Antifascisme et anarchisme en Russie

4 novembre 2013 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet
Quand :
8 novembre 2013 @ 18:30 – 20:00
2013-11-08T18:30:00+00:00
2013-11-08T20:00:00+00:00
Où :
Librairie Publico
145 Rue Amelot
75011 Paris
France
Être libertaire n’a jamaisAntifa Russe Publico été facile, d’autant plus en Russie poutinnienne. Le 8 novembre, la librairie Publico vous invite à une projection de films sur les anarchistes et antifascistes en Russie dont les titre sont « Croix Noire Anarchiste de Moscou et de Nijni-Novgorod » et « Alex Gaskarov. Pas un mot sur la politique ». Diana et Misha, libertaires russes, seront là pour les commenter et discuter.

Description des films ci-dessous.

*« Croix Noire Anarchiste de Moscou et de Nijni-Novgorod » (2011, 21 min)*

Cette vidéo propose des témoignages sur les répressions, vécues par des anarchistes et antifascistes en Russie, qui résistent collectivement grâce au réseau de la Croix Noire Anarchiste (Anarchist Black Cross ou ABC). Dans la première partie, une militante de Moscou, Olga explique les principes de la Croix Noire Anarchiste. Elle décrit ensuite l’histoire et l’actualité du groupe moscovite de l’ABC. La deuxième partie est consacrée à l’un des cas les plus absurdes de répression en Russie : celui du groupe radical « Antifa-RASH » (inventé à 100% par la police politique). Pavel Krivonossov, anarchiste et antifasciste de Nijni-Novgorod, nous raconte comment il a découvert son appartenance à ce groupe non-existant et les bouleversements que ce long procès (toujours en cours) lui a causé.

*« Alex Gaskarov. Pas un mot sur la politique » (2013, 18 min)*

Ce documentaire a été réalisé par des ami-e-s de l’antifasciste russe :
Alex Gaskarov. Le reportage dresse un portrait du jeune militant et raconte sa vie en dehors de la politique. Le choix des réalisateurs, de mettre l’accent sur la personne d’Alex, est peut-être dû au désir de soutenir leur ami se trouvant actuellement en détention. De toute façon, les activités politiques et sociales d’Alex seraient trop nombreuses pour êtres traités dans un film aussi court. Grâce à sa position ouverte et une capacité d’analyse politique, Alex a reçu le titre de « porte-parole » du mouvement antifasciste dans les médias russes. En tant que tel, il est devenu l’un des accusés dans l’affaire contre les antifascistes défendant la forêt de Khimki en 2010. Après quelques mois en centre de détention, Alex Gaskarov et Maxime Solopov, connus aussi comme « les otages de Khimki », ont été libérés. L’arrestation actuelle d’Alex Gaskarov fait partie des répressions de masse suite aux protestations anti-Poutine au printemps 2012. Avec d’autres personnes accusées de violence à l’encontre de policiers, Alex est un inculpé parmi les « prisonniers du 6 mai ».

Laisser un commentaire »