Ronchamp (Haute-Saône), quel espoir pour un F… ? Saison 2020

24 mars 2020 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Fafwatch Franche-Comté :

Christophe Devillers, chef de file du PDF (Parti De la France) en Franche-Comté est de nouveau tête-de-liste pour les municipales à Ronchamp, commune de Haute-Saône dont l’électorat vote à l’extrême-droite lors des élections nationales ou européennes, mais penche plus vers la sociale-démocratie lors des élections locales, législatives et municipales.

Voir les résultats sur le lien : 20minutes_Résultat élection municipale 2014 Ronchamp

Depuis 2014 (voir Ronchamp, quel espoir pour un facho), Devillers y occupe avec fracas le poste de conseiller municipal.

« Avec fracas » car depuis 2014, il enchaîne les plaintes pour diffamation envers certains membres du conseil municipal, envers des employés municipaux (dont un qui a salué M. Devillers en faisant avec un humour mal placé un salut nazi) etc.

La gendarmerie a même été appelée à la fin d’un conseil municipal en avril 2018 car Christophe Devillers refusait de quitter la salle alors que la séance avait été levée.

Pourquoi refaire un article sur Devillers cette année ?

La Horde a publié plusieurs articles qui donnent une bonne idée de ce qu’est le PDF, le Parti De la France dont Christophe Devillers est le représentant en Franche-Comté …

Christophe Devillers le seul en chemise, lors d’un rassemblement anti-migrants à Pouilly en Auxois en novembre 2015

… et s’il ne faut retenir qu’une image résumant la couleur politique, ce serait cette photo de son président, Thomas Joly, revêtu d’un joli t-shirt pétainiste (et de couleur brune !).

Alors pourquoi un article sur ce triste sire qu’est Devillers, alors que tout est dit ?

Tout simplement parce que ce personnage dans sa parano de voir resurgir sur le web un nouvel article antifasciste le concernant (comme ce fut le cas pour « Ronchamp – Quel espoir pour un facho ? » lors de la campagne municipale de 2014) a cru « intelligent » de faire paraître sur son compte twitter et sur sa page facebook, deux fakes tellement grossiers que c’en est risible, accusant les collectifs antifascistes locaux d’en être les auteurs.

Le premier fake consiste en un mauvais montage photo : le corps d’Alexandre Gabriac faisant un ptit coucou fasciste avec la tête de Devillers collée par dessus. (Nous ne publierons pas ce photo-montage médiocre afin que M. Devillers en garde l’exclusivité.)

Second fake : un texte issu d’une page facebook inconnue, avec un nombre impressionnant de fautes d’orthographe. Tellement impressionnant, qu’on ne peut que deviner une mauvaise caricature.

Devillers se moque du niveau scolaire de ces « pauvres gars », mais il devrait se montrer un peu plus modeste, surtout lorsqu’on ne sait pas écrire le mot « camarade » correctement ( voir ici)

Devillers se moque du niveau scolaire de ces « pauvres gars », mais il devrait se montrer un peu plus modeste, surtout lorsqu’on ne sait pas écrire le mot « camarade » correctement ( voir ici)

Nota : Nous informons également M. Devillers et la personne qui a fabriqué ces fakes que le CAB (le véritable Collectif Antifasciste de Besançon) possède déjà une page facebook, que le CAB utilise comme logo les trois flèches et non la bouée avec deux drapeaux, et que les militant-e-s du CAB sont des étudiant-e-s, des enseignant-e-s ou des militant-e-s de longue date qui savent écrire un texte sans faire des cascades de fautes d’orthographe, ou de conjugaison.

Alors s’il vous plait, essayez donc d’être un peu crédible quand vous publiez un faux

Mais Devillers va pousser le bouchon jusqu’à porter plainte.

Contre qui ?

Peut-être contre le CAB ? Peut être contre Fafwatch Franche-Comté ? Peut être les deux ?

Peut-être aussi contre ce mystérieux « CAB collectif Antifachiste bisontins (25,39,70,90) » (sic)? Nous n’en savons rien.

Nous ne savons pas si le CAB fera une réponse à Devillers, mais nous concernant, la voici :

Nous n’avons besoin d’aucun montage photo pour prouver que Christophe Devillers est en contact avec des militants fascistes et néo-nazis, et nous n’avons pas besoin de faire un appel via facebook pour avoir ce type d’information, car il nous suffit en toute simplicité de parcourir le blog de Thomas Joly et la page facebook Le Parti de la France en Franche-Comté – Christophe Devillers (https://www.facebook.com/christophedevillers.fr/), pour faire notre moisson d’informations.

1/ Sur le Blog de Thomas Joly :

Il suffit de taper « Devillers » sur la barre de recherche et on tombe rapidement sur cet article dont on a déjà parler concernant l’UNIP :

Réunion militante à Montbéliard avec Thomas Joly du Parti de la France

Nous avons donc sur la photo de groupe, outre Thomas Joly (6) et Christophe Devillers (5) du PDF au centre :
1 – Florent Pierrick Baumer : Président du groupuscule néo-nazi UNIP
2 – David Beaune : Nazi-skinhead originaire du Havre, meurtrier de Imad Bouhoud en 1995 (liberation.fr: Le petit monde skin de David Beaune – Vingt ans de réclusion requis contre le meurtrier pr’sume d’Imad) et militant à l’UNIP
3 – Sabrina Pandolfo : compagne de David Beaune et responsable de l’association d’aide aux néo-nazis emprisonnés France-Support-POW (Cf : fafwatchfc : Le Bunker – association nazie à Besancon)
4 – Manon Vitali : militante UNIP, qui aime faire des « sieg heil » (voir ici)

2/ Sur la page facebook Le Parti de la France en Franche-Comté

(qui est l’ancienne page facebook personnelle de Christophe Devillers : https://www.facebook.com/christophedevillers.fr/)

2018 a été marquée par une intense activité de la part du Pdf en Haute-Saône et surtout à Besançon. Et par activités, il faut entendre surtout et uniquement des collages réguliers et massifs (mais aucun rassemblement ou contre-manifestation).

Et nous ne savons pas pourquoi, mais à l’extrême droite, les militants aiment bien se prendre en photos pendant les ateliers collages (??).

Devant la grosse quantité d’affiches à coller annoncée le 22 mai 2018, Devillers demande la mobilisation des militants … (il s’agit de « militants » et non pas de « sympathisants »)

En haut : Mathieu Gentit avec Christophe devillers Collant pour le PDF – En bas à gauche, Mathieu Gentit à Besançon avec le drapeau de la section Bisontine du MPNA – En bas à droite, page facebook de Mathieu Gentit, tatouage nazi et t-shirt nazi

Mais également de Mathieu Gentit qui avait créé une section du MPNA à Besançon et qui maintenant fait parti du PDF Seine et Marne (après être passé par le PDF de l’Aisne).

Ce même Mathieu avec son tee shirt de l’ANR (Action Nationale et Radicale) et sa casquette, aux journées de Synthèse nationale en octobre 2019, aux cotés de Thomas Joly et d’Alexandre Gabriac

(concernant le MPNA : il s’agissait d’un groupuscule inspiré par Aube Dorée, le parti néo-nazi grec, dont faisait parti Logan Nisin, et dont la section bisontine avait signé deux tags sur la citadelle Besançon : Tags islamophobes par un groupuscule nazi )

Lire l’article complet ici

Un commentaire »

Laisser un commentaire »