- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

Dieudonné et la Palestine : après la quenelle, la carotte

Lu sur le site Quartiers libres [1] :

Soral - Dieudonné [2]En l’espace de 30 ans, Dieudonné est passé de « noir de service » pour SOS racisme à « nègre de maison » pour Jean-Marie Le Pen et l’extrême droite antisémite. Tout au long de ce parcours il n’a cessé de faire rire et surtout de s’enrichir. Nul ne peut contester que c’est un bouffon talentueux, sans doute celui qui reflète le mieux l’ambiance raciste de ces 30 dernières années. Tout au long de sa carrière, Il a mis son talent au service de biens mauvaises causes. D’abord comme rabatteur du PS dans les années 90, puis à partir des années 2000 comme tirailleur idéologique de l’extrême droite antisémite. Nul besoin de faire des procès d’intention sur la sincérité de ses engagements successifs tant l’important pour lui n’est pas tant la cause qu’il sert que les bénéfices qu’il en retire.

ananassurance [3]Début septembre 2016, il a placé la barre très haut (ou très bas, selon où on se place). Afin de donner un caractère militant à sa « banane-assurance », Dieudonné s’était engagé à verser 1 million d’euros pour Gaza en cas de succès de son entreprise de courtage. Plus de 2 ans après son engagement et avoir engrangé des dizaines de milliers de souscriptions à sa prétendue assurance (qui n’est en fait qu’un comparateur d’assurances), le 5 septembre 2016 Dieudonné met en scène sa promesse : Évidemment, pour y accéder: il faut payer. C’est la marque de fabrique des dissidents en carton pour qui l’engagement est avant tout une question de pognon. L’argumentaire type est le suivant: « Tu comprends la lutte est dure, les juifs contrôlent tout avec leurs doigts crochus. On a besoin d’argent pour la résistance qui consiste à te vendre des trucs qui sont gratuits ».

Pour regarder le gérant du « temple de la dissidence » (le théâtre de la main d’or, pour les non-initiés) honorer sa promesse pour Gaza il fallait lâcher 0€99 (taxes non comprises). Plusieurs dizaines de milliers de fans l’ont fait assurant rien que sur le visionnage de cette vidéo des recettes supérieures à 2000 euros pour notre artiste « généreux et engagé ». La vidéo – que l’on ne peut pas voir sans payer – est un modèle du genre de l’effet Dieudonné. Une sorte de toucher de Midas à l’envers. Tout ce que Dieudonné touche est irrémédiablement transformé en pourriture. On y voit Dieudonné offrir au Professeur Oberlin 1.000.000 ! de francs CFA, soit l’équivalent d’un peu plus de 1500 € pour Gaza. Mis en parallèle avec les 0.99€ collectés par visiteurs sur cette vidéo grand spectacle. Cela donne la nausée.

oberlin-dieudo [4]Il faut voir la tête du professeur Oberlin, médecin sérieux qui a sauvé des centaines de personnes en Palestine mais qui depuis des années vivote dans ces milieux de la dissidence en carton apportant ici ou là son soutien à Soral et Dieudo en arguant de leur sérieux pour la cause palestinienne. Il a été bien récompensé de son compagnonnage avec des crapules. Sa tête fait peine à voir lors de l’humiliation que Dieudonné lui inflige d’un air goguenard, expliquant que comme « il habite au Cameroun », il paye en francs CFA. Si cet instant d’humiliation mis en scène par Dieudonné peut servir de leçon a tous ceux qui sont encore séduits par le talent de l’artiste, c’est une bonne chose. Tout ce que touche Soral et Dieudonné est sali par leur avidité. Au-delà de leur haine des juifs, cela reste la grande marque de la dissidence en carton qui en fait des tonnes sur « l’industrie de l’holocauste », mais qui instrumentalise la lutte du peuple palestinien pour se remplir les poches tout en se faisant passer pour des résistants désintéressés.

Mettre en scène de cette façon un don de 1500 euros pour la Palestine quand on est millionnaire comme Dieudonné que l’on dort sur un matelas bourré de cash, c’est une insulte pour chacun et chacune d’entre nous qui s’investit sur les projets concret de solidarité avec la Palestine. Toute l’année des petites équipes s’échinent à réunir des fonds, collecter des médicaments et des affaires. Dieudonné se moque de nous en se posant comme « victime du colonialisme » (on rappelle qu’il a visité la famille Biya avec le clan Le Pen ce qui fait de lui plutôt un appui de l’impérialisme français), et en lâchant un pourboire de 1 million de francs CFA pour humilier les défenseurs de la cause Palestinienne.

Le sketch de la Palestine est certainement arrivé à terme.

Lire la suite [1] sur le site Quartiers libres