Paris, 1973 : attaque du meeting d’Ordre nouveau

23 février 2013 12 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
20 juin 2016 – 21 juin 2016 Journée entière
2016-06-20T22:00:00+00:00
2016-06-21T22:00:00+00:00

Dans les années 1970, les facultés étaient le théâtre de nombreux affrontements entre militants antifascistes et groupes d’extrême droite, ces derniers faisant régulièrement parler d’eux par leur violence : ratonnades, attentats contre des foyers d’immigrés ou des librairies. Les comités antifascistes de l’époque pouvaient mobiliser des centaines de personnes pour affronter physiquement les fascistes dans la rue. Lorsque Ordre Nouveau décide d’organiser un meeting sur «l’immigration sauvage», la Ligue communiste décide de prendre l’offensive et d’attaquer la Mutualité où doit se tenir l’initiative d’extrême droite. Bilan : 80 policiers blessés et, deux jours plus tard, dissolution de la Ligue communiste…

Romain Goupil a fait un film, Mourir à 30 ans, qui montre des images de cet événement.

Voir aussi des témoignages sur le site antifasciste du NPA Tant qu’il le faudra.

12 commentaires »

  1. ON on n'oublie rien 14 novembre 2016 at 14:55 - Reply

    Et oui, à 63 ans passés et nous n’oublions rien de ces danses mémorables que nous avons administrés à ceux qui seront au pouvoir ensuite, cette bande de libéraux qui, la bouche en coeur, viennent aujourd’hui vous vanter les mérites des « va-t-en guerre made in USA » et des sionistes. Nous, nous n’avons pas évolué sur notre ligne politique, nous dénoncions l’immigration sauvage celle qui nous submerge, nous étions dans le vrai depuis le début. Peut-être simplement en avance, simplement. La vague conduite par MLP n’est que notre ADN, notre émanation. Bref, les lendemains qui déchantent c’est pour vous, désormais et pour mille ans. Il faut savoir Messieurs reconnaître le pouvoir du suffrage universel, comme aux Etats-Unis, n’est-ce pas ?

  2. assas73 14 novembre 2016 at 10:25 - Reply

    Ah nostalgie quand tu nous tiens…..que de souvenirs partagés, d’émotions et de camaraderie dan nos combats. Chaque jour était dans la lutte, combattre et vaincre la barbarie….Et c’est un vrai plaisir de vous retrouver tous ici mes amis de Chez Gina…Opps pardon je me suis trompé vous vous êtes les démocrates humanistes qui ont essayé de nous faire taire sans succès….et vous ressassez vos vieilleries, et vos échecs….Allez courage Camarades le vieux monde est derrière vous, celui qui vient sera encore pire !

  3. Bernard Chapuy 19 juillet 2016 at 11:38 - Reply

    Revoir ces images m’a ramené plus de quarante années en arrière. J’y étais. Membre du SOC de la Ligue, j’avais été quelques mois plus tôt laissé pour mort sur le pavé du 15eme arrondissement par les fachos d’Ordre Nouveau. A l’époque j’étais le camarade Georges. Je ne regrette absolument rien. j’avais une revanche à prendre, une vengeance à assouvir, un devoir politique à remplir. Et si demain c’était à refaire, malgré mes 65 anspassés, je redescendrai dans la rue pour écraser cette peste brune

    • Batachez 28 août 2016 at 14:22 - Reply

      Haaaa! Les cognes au marché Convention,
      que de souvenirs. C’est bien calme maintenant, sauf que les fraises ont encore augmenté….

  4. laniez gérard 2 mai 2015 at 22:54 - Reply

    Ce fut une « belle danse » cette nuit là. Je me rappelle que le P »C »f avait sorti un tract disant que « la place des travailleurs n’était pas dans la rue »!
    À plus de 65 ans, j’enrage de voir Le Pen et sa bande tenir meeting sous les cameras des TV avec retransmission de son discours! Et toujours prêt à fouler le pavé et respirer les lacrymos.
    Merci quand même à des 4 femmes qui ôtèrent en ce récent Premier Mai les masques de ces fascistes mais aussi de leurs passeurs de plats.
    Amitié et solidarité.
    Gérard

