Chambéry : concert sans frontières

7 février 2017 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
10 mars 2017 @ 20:30 – 23:45
2017-03-10T20:30:00+01:00
2017-03-10T23:45:00+01:00
Où :
Salle La Forgerie
Avenue de Corinthe
73160 Cognin
France
Coût :
Gratuit

Pour la quatrième année, différentes organisations (la CNT, la FA, le SCALP) et des individu-es impliqué-es dans la lutte antifasciste organisent un « Concert sans frontières » à Chambéry. Cet événement festif est l’occasion de passer un bon moment ensemble et de rassembler celles et ceux qui souhaitent lutter contre l’extrême droite et ses idées.

Pour permettre au plus grand nombre de participer, l’entrée du concert est à prix libre. Les bénéfices contribuent à soutenir diverses causes et structures qui participent aux luttes pour un monde sans frontières ni barbelés, pour la liberté de circulation, contre tous les nationalismes. En accord avec cette démarche, tous les groupes jouent gratuitement. Seuls leurs frais de déplacement sont pris en compte. Avec les concerts précédents, nous avons pu soutenir des associations locales d’aide aux sans-papiers et des antifascistes de Lyon en procès. Au niveau international, nous avons soutenu l’Anarchist Black Cross de Moscou qui vient en aide aux anarchistes et antifas criminalisé-es en Russie et fait parvenir notre soutien aux révolutionnaires kurdes du Rojava. Cette année, en plus du concert de samedi, nous proposons la veille la projection d’un documentaire qui porte un regard sur la lutte antifasciste et celles et ceux qui l’animent, dans leur diversité.

Les idées nationalistes et racistes gagnent du terrain dans notre société, que ce soit avec la montée en puissance du FN et des groupuscules fascistes ou avec les politiques policières, sécuritaires et xénophobes mises en place par l’État. Il est donc nécessaire de se mobiliser contre les idées d’extrême droite et de s’organiser pour mieux riposter. C’est pourquoi, au delà de cet événement, nous agissons aussi tout au long de l’année pour contrer la propagande des fachos et leurs tentatives d’implantation. C’est pourquoi, nous agissons avec d’autres, contre les politiques antisociales des gouvernements, celles qui brisent les solidarités, enferment les gens dans la peur, le cynisme et le désespoir et font le lit des réactionnaires et des fascistes de tout poil.
Au quotidien, au boulot, dans nos quartiers, nos lycées, nos campagnes… ne cédons rien, prenons l’offensive !

Vers 1850, avant l’annexion de la Savoie par la France, le discours sur les « immigrés » était le même qu’aujourd’hui ! A l’époque, ces étrangers étaient les savoyards
La montée des idées réactionnaires, du repli sur soi sont la conséquence directe d’un système capitaliste en crise qui doit diviser les exploité-e-s afin de détourner notre révolte vers les objectifs nationalistes. Des vidéos antisémites d’Alain Soral, aux discours va-t-en-guerre de Valls, en passant par l’islamophobie de Marine Le Pen, toutes servent à désarmer le peuple.
« Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie, mais son évolution par temps de crise ». Lorsque le capitalisme vacille, les partis traditionnels participent à une fascisation de la société par la répression sociale et l’exaltation nationale. Souvenons-nous des techniques largement théorisées sur les stratégies d’État pour renforcer l’organisation des capitalistes à travers les discours nationalistes, les privations de liberté et les discours sur « l’étranger ». Les attaques du gouvernement actuel contre les syndicalistes, les roms, les immigré-e-s, ainsi que les appels à « l’unité nationale » ou à l’état d’urgence en sont des exemples contemporains.

Ensemble, soyons vigilants, agissons contre ce système et cultivons nos propres alternatives. Opposons aux discours dominant : la solidarité, l’action directe, l’autogestion et organisons nous localement contre le fascisme national et capitaliste.


« C’est en bougeant des cailloux que l’on déplace des montagnes »


Laisser un commentaire »