- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

L’extrême droite n’est pas la bienvenue dans les cortèges de Solidaires

Communiqué de Solidaires du 10 mai 2019 :

Depuis quelques heures, une partie de la fachosphère s’agite, et s’en prend à l’Union syndicale Solidaires sur les réseaux sociaux et par mail.
En cause ? Un reportage du militant d’extrême droite Vincent Lapierre où on voit qu’il n’est pas le  bienvenu dans le cortège de Solidaires et ses abords de la manifestation du 1er mai à Paris.

Vincent Lapierre a été pendant des années le « journaliste vedette » d’Egalité et Réconciliation, le site d’Alain Soral, plusieurs fois condamné pour antisémitisme et négationnisme. S’il s’en est éloigné il y a quelques mois, ce n’est pas pour des raisons idéologiques mais plus bassement pour des fâcheries à propos de droits d’auteur et de diffusion. Depuis, il reste un soutien de Dieudonné, lui aussi condamné pour antisémitisme.

[1]

S’il bénéficie d’une certaine popularité chez certain-es Gilets jaunes, à qui il donne la parole différemment des médias dominants (mais néanmoins en sélectionnant ceux/celles-ci et les montant selon ses propres critères) ne change rien au fait que Vincent Lapierre est avant tout un militant d’extrême droite.

Alors, que croyait-il en venant parader devant le cortège de Solidaires à Paris ce 1er mai avec son garde du corps? Il n’était pas le bienvenu, et les militant-es sur place lui ont fait comprendre, poliment d’abord puis de façon plus déterminée ensuite… Parler d’« agression violente » à propos d’une bousculade n’est pas seulement ridicule, c’est indécent quand on sait les violences qu’ont pu subir des centaines de manifestant-es ce 1er mai à Paris de la part des « forces de l’ordre ».

Pour Solidaires, l’extrême droite, sous toutes ses formes, est un poison pour les luttes sociales, elle n’a pas, et n’aura jamais sa place dans nos mobilisations.