Chelles : rassemblement anti-FN

26 septembre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
30 septembre 2013 @ 16:30 – 17:30
2013-09-30T16:30:00+00:00
2013-09-30T17:30:00+00:00
Où :
Médiathèque JP Vernant
Place des Martyrs de Châteaubriant
77500 Chelles
France

Capture d’écran 2013-09-26 à 21.09.01Le FN organise un meeting le 30 septembre au centre culturel de Chelles. Dans le but de gagner plusieurs grandes municipalités en 2014, de progresser aux élections européennes, il démarre une campagne électorale d’ampleur. Nous, organisation antifasciste, appelons l’ensemble des réseaux associatifs, syndicaux, politiques et culturels locaux, les habitants de Chelles et de ses environs, l’ensemble des organisations partageant cet appel à nous rejoindre et à ne pas laisser Chelles en proie à la diffusion des idées de l’extrême droite. Le 5 Juin 2013, Clément Méric, jeune syndicaliste étudiant et militant antifasciste, a été assassiné en pleine rue par des fascistes. Cet acte odieux est le résultat de la prolifération des idées d’extrême droite, qu’elles viennent du Front national ou de ses appendices néo-nazis, et s’inscrit dans le climat de haine et de violence entretenu depuis plusieurs mois par la droite classique et intégriste notamment par le biais des « Manifs pour tous », mais aussi par certains aspects de la politique gouvernementa- le, notamment ceux concernant les immigrés, les sans-papiers, les Roms … Face à l’extrême-droite, aux discriminations et agressions racistes, xénophobes, sexistes, il est nécessaire de reprendre le combat pour affirmer la solidarité et l’égalité, et crier haut et fort que Chelles ne sera pas le lit du fleuve fasciste et réactionnaire. Chelles est depuis toujours une ville populaire et cosmopolite, nous devons en être fiers et nous organiser, dans l’unité, contre le danger que représente le FN. Reprendre la rue et l’espace public est une urgence car si nous ne faisons rien aujourd’hui, demain il sera trop tard. La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement les salariés, les demandeurs d’emploi, les retraités, les jeunes alors qu’ils n’en sont en rien responsables. Depuis des décennies, les politiques socio-économiques ont aggravé les conditions de vie et de travail de la population. Casse des emplois, chômage de masse, précarité galopante, liquidation des services publics, injustice sociale et fiscale. C’est sur ce terreau que se développe le FN. C’est aussi dans ce contexte que le Front National mène une stratégie visant à obtenir le soutien des couches populaires les plus touchées par la crise. Ce changement de costume du FN n’a pas modifié son prisme politique, résolument anti-gréviste, au service des patrons et fondé sur le concept de préférence nationale, et pour cette raison et bien d’autres, n’en fait pas un parti comme les autres. Loin d’être un parti qui sert les plus défavorisés et les travailleurs, le FN a pour objectif de les diviser pour mieux les contrôler en les différenciant selon leur origine. Il pourrait ainsi remettre en cause tous les droits des travailleurs, acquis au terme de longues luttes. Il les plon- gera dans une situation qu’ont connue les peuples dans le monde chaque fois qu’ils ont été sous la férule du fascis- me ! Contre la haine et le rejet de l’autre, nous opposons la solidarité, la fraternité, la lutte pour le progrès social, et l’égalité des droits pour toutes et tous.

Laisser un commentaire »