Clermont-Ferrand : manif et meeting public de la CARA

29 novembre 2015 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
12 décembre 2015 @ 14:00 – 16:30
2015-12-12T14:00:00+01:00
2015-12-12T16:30:00+01:00
Où :
Place de Jaude
63000 Clermont-Ferrand
France
Contact :
Cellule Antifasciste Revolutionnaire d'Auvergne

CARAManifestation et meeting public à l’appel de la Cellule Antifasciste Revolutionnaire d’Auvergne et du Bloc rouge

Depuis les attaques terroristes du vendredi 13 novembre, l’état français a décrété l’état d urgence sur l’ensemble du territoire. Ce n’était pas arrivé depuis 2005, lorsque la jeunesse des quartiers populaires avait relevée la tête et s’était fièrement révoltée suite a l’assassinat de Zyed et Bouna.  L’état d’urgence se traduit par la militarisation et le flicage massif de la société, par l’annulation d’événements et par la répression ( perquisitions , arrestations etc… ) de tous ceux et celles que l’état français considère comme « terroriste », c’est-à-dire qui s’oppose à ses intérêts. Nous condamnons les attentats fascistes de Daech à Paris et ailleurs, nous pointons du doigt la responsabilité des puissances capitalistes dans la montée des fascismes religieux au moyen-orient.

Le bloc impérialiste UE/USA a armé les islamistes qui défendaient à une période donné leurs intérêts économiques en luttant contre Bachar Al assad , Khadafi … à la solde des impérialistes russes. En cette période de crise économique, de guerres, d’instabilité politique, et d’ascension des fascistes du FN, l’état d’urgence sert à museler la contestation du peuple qui s’oppose à la politique réactionnaire de l’état français. Des perquisitions ont été menées dans les milieux militants, la manifestation contre la COP21 a été interdite, et des militants on été assignés à résidence.

Le 22 novembre les parisiens ont bravé l’état d’urgence qui avait interdit une manifestation de soutient aux réfugiés au cris de  » ETAT D’URGENCE ! ETAT POLICIER !  » Le gouvernement maintient les évenements publiques officiels, sportifs, électoraux, culturels … mais interdit toutes contestations !

Les parisiens nous montrent l’exemple : on a raison de manifester ! On a raison de se révolter ! Et nous clamerons haut et fort nos mots d’ordre qui rendent aux peuples leurs dignité ! Nous braverons l’état d’urgence et décendrons dans la rue contre la fascisation de la société !

Laisser un commentaire »