Saint-Étienne : antifa festival

3 novembre 2019 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
15 novembre 2019 – 16 novembre 2019 Jour entier
2019-11-15T00:00:00+01:00
2019-11-17T00:00:00+01:00
Où :
Ursa Minor
11
rue de l'Egalerie 42100 Saint-Étienne

Dans un contexte de racisme institutionnel, de montée des idées d’extrême droite dans la sphère politique et de banalisation de l’islamophobie, il nous semble indispensable de multiplier les initiatives solidaires envers les migrant.e.s, qui servent de bouc émissaire dans notre société malade.

Depuis 2015 les membres du Conseil Européen ont réduit la question migratoire à sa simple expression sécuritaire : renforcer les frontières et « refouler » les indésirables. Les responsables européens se sont bien emparés du discours anti-migrants prôné par certains pays (Italie, Hongrie, Pologne), qui mélange racisme, populisme et crainte du « grand remplacement ».

Pour boucler cette stratégie d’une Europe forteresse qui nourrit les replis et les populismes nationaux, la répression s’est acharnée sur les citoyens solidaires qui essayaient d’améliorer la situation des migrants partout en Europe : Carola Rackete avec le Sea Watch 3 en Italie ou Cédric Herrou du réseau Emmaüs Roya. Les poursuites pour « délit de solidarité » se sont multipliées mais aussi les initiatives solidaires et de soutien envers les personnes étrangères de toutes nationalités.

A Saint-Etienne, malgré les expulsions successives et l’acharnement juridique de la Mairie, le collectif des occupant.e.s de la Bourse a réussi à entretenir la flamme de la solidarité (depuis avril 2019) et à mobiliser habitant.e.s, collectifs et militant.e.s à travers des actions de soutien aux personnes migrantes sans logement. Même constat du côté de la Maison solidaire, sans oublier la création d’une antenne de SOS Méditerranée.

Le week-end antifasciste organisé par différents lieux et collectifs stéphanois s’inscrit dans cette même démarche. Nous croyons que le meilleur moyen de contrer le discours populiste qui vise à nous diviser en fonction de nos origines c’est de proposer des manifestations concrètes qui nous rappellent ce que nous avons en commun : la solidarité et l’envie d’une société plus humaine et sans discriminations ni attitudes racistes, sexistes et homophobes.

Laisser un commentaire »