Strasbourg : Non au local fasciste à Ostwald

16 janvier 2020 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le facebook D’ailleurs nous sommes d’ici 67, le groupuscule “Vent d’Est” qui annonce l’ouverture d’un nouveau local.

Un peu plus d’un an après la fermeture de l’ « Arcadia », local du groupuscule néofasciste Bastion social à Strasbourg, la même organisation raciste et violente renommée « Vent d’est » ouvre un nouveau local à Ostwald.

Il s’agit pourtant du même groupe qui a été dissout par le gouvernement en avril 2019, pour appel « à la discrimination, à la haine et à la violence », et qui faisait suite à la profanation du cimetière juif de Quatzenheim dans le Bas-rhin.

De la même organisation dont les membres ne cachent pas leurs sympathies avec Hitler et Mussolini et sont régulièrement condamnés pour des agressions ou pour incitation à la haine raciale comme leur président Steven Bissuel condamné pour antisémitisme.

En décembre 2017, le soir même de l’ouverture de leur ancien local dans le quartier de l’Esplanade, un jeune homme était victime d’une violente agression raciste et deux membres du Bastion social étaient condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 8 mois de prison ferme. L’un d’eux était alors un membre du bureau local de l’organisation ; les deux provenaient de l’ « Arcadia ».

Aujourd’hui si le nom a changé, le programme politique du Bastion social reste le même : agressions contre les réfugiéEs, les musulmanEs, les personnes LGBTIQ, les militantEs de gauche, ouverture de locaux réservés aux blancs, instrumentalisation des SDF et de la culture régionale à des fins racistes, invitation de néo-nazis européens, promotion du Rassemblement national, agressions violentes, etc.

Nous ne pouvons pas tolérer que ce groupe raciste et violent ouvre un local à Ostwald.

Dans notre région où Marine le Pen fait 25 % des voix au premier tour des présidentielles de 2017, où les agressions fascistes se multiplient à Strasbourg, où les cimetières juifs sont régulièrement profanés, les mairies les écoles et les domiciles d’élus recouverts de tags haineux, antisémites, antimigrantEs, homophobes, et où les lieux d’accueil de réfugiéEs sont menacés, nous ne pouvons pas tolérer que s’implante dans notre ville un tel lieu.

Le local fasciste doit fermer !

Fascistes hors de nos quartiers !

Un commentaire »

Laisser un commentaire »