Nancy : non à l’ouverture d’une librairie d’extrême droite

18 septembre 2020 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Manif-Est.info :

Le samedi 3 octobre 2020, Les Deux Cités, une librairie se prétendant “conservatrice et indépendante”, organise son inauguration à Nancy. Elle se situe au 6 Grande Rue, à deux pas de la place Stanislas.

Cette étiquette d’apparence propre sur elle masque en fait une librairie bien ancrée à l’extrême droite et dont l’orientation politique est ouvertement nationaliste, antiféministe, raciste et antisémite, comme en témoignent à la fois les références aux figures “littéraires” invoquées par les deux fondateurs de la librairie ainsi que les différents soutiens qu’ils ont reçus.

Qui sont Sylvain Durain et Alexis Forget, les deux fondateurs de la librairie d’extrême droite Les Deux Cités ?

Si Alexis Forget est peu connu, la présence militante de Sylvain Durain dans les milieux réactionnaires et d’extrême droite est attestée depuis plusieurs années.

Durain est ainsi l’auteur de plusieurs livres masculinistes, comme Le lien du sang, dans lesquels il explique comment l’idéologie “mondialiste” détruirait la figure patriarcale pour mieux développer le libéralisme, et ouvrirait ainsi la voie à un soi-disant “matriarcat”, symptôme de la décadence et source de tous les maux de notre époque.

Afin de diffuser cette idéologie, ancrée très à droite dans les valeurs traditionnelles de la famille catholique, Sylvain Durain dirige aussi les éditions du Verbe Haut, où il a récemment republié un ouvrage de Jacques Bainville, ancien militant de l’Action Française, ainsi que L’esprit familial du prêtre contre-révolutionnaire Henri Delassus, pour lequel Durain lui-même a écrit une préface intitulée de manière très explicite Éloge du patriarcat.

Signe de sa proximité avec les mouvances les plus nauséabondes de l’extrême droite, les ouvrages et les articles de Sylvain Durain sont relayés depuis 2011 sur le site Égalité et Réconciliation, outil de propagande de l’antisémite et misogyne Alain Soral, condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injures raciales ou incitation à la haine raciale. Durain lui-même se déclare proche de Soral et d’Étienne Chouard.

Durain collabore aussi régulièrement avec L’incorrect, magazine qui se situe dans la droite ligne des idées conservatrices et identitaires de Marion Maréchal-Le Pen.

Leurs références et leurs soutiens

Le descriptif du projet de la librairie mentionne des auteurs clairement engagés dans le régime de Vichy du maréchal Pétain, régime qui, rappelons-le, fut d’inspiration fasciste. On y trouve par exemple Gustave Thibon (vichyste sous l’occupation, soutien de l’Algérie française, et collaborateur au journal royaliste La nation française), ou encore Charles Maurras (antisémite notoire, maître à penser de l’Action Française, partisan du nationalisme intégral, et lui aussi vichyste).

Parmi les “parrains” de ce projet (qui seront tous présents à l’inauguration de la librairie le 3 octobre prochain), on retrouve une “figure” locale de l’extrême droite nancéienne, Jean-Marie Cuny, ancien candidat du Front National, historien autoproclamé, catholique traditionaliste, régionaliste et monarchiste, qui a longtemps tenu une librairie d’extrême droite en centre-ville de Nancy, la Librairie Lorraine. Depuis de nombreuses années, Cuny organise un rassemblement régionaliste le 5 janvier en mémoire de la bataille de Nancy. Ce rassemblement est chaque année l’occasion pour toutes les franges de l’extrême droite locale, depuis les militants royalistes jusqu’aux skinheads nationalistes, de se retrouver et de pavaner place de la Croix de Bourgogne.

Comme second “parrain” de cette librairie, on trouve Pierre Hillard, conspirationniste proche d’Alain Soral, amplement relayé sur Égalité et Réconciliation, et qui intervient régulièrement sur Radio Courtoisie ou sur le Réseau Voltaire, ainsi que lors de conférences organisées par l’Action Française ou Civitas. À propos de Pierre Hillard, Conspiracy Watch écrit qu’il est “devenu une icône du web conspirationniste pour ses diatribes contre le ‘Nouvel Ordre Mondial’”.

Enfin, dernier “parrain” de la librairie, Alain Pascal, auteur et “philosophe”, qui se déclare “spécialiste de l’histoire secrète”. Dans ses livres, Alain Pascal voit des complots partout, qu’il s’agisse des francs-maçons, des juifs ou des musulmans, qu’il considère tous comme des ennemis de la “civilisation de l’Occident chrétien”.

Pour informer leurs amis politiques, Forget et Durain ont fait le tour des médias réactionnaires et complotistes locaux et nationaux (L’incorrect, Méridien Zéro, le Club du Mercredi, Radio Lorraine Enragée, Radio Courtoisie, TV Libertés, etc.), jusqu’à l’Action Française.

En fait de librairie, et de leur aveu même, les fondateurs des Deux Cités ont l’ambition de faire de leur local un “lieu de vie” pour toute l’extrême droite, en organisant dédicaces et conférences d’auteurs peu reluisants, dégustations de “produits locaux”, mais aussi des réunions de groupuscules comme l’Action Française (dont les adhérents pourront même prétendre à une réduction de 5% sur l’ensemble de la librairie), la Cocarde Étudiante (organisation étudiante d’extrême droite), ou encore les conférences réactionnaires du Club du Mercredi.

Refusons que les idées les plus discriminatoires de l’extrême droite soient diffusées au grand jour dans la ville de Nancy ! Exigeons la fermeture des Deux Cités !

Un commentaire »

Laisser un commentaire »