- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

Quelques nouvelles des Identitaires au sein du Rassemblement National

Les convictions, les idéaux, ça va bien 5 minutes. Ce n’est plus un secret pour personne, aujourd’hui alors que la structure des Identitaires depuis sa naissance en 2002 a toujours cultivé un certain anti-frontisme, ses cadres n’hésitent plus à abandonner l’aventure pour favoriser leur carrière personnelle au sein du Front National/ Rassemblement National [1].

[2]

Dernière exemple en date Damien Rieu. Ancien étudiant à Assas, il débute son militantisme au FNJ en 2007 avant de rejoindre Rebeyne !, la section jeune des Identitaires sur Lyon, puis de devenir l’un des porte-paroles de Génération Identitaire. Présent lors de l’occupation du siège du PS en 2012 puis de l’occupation du chantier d’une mosquée à Poitiers [3] , il fait partie des cadres identitaires qui ont organisé le coup de com autour du blocage du col de l’Echelle en avril 2018.

Pas d’ennemi à droite !

En 2013 le journal L’Humanité [4]se demandait en conclusion d’un article qui lui était consacré combien de temps il mettrait à se recycler dans des structures plus importantes. On a la réponse : Pas longtemps. En effet Damien Rieu, de son vrai nom Damien Lefèvre, dès 2014 travaille pendant 6 mois en 2014 pour Marie-Claude Bompard (Ligue du Sud)[1] [5] à Bollène. En 2015 il travaille comme directeur adjoint à la communication pour le maire FN Julien Sanchez. Quelque temps plus tard il se rapproche de Marion Maréchal-Le Pen, dont il fera une interview dans le magazine « patriotique » France[2] [6]. Il sera son communiquant pour les réseaux sociaux entre 2015 et 2017[3] [7]. On peut le voir twitter le 16 mars 2017 pour alimenter la campagne de désinformation du Front National, qui suite à un reportage de C8 sur les jeunes frontistes dans le sud de la France [8], tente de convaincre les médias que l’un des militants présents dans le reportage était un employé de Canal+.

[9]

Aujourd’hui  il joue au youtubeur et à l’influenceur sur les réseaux sociaux en faisant la promotion du livre de Laurent Obertone ou en apportant son soutien à Bolsonaro[4] [10].

Actuellement il est le collaborateur à l’Assemblé Nationale du député Gilbert Collard du Rassemblement Nationa [11]l. Mais ne lui jetons pas la pierre, après tout ce n’est pas le premier à abandonner les copains et les idéaux pour une place bien au chaud.

Rappelons que l’un des leaders historiques des Identitaires, Philipe Vardon, biberonné à l’anti-frontisme depuis ses plus tendres années (en débutant à Unité Radicale) a finalement lui aussi rejoint le FN.

Vardon fait « salle comble »

[12]

Puisqu’on parle de Vardon, notons que le mercredi 7 novembre 2018, Génération Nation Ile-de-France (la structure qui a remplacé le FNJ suite au changement de nom du FN en Rassemblement National) organisait une conférence publique avec Philippe Vardon au Forum Jeunesse à Paris. Visiblement le community manager et la direction de Génération Nation Ile-de-France semblent comblés par cette soirée puisqu’ils annoncent que la conférence a fait « salle comble » sur Facebook avec … une vingtaine de personnes. Mais Philippe Vardon, en a vu d’autres, lui qui est habitué aux réunions groupusculaires qui rassemblent assez de gens pour remplir une banquette au Mcdo.

[13]

N’oublions pas non plus Romain Espino, autre « leader » de Génération Identitaire, qui le 14 novembre 2018 s’affichait sur Twitter avec Marion Marchal Le Pen. Les Identitaires ne cachent plus leur lien et leur volonté de s’investir au Rassemblement National.

[14]

Romain Espino à droite

[1] [15] Pour rappel en novembre 2012 son mari Jacques Bompard avait accueilli la convention des Identitaires dans sa ville d’Orange.

[2] [16] Magazine gratuit en ligne dirigé en compagnie de Charlotte d’Ornellas.

[3] [17] https://www.lejdd.fr/politique/damien-rieu-lidentitaire-derriere-loperation-anti-migrants-du-col-de-lechelle-3638969 [18]

[4] [19] https://www.youtube.com/watch?v=WzxSG0r3Uus&t=3s [20]