Paris : réunion-débat avec Nils Andersson

19 janvier 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
31 janvier 2017 @ 19:30 – 21:30
2017-01-31T19:30:00+01:00
2017-01-31T21:30:00+01:00
Où :
Cinéma La Clef
34 Rue Daubenton
75005 Paris-5E-Arrondissement
France

A l’occasion de la parution récente de son livre « Mémoire éclatée : de la décolonisation au déclin de l’Occident » (Ed. d’en bas), la Librairie Le Point du Jour vous invite à une*rencontre avec Nils Andersson.

Dans ce témoignage exceptionnel, Nils Andersson évoque plus de soixante ans d’un parcours culturel et politique engagé : il fut éditeur militant en Suisse de publications anticolonialistes et marxistes-léninistes ; il a soutenu le peuple algérien dans sa lutte pour l’indépendance  ainsi que les militants des réseaux d’aide au FLN et les insoumis ; il a travaillé  en Albanie socialiste de 1967 à 1972 ; solidaire des luttes de libération, il est encore aujourd’hui dans l’action concrète contre
les interventions militaires occidentales…

Nous écouterons Nils Andersson nous faire partager cet engagement en conscience et obstiné, et nous débattrons avec lui sur le sens de ses combats – qui furent et sont encore les nôtres – pour comprendre non seulement l’histoire passée, mais aussi les luttes nécessaires du présent.

Parmi les sujets que nous pourrons discuter : Quel rôle pour le livre dans les batailles idéologiques et politiques ? Que retenir des mouvements anticoloniaux et que reste-t-il de l’anticolonialisme ? Quel lien entre les luttes de libération et les luttes de classe dans les métropoles ? L’internationalisme est-il toujours d’actualité ?
L’importance des mouvements anti-guerre pour dénoncer et combattre les agressions militaires, y compris celles sous couvert du « droit d’ingérence humanitaire » ou de la « lutte contre le terrorisme » ? Quelles leçons tirer de l’expérience des pays socialistes, de celle de l’Albanie en particulier ?

Soirée animée par Patrick Bobulesco (LPJ) et deux grands amis de Nils Andersson : Daniel Blondet (militant anti-impérialiste) et Christian Pierrel (porte-parole du PCOF).

Venez nombreux (entrée libre)

Laisser un commentaire »