseup.net . instagram

Union Antifasciste Toulousaine

Nous sommes l’UAT, l’Union Antifasciste Toulousaine, groupement d’individus s’organisant collectivement afin de s’informer et d’informer sur l’extrême-droite et organiser si besoin une riposte.

Partout en Europe, nous constatons un regain d’activité de l’extrême droite. Depuis une vingtaine d’année plusieurs partis d’extrême-droite ont opéré une percée dans leur système politique national . Le modèle capitaliste de nos sociétés engendre trop d’inégalités, ces dernières sont un terreau fertile pour l’obscurantisme et la prolifération des idées nauséabondes. En phase avec les entrées tonitruantes au pouvoir des partis extrémistes les groupuscules fascistes ont eux aussi assuré leur développement. Plus le capitalisme va, plus leur activisme se débride dangereusement. Attention, il n’est pas question pour nous de voir des « fascistes » partout ! Simplement nous affirmons que les temps sont propices au développement de l’extrême droite. Ne focalisons pas sur ces pantins du pouvoir mais continuons à veiller pour ne pas un jour nous réveiller avec une désagréable surprise. Ne minimisons pas le danger, ne l’exagérons pas ! L’ennemi reste le capitalisme.

C’est pour cela que les militant.e.s de l’UAT ne se focalisent pas sur l’antifascisme mais s’investissent aussi dans toutes les luttes progressistes et plus généralement avec tous les opprimé-e-s pour plus d’égalité et de liberté ! L’UAT continue son travail d’information et de mobilisation face à l’extrême-droite sous toutes ses formes. N’hésitez pas à nous soutenir en diffusant le matériel que nous mettons à votre disposition, ou en participant aux mobilisations à venir.

SiteFacebook • e-mail : toulouse.antifa@riseup.net

Pays de la Loire

Angers

Réseau Angevin Antifasciste

Collectif d’individus et de membres d’organisations syndicales, politiques et associatives unis par la volonté d’informer sur l’extrême droite et d’organiser la riposte.

Le Réseau Angevin Antifasciste est un collectif centré sur la lutte contre l’extrême-droite sous toutes ses formes, composé de militant-e-s rassemblé-e-s autour des mêmes principes anti-autoritaires avec la même volonté de porter un antifascisme populaire et émancipateur.

Site internet, facebook, twitter

Adresse mail : raaf@riseup.net

La Roche-sur-Yon

Bastyon de Résistance

Antifa La Roche-Banlieue a été créé en 2014 mais il y a toujours eu une activité antifasciste sur la ville et alentours. Les activités sont variés mais essentiellement du décollage, du tagguage, des prises de contact pour grossir le groupe, etc.

Collectif de lutte pour l’émancipation et l’organisation populaire et autonome à la roche ! Depuis quelques années, l’objectif de cette page est de relayer l’information militantes sous toutes leurs formes afin de lutter efficacement contre toutes les oppressions qu’elles soient capitalistes, fascistes, sexistes, racistes, d’état...
Attaché aux principes d’autogestion et d’autodéfense populaire, le collectif BASTYON DE RESISTANCE souhaite offrir à celles et ceux qui le souhaitent un espace d’échange et d’organisation populaire source d’émancipation individuelle et collective. Captez-nous au 1312 - 161

Facebook • e-mail : collectifantifa85@gmail.com

Le Mans

Collectif Antifasciste de la Sarthe

Nous appelons toutes celles et ceux qui pensent que l’antifascisme est une valeur universelle à nous rejoindre pour reconquérir le terrain et les consciences sur nos lieux de travail, dans les quartiers et dans la rue.

Facebook • e-mail : antifa72@riseup.net

Nantes

Action Antifasciste Nantes

Facebook . Twitter . e-mail : afanantes1312@gmail.com

Saint-Nazaire

Antifascistes Bassin Nazairien

Anticapitalistes parce qu’ antifascistes, antifascistes parce-que concerné.es et allié.es. Ne laissons pas les groupes de haine s’installer, nulle part !

Provence Alpes-Côte d’Azur

Marseille

Action Antifasciste Marseille

Actions contre l’extrême droite et alternatives culturelles.

Collectif Antifasciste Marseillais

Le CAM se revendique antifasciste, antiraciste, anticapitaliste, inclusif, féministe et contre les frontières ; notre lutte vise toutes les formes d’oppression et de domination.

Nous menons ce combat en participant à créer et en soutenant des solidarités entre les individus et entre les collectifs, aussi bien à Marseille que partout dans le monde.
Ouvert sur les formes de mobilisations et d’actions, nous défendons une multiplicité des approches, tant que celles-ci s’inscrivent dans nos valeurs.
Pour une société unie, solidaire, épanouissante, égalitaire.

Facebook • e-mail : cam13@riseup.net

Nice

Collectif Antifasciste 06

Collectif antifasciste des Alpes Maritimes