  5. DomGreener77176 21 mai 2013 at 00:28 - Reply

    Salut, à l’époque j’avais treize ans, je participais à l’affichage sauvage contre les groupe d’extrême droite, les ratonnades dans les foyers de la CILOF ou foyers d’immigrés à viry chatillon. Nous avons eu aussi une MJC rasée en pleine nuit à Viry (par LONGUET : http://bases.ourouk.fr/unite/u-result_frame.php?catalogueID=21073&Rubrique=Animation+culturelle ). Je suis de Morsang et j’ai baigné dans les mouvements d’extrême gauche de bonne heure. Le signe maintenant repris par le #GUD était celui de #ON. Nous nous battions avec des battes de baseball, des manches de pioches. Souvent pendant les affichages des pourris nous tombaient sur le dos, et ça saignait. Je ne pense pas que nos groupes étaient désorganisés, au contraire, nos machines étaient bien huilées, nos activités dans les MJC cachaient souvent une couverture pour le PCR ou la LCR. En 1973 nous avions également accueilli les premiers réfugiés CHILIENS après l’assassinat de Salvatore ALLENDE. Cette époque reste gravée dans ma mémoire comme le premier combat d’une vie contre la droite et ses valeurs nazies. Je suis trop vieux pour ces combats, mais nous devons poursuivre par la loi pour faire tomber tous les politiques qui de près où de loin soutiennent cette horde de fumiers prêts à tout pour rétablir la dictature dans le monde.

  6. DF 19 mai 2013 at 22:35 - Reply

    Il faut se rappeler qu’à l’époque il y avait eu déjà pas mal d’attaques et d’assassinats de travailleurs immigrés essentiellement magrébins mais aussi portugais. Cette campagne contre ON n’était donc pas une lubie « gauchiste » mais bien une réponse adéquate à un vrai problème. Quand on voit qu’aujourd’hui le GUD, les JN et consorts font ce qu’il veulent ça fout un peu les boules. Alors… que faire ?

  7. anotherday 15 mai 2013 at 17:29 - Reply

    Salut,
    Impressionnant, cela me rappelle également la manif à lyon contre la tenue d’un meeting de le pen, au palais des congrès en 1977, plus de 2000 personnes parmi lesqelles, en « avant garde », 200 à 300 casquées et armées également de « batons ».
    Cela avait pas mal « bougé », j’étais très jeune, mais cette vidéo me l’a remis en mémoire … Maintenant ce parti fait 16% aux élections (compte de nombreux sympathisants antipathétiques) ses membres et d’autres encore pîre qu’eux (je pense à gabriac) peuvent s’exprimer sereinement à la télé, à la radio vomissant leur misérables arguments sur les micros que d’aussi misérables personnages qu’eux munis d’une carte de presse, leurs tendent… Que s’est-il passé pour en être arrivé là ou nous en sommes ? Le retour de la peste brune semble cyclique, appuyée par les médias ,  » l’oubli » de ce qu’est le nazisme, l’endormissement de la population… C’est terrible…

  8. Sophie 2 mars 2013 at 20:02 - Reply

    Pour mémoire, ce meeting a été attaqué par la ligue communiste mais aussi par les Mao, des anars, et bien d’autres  »inorganisés »
    Je ne pense pas qu’on puisse parler de comités antifascistes de l’époque. Plus simplement d’organisations révolutionnaires pour qui l’évidence d’une réponse de masse, violente, s’imposait face aux fascistes. Tu retrouvais les mêmes personnes dans les mêmes dispositions contre la venue de Golda Meir(première ministre Israellienne) je crois bien cette même année si ma mémoire est bonne, ou contre l’assassinat de Mohamed Diab par les flics au commissariat de Versaille, ect, ect

    • Gwern 9 juin 2014 at 10:39 - Reply

      La manif contre la venue de Golada MEIR eût lieu le 13 janvier 1973 à Pars (plutôt les maos de la GP je crois ) , une semaine après ce fut celle contre la guerre au Vietnam avec une charge impressionnante du SOC de la Ligue Comuniste vers l’Opéra ( la manif était interdite )
      Pour ce qui est du 21 juin il y avait la Ligue bien sûr, mais aussi PCMLF et plein d’autres dont des inorganisés !

  9. un chien ardent 28 février 2013 at 09:34 - Reply

    Si je puis me permettre : « Mourir à 30 ans » est un film de Romain Goupil, sur le parcours de sa génération de militants, à travers la vie de son copain, Michel Recanati, responsable du SO de la Ligue, qui se suicidera à 30 ans.

    • lahorde 28 février 2013 at 19:15 - Reply

      Oui, bien sûr : on corrige ça tout de suite !

Laisser un commentaire »