Cotes d’ArmorCollectif de Vigilance Antifasciste 22

Nous sommes dans la rue, nous, femmes, hommes, citoyenNEs, associations et organisations politiques et syndicales pour défendre les valeurs de la solidarité, de l’antiracisme et de l’antifascisme. Parce qu’elles sont attaquées quotidiennement, nous sommes assignés à résister.

Le Collectif de Vigilance Antifasciste 22 est d’abord né d’une réaction, d’une volonté d’action contre la propagation des idées d’extrême­-droite qui s’est concrétisée à Saint­-Brieuc par l’appel à un rassemblement contre l’accueil des migrants. Il n’était pas question pour nous de leur laisser la rue.

Au-­delà de cette initiative, les organisations et individuEs alors réuniEs sont tombées d’accord pour que la contre ­offensive s’inscrive dans la durée, au vu de la situation actuelle : non seulement l’extrême ­droite ne cesse de gagner du terrain dans les urnes, mais ses idées et méthodes imprègnent des pans entiers de la société en France, en Europe et dans le monde. Partout, il s’agit d’apporter une réponse simpliste aux tensions des sociétés déchirées par les attaques agressives du capitalisme mondialisé.

Le choix de la haine et du fascisme plutôt que celui des luttes sociales et de la solidarité est une tendance malheureusement bien connue depuis le XXème siècle.

La dérive autoritaire des États commencée il y a plusieurs années déjà se renforce aujourd’hui en France dans la proclamation de l’état d’urgence et ses prolongations, qui sous couvert de sécurité et de lutte anti terroriste, musèlent la contestation sociale et répriment violemment la moindre opposition.

Une fois encore, le pouvoir cherche à détourner la colère populaire en agitant la menace de "l’étranger", et d’une prétendue invasion des migrants.

Nous refusons de nous soumettre à cet état de fait et pour cela nous nous donnons comme visées :

La vigilance et la lutte antifascistes : Il s’agit de répondre à chaque expression de l’extrême droite sur nos murs, dans la rue, dans les esprits pour lui opposer les valeurs de la solidarité et de l’antiracisme. De rappeler son vrai visage malgré les stratégies de légitimation du FN.

La lutte anti­sécuritaire et anti­répression : Il s’agit de s’opposer à la dérive sécuritaire en dévoilant ses logiques et de continuer à se mobiliser contre toute attaque ciblant les libertés individuelles, contre toute criminalisation du mouvement social. D’organiser le soutien aux victimes de la répression.

La justice sociale : Il s’agit d’être de tous les combats contre la casse sociale et l’offensive capitaliste. De combattre toutes les logiques de divison en participant à reconstruire des solidarités de classe.

La lutte antisexiste : Il s’agit de développer nos réflexions et actions vers la déconstruction de stéréotypes de genre, d’être de tous les combats contre le sexisme et l’homophobie, de prendre part à toute lutte d’émancipation des minorités.

La lutte environnementale : Il s’agit de mettre en évidence comment les rapports de production mondiaux imposés par les pays riches, ruinent notre environnement et nos ressources, notre santé et menacent la survie des populations, et particulièrement celles des pays pauvres.

La solidarité internationale : Il s’agit de soutenir tous les peuples dans leur lutte pour l’auto­détermination et organiser des solidarités à l’intérieur et au­-delà des frontières, en refusant l’Etat­-Nation comme cadre indépassable.

Nous nous donnons comme moyens d’action :

 Affichages

 réunions publiques et ciné­-débats.

 Manifestations, rassemblements.

 ...

Site internetFacebook • e-mail : contact@cva22.lautre.net