Bretagne : Marine Le Pen passe en coup de vent à Sein, et repart aussi vite

18 juin 2020 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Communiqué de Visa 29 :

Le FN/RN, a maintenu sa commémoration odieuse sur l’île de Sein malgré l’opposition des anciens résistants. Grâce à la mobilisation des sénant·es, des antifascistes, partis et syndicats progressistes, c’est en catimini et avec un jour d’avance, que Marine Le Pen et ses sbires s’y sont rendus pour déposer une gerbe sous les hués des hanbitant·es qui leur tournaient le dos. Finalement, c’est un 17 juin que le FN/RN aura tenté de récupérer un symbole de la résistance. Ce même jour, où en 1940, Pétain dira « qu’il faut cesser le combat », annonçant ainsi le début de la collaboration avec l’occupant nazi. En définitive, le parti renoue avec l’origine de nombre de ses fondateurs.

A l’instar de Génération Identitaire, à la manifestation du 13 juin contre le racisme et les violences policières, le FN/RN n’a rien trouvé de mieux que de débarquer à la dérobée en Bretagne pour faire parler de lui. Sous couvert d’un pseudo repositionnement républicain le parti de la haine veut faire oublier son racisme organique et ses liens avec l’extrême droite néonazie.

Le FN/RN est passé en coup de vent. Il y aura moins de haine en Bretagne demain et nous en dormirons bien mieux.

La dédiabolisation du FN/RN est un leurre. Nous continuerons le combat contre la peste brune. Le racisme n’aura jamais sa place en Bretagne. A l’avenir, pour faire ses coups médiatiques, le FN/RN n’aura d’autres choix que de venir confidentiellement.

Visa 29

2 commentaires »

Laisser un commentaire »