Portugal : action contre la conférence néonazie à Lisbonne le 10 aout 2019

5 août 2019 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Un appel lu sur Iaata.info et émanant du Frente Unitária Antifascista pour une mobilisation internationale antifasciste le 10 aout 2019 à Lisbonne :

Comme la plupart des pays européens, le Portugal n’échappe pas à la montée des identitaires de tout poil. En 2019, le pays a dû faire face à une recrudescence d’événements tous plus sordides les uns que les autres. Le prochain a lieu la semaine prochaine mais la riposte s’organise…

Côté français, on note la participation d’Yvan Benedetti pour “les nationalistes”.

Les antifascistes portugais sont en train de se mobiliser pour s’opposer à la conférence néonazi organisée par le Novo Ordem Social (NOS) le 10 août à Lisbonne, et qui regroupera notamment Maria Machado (NOS), Yvan Benedetti (Les Nationalistes), le bulgare Blagovest Asenov, lié au Blood & Honor, Mattias Deyda (Die Rechte) ou l’espagnol Josele Sanchez.

On pensait le Portugal un peu plus à l’abri de ces émanations nauséabondes mais l’avènement récent du Novo Ordem Social a rebattu certaines cartes. Dirigé par Mario Machado, personnage au dossier judiciaire assez chargé, le mouvement a fait un peu plus parler de lui cette année par des agressions sur des antifas de Porto et de Braga, par l’organisation d’une commémoration en hommage à Salazar, figure centrale du régime autoritaire portugais Estado Novo et président du conseil des ministres de 1932 à 1968 et récemment, par l’organisation de la White Pride dite “semaine de l’orgueil blanc”, en opposition à la Gay Pride. Machado tente, depuis 2016, de recueillir 7500 signatures afin de faire légaliser le NOS auprès du tribunal constitutionnel, sans succès.

Plus de 10 organisations antifascistes portugaises ont déjà répondu à l’appel et une quarantaine de comités internationaux ont signé le manifeste (voir ci-dessous). Mais les partis traditionnels de gauche, Bloco de Esquerda et Partido Comunista Portugues traînent les pieds arguant du fait que le NOS ou l’Escudo identitario sont, finalement, des mouvements assez faibles et qu’en parler ne ferait que leur faire de la publicité. Pas convaincus que la tenue de ce type d’événement sans que personne ne moufte soit la meilleure stratégie à adopter pour contrer le fascisme, les antifas portugais ont préféré organiser une contre manif.

P.-S.

Lire le manifeste.

Pour en savoir plus.

Septante-quatre ans après la fin de la deuxième guerre mondiale e la défaite du fascisme et du nazisme, nous assistons, presque partout en Europe, a l’ascension de l’extrême-droite. Mais, phénomène plus préoccupant, nous voyons se développer, a droite de cette extrême-droite, des forces assumées néonazis qui, dans certains cas ( Grèce, Hongrie, Allemagne…), prennent racine dans la société, formant de véritables mouvements populaires, radicaux, racistes e ultra violents, avec pour objectif assumé la destruction de l’organisation syndicale, politique et culturelle des travailleurs, l’écrasement de toute résistance citoyenne, la négation des droits à la différence et l’extermination – même physique – des “différent” et plus faibles. Des cas comme l’assassinat de Walter Luebcke le 2 Juin par des membres de l’extrême-droite ou encore la bombe explosée a Zillau, devant la maison de la député de Die Linke, sont des preuves du danger que ces groupes représentent pour tous les citoyens.

Au Portugal, 45 ans à peine se sont écoulés depuis la défaite du fascisme. Mais la présence et l’activité de groupes terroristes et néonazis comme Blood And Honour, Hammerskin ou encore la Nova Ordem Social, ont déjà été signalés par Europol et le SIS ( Service Secrets Portugais ). Ce danger n’est pas un phénomène qui se produit uniquement dans d’autres pays et preuve en est l’organisation d’une conférence européenne néonazi à Lisbonne le 10 Août, organisée par la Nova Ordem Social, du néonazi Mário Machado. Le même groupe qui a organisé la manifestation en hommage a Salazar ( Dictateur portugais ) ua mois de février cette année, ou encore de la campagne du “Jour de l’orgueil blanc” en Juin 2019.

Nous ne pouvons et n’allons pas accepter que tel événement se produise sans réaction de la part de qui est prêt a défendre notre démocratie, e la liberté qu’avec elle nous avons conquise !

Nous ne pouvons et n’allons pas accepter que la sécurité de nos fils et de nos filles, de nos amis et amies, et de nos camarades, soient compromise par la présence de ces groupes qui opèrent librement dans notre pays.
Nous ne pouvons et n’allons pas accepter la normalisation du discours de haine et les attaques dont ces groupes sont auteurs !

Pour cela, nous appelons à la mobilisation de tout citoyen, parti, syndicat, mouvement et organisation, pour que le 10 Août 2019 le peuple portugais passe un message clair aux néonazis européens.

Au Portugal, les néonazis ne sont pas la bienvenue, ni aujourd’hui, ni jamais !!
Fascisme plus jamais !!

2 commentaires »

  1. larrieu 11 août 2019 at 04:57 - Reply

    merci pour l’article: trés clair et instructif!!!
    le fascisme ne passssera par nous!!!

  2. Jonathan 7 août 2019 at 01:32 - Reply

    Au nom du Front Unitaire Antifasciste, je tiens à vous remercier pour l’article 🙂

    Juste une petite correction : On es actuellement a 42 organisations nacionales et 43 internacionales qui nous soutiennent.

    Sempre Antifa !!! Merci 🙂

Laisser un commentaire »

Cliquez ici pour annuler la réponse.