- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

Paris : soirée de soutien au réseau Mutu

Samedi soir après les manifs, une grande soirée de soutien au réseau Mutu est organisée à la Parole Errante. Ce sera également l’occasion de fêter (avec un peu de retard) le 5e anniversaire de Paris-luttes.info, qui fait peau neuve pour l’occasion !

La Horde a été invitée à y tenir une table : n’hésitez pas à venir nous rencontrer.

[1]

Lancé en 2013, le réseau Mutu regroupe des sites d’information locale anti-autoritaires dans toute la France et en Suisse. De Toulouse à Paris, de Rouen à Bern, ces sites constituent autant d’espaces d’expression et d’information pour les luttes. Le réseau tire son nom de la volonté de mutualiser les outils techniques et de mettre en commun les expériences.

Pour faire face à ses frais de fonctionnement [1 [2]], le réseau a besoin du soutien financier de ses lecteur-ices et contributeur-ices, et organise donc une fête le samedi 16 mars 2019. Ça sera l’occasion d’échanger, de partager un verre et de danser sur des rythmes endiablés.

Au programme :

Le samedi 16 mars à partir de 18h.
À la Parole Errante (9 rue François Debergue à Montreuil), métro Croix de Chavaux (ligne 9). Entrée libre.
http://laparoleerrantedemain.org/ [4]

Musique

  • Mauvaise surprise : Post-punk à facettes // Saint-Étienne
  • Grâce et voluptés VanVan : Hip hop de gouines // Toulouse
  • Claudiosaurus (ALX+Claudio) : Musique disruptive // Paris
  • 131.2 BPM : Techno situationniste // Lyon

Cantine et bar

Tables d’infos

Espace jeux pour enfants (en début de soirée)

plus d’infos à venir…

Le réseau Mutu, c’est :

À retrouver sur https://reseaumutu.info [23]

P.-S.

La fête aura lieu à la parole errante, dans le cadre du projet “La parole errante demain”.

Le collectif La Parole Errante Demain s’est constitué pour faire face à la menace de fermeture qui pèse sur un lieu d’importance à Montreuil : La Parole Errante.

Depuis 2015, nous cherchons à réinventer cet espace en nous appuyant à la fois sur son histoire et sur la diversité des usages qui s’y sont exprimés ces dix dernières années. Ce processus a déjà porté ses fruits. D’absurdes projets de reprise et de « normalisation » du lieu ont été écartés, de nouvelles activités se développent (comme le Centre Social Autogéré) et une grande partie de la vie et de la « programmation » est prise en charge par un nombre toujours croissant d’usagers, en collaboration avec l’administration « historique ».

Cette expérimentation, nous voulons la poursuivre dans les années qui viennent, pour continuer à défendre l’existence de ce lieu et surtout les manières d’être et de faire, de fabriquer et de s’assembler qui y sont possibles.
Plus d’infos ici : http://laparoleerrantedemain.org/ [4]