- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

Grèce : soutien à Yannis Youlountas et aux militants de Rouvikonas

Jeudi 13 juin, notre camarade Yannis a été violemment agressé par des militants néonazis au Pirée, le port d’Athènes. La semaine dernière, à l’initiative de Yannis, la CNT, La Horde, le Fender et des individu.es avaient appelé à venir rencontrer un militant du collectif anarchiste et antifasciste grec Rouvikonas, cible de la répression d’État pour ses actions symboliques mais spectaculaires.

[1]

Yannis et Spiros, de Rouvikonas, à la CNT, le vendredi 7 juin 2019

Yannis Youlountas, auteur de nombreux documentaires sur les résistances sociales en Grèce,  a été agressé par des néonazis, mercredi soir au Pirée. Il a passé la nuit à l’hôpital : nous espérons que ses blessures ne sont pas trop graves en souhaitant qu’il se remette au plus vite, et nous pensons bien à lui et à sa famille. Voici ce qu’on sait de ce qui s’est passé ce soir là, tel que sa compagne, Maud, le raconte sur son blog [2] :

Yannis semble avoir été suivi après être sorti du centre social autogéré Favela, alors que la nuit venait de tomber. Il portait un tee-shirt au logo de Favela qu’on venait de lui donner. Ses blessures ne sont pas graves. Il se remet doucement, mais a été un peu choqué. Il souffre à la tête, au dos, aux vertèbres cervicales, à l’œil droit et à la cheville droite. Son arcade sourcilière droite a également saigné sous les coups. Heureusement les trois agresseurs ont été dérangés par l’arrivée d’un groupe de personnes en provenance de la station de tram voisine. Yannis a aussitôt été emmené aux urgences. Tôt ce matin, un camarade de Favela l’a ramené à Exarcheia. Depuis, il se repose en essayant de dormir par toutes petites tranches, protocole pour surveiller son état cérébral. D’autres nouvelles bientôt.

Le dimanche 2 juin, lors du concert en soutien à la Horde  (dont la moitié des bénéfices a été reversé à Rouvikonas), des camarades françaises proches du collectif anarchiste grec sont intervenues, entre deux chansons de René Binamé, pour rappeler la répression qui s’abat sur plusieurs militants de ce collectif [3], et pour appeler à se retrouver le vendredi 7 juin au 33, rue des Vignoles, à la CNT, pour rencontrer Spiros, un camarade de Rouvikonas actuellement en tournée en Europe pour présenter la situation en Grèce.

[4]

À l’écran, Giorgos Kalaïtzidis, co-fondateur du collectif anarchiste et antifasciste Rouvikonas.

Après la projection d’un court extrait du film de Yannis “L’Amour et la Révolution” consacré à Rouvikonas, Spiros a présenté à la fois l’histoire de ce collectif et la situation présente, en particulier ce qui menace Giorgos Kalaïtzidis, co-fondateur du collectif anarchiste et antifasciste Rouvikonas, ainsi qu’un autre membre de ce collectif, qui risquent de se retrouver en prison pour de nombreuses années pour avoir symboliquement couvert de peinture le Parlement grec…

[5]

La grande salle de la CNT n’avait pas pu recevoir tout le monde, et plusieurs dizaines de personnes ont dru restées dehors…

Nous avions pu à cette occasion discuter avec Yannis, le camarade de Rouvikonas et la centaine de personnes venues les écouter,  des rapports entre fascisme, État et pouvoir, discussion au cours de laquelle de nombreuses opinions se sont exprimées, donnant lieu à un débat assez riche sur ces questions qui traversent les frontières, et au cours duquel il a été rappelé la nécessité de la vigilance antifasciste dans les luttes sociales.

[6]

Les copains et copines du Fender avait réalisé de nombreux t-shirts et foulards en soutien à Rouvikonas, et nous avions de notre côté fait quelques badges pour la tournée. On en profite pour rappeler que les camarades grecs ont toujours besoin de notre soutien : vous pouvez contribuer par virement ou Paypal (ou chèque, mais c’est un peu long et compliqué par rapport aux autres formes possibles), contacter en français : rouvikonasfrancophone@riseup.net, ou uniquement pour un virement, en communiquant en anglais : rouvikonas@espiv.net. Et si vous passez à Athènes  : rendez-vous au K*Vox tous les jours, à partir de 16:00, place Exarcheia.

La Horde