- La Horde - https://lahorde.samizdat.net -

2002 : Jean-Marie Le Pen arrive au second tour de l’élection présidentielle

Capture-d’écran-2010-04-17-à-11.34.06 [1]Alors que la plupart des observateurs (journalistes, politiques…) avaient déclaré le Front national mort et enterré suite à la scission de 1999, Jean-Marie Le Pen crée la surprise en arrivant pour la première (et dernière) fois de sa carrière politique au second tour de l’élection présidentielle, la seule qui comptait à ses yeux. C’est la panique, surtout dans le peuple de gauche : le soir même, et plus encore à l’occasion de la manifestation du Premier mai, une foule immense, principalement des jeunes, se rassemble dans la rue un peu partout dans l’Hexagone pour dire non à Le Pen.

475669 [2]On s’imagine en 1933, et on va même, pour “sauver la démocratie”, jusqu’à appeler à voter pour le candidat Jacques Chirac, l’homme “du bruit et des odeurs”, celui qui choisira Nicolas Sarkozy comme ministre de l’intérieur… De nombreux antifascistes radicaux à l’époque, marquent leur scepticisme, et on les accuse de faire le jeu du Front national : mais qui se chargera de créer un ministère de l’identité nationale ? de durcir les lois anti-immigrés ? de conduire une politique de démantèlement du système de protection sociale mis en place par le conseil national de la Résistance ? La droite portée au pouvoir au nom de l’antifascisme républicain, comme l’avait fait avant elle les gouvernement de droite comme de gauche depuis le milieu des années 1980.