journée internationale contre les violences policières

13 mars 2014 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Police_assassine30 ans après la marche pour l’égalité et contre le racisme, lancée pour répondre à la multiplication des crimes racistes et sécuritaires, il semble que rien n’a changé : la liste des victimes dans les commissariats, dans les fourgons de police, morts suite à une intervention des forces de l’ordre s’allonge indéfiniment. Aux mobilisations des familles réclamant Vérité et Justice pour leurs proches morts aux mains de l’état, la justice répond presque invariablement par des non-lieux ou des acquittements dans les cas où une instruction a été ouverte. A l’inverse quand des révoltes éclatent suite à un crime policier, la machine judiciaire se met en route immédiatement pour faire tomber des têtes et distribue de lourdes peines de prison. D’un côté l’impunité policière, de l’autre de véritables exécutions judiciaires.
Ce 15 mars 2014 est la journée internationale contre les violences policières mais c’est aussi un jour de lutte contre l’islamophobie. A l’occasion des dix ans de la loi du 15 mars 2004 et pour s’organiser contre la multiplication de lois d’exceptions et de violences visant les musulmans, des rassemblements de protestation ont lieu à travers toute la France. La lutte contre l’islamophobie et celle contre les violences policières sont amenées à se rejoindre, du simple fait que la violence d’état  vise en majorité ceux qui sont considérés comme des sous-hommes, habitant des territoires considérés comme des zones de non droit criminelles, subissant des discriminations, objets de la propagande médiatique et institutionnelle, cibles de la répression sous toutes ses formes. Tout musulman, tout noir, tout arabe est
aujourd’hui un suspect potentiel et aussi, malheureusement, une victime potentielle de la brutalité de la police. Face à la série interminable des morts et des blessés aux mains de la police, organisons-nous contre le racisme et la violence d’état.

Laisser un commentaire »