Paris : projection d’un documentaire sur les Roms

9 novembre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
15 novembre 2013 @ 18:30 – 20:30
2013-11-15T18:30:00+00:00
2013-11-15T20:30:00+00:00
Où :
Cinéma La Clef
34
rue Daubenton / 21
rue de La Clef
Contact :
Mrap

Projection-débat « Caravane 55 »

Documentaire de Valérie Mitteaux et Anna Pitoun

En présence d‘Anna Pitoun

Achères, Yvelines, France. Depuis deux ans, Salcuta Filan, jeune femme Rrom de Roumanie, vit avec ses deux enfants et trente autres familles sur une lande de terre en bordure de la ville. Touchée par leur dénuement, la mairie n’a jamais pu se résoudre à les expulser. Mais début 2003, le nouveau gouvernement désigne les Rroms comme un « problème à résoudre ». Le 5 mars, l’information tombe : la préfecture a prévu l’expulsion pour le lendemain matin. La ville se mobilise pendant la nuit et tente d’empêcher l’inévitable. La confrontation a lieu, mais 150 policiers encerclent le terrain et les caravanes sont détruites sous les yeux de leurs propriétaires. Achères prend alors une décision inattendue : les familles dont les enfants sont scolarisés doivent rester. Celle de Salcuta en fait partie. La mairie leur aménage un nouveau terrain au cœur de la ville et décide d’affronter le préfet.

Ce documentaire, tourné il y a une dizaine d’années, n’a rien perdu de sa tragique actualité à l’heure où le gouvernement socialiste par la voix de son ministre de l’Intérieur désigne les Roms à la vindicte publique et alimente ainsi le racisme. L’expulsion de Léonarda et de ses frères et sœurs, tous scolarisés, est le symbole de cette politique qui accuse les Roms de refuser cette intégration qu’elle-même leur refuse. Les victimes deviennent ainsi les coupables.

Né dans la clandestinité et la résistance au nazisme et au fascisme, le MRAP a été créé en 1949, à l’initiative d’anciens résistants et déportés. Il n’a cessé de combattre toutes les formes de racisme, d’agir pour l’amitié entre les peuples et pour l’égalité des droits entre tous les êtres humains. Les luttes historiques du MRAP : contre l’antisémitisme, contre l’apartheid en Afrique du Sud, contre la ségrégation et pour le droit des minorités aux Etats-Unis, contre le colonialisme et ses implications racistes, contre le racisme à l’égard des Tsiganes et des immigrés, pour la régularisation de tous les sans-papiers et fermeture des centres de rétention. Le MRAP est à l’origine de la loi du 1er juillet 1972 qui fait du racisme non pas une opinion mais un délit

Laisser un commentaire »