Calendrier

Juin
13
jeu
1936 : August Landmesser, dans l’Allemagne hitlérienne, refuse de faire le salut nazi
Juin 13 Jour entier

Lu sur le FB de Résister aujourd’hui :

Il s’appelle August Landmesser. Un jour de 1936, dans l’Allemagne d’Adolf Hitler, il refuse de faire le salut nazi, au milieu d’une foule qui lève le bras à l’unisson pour célébrer le départ d’un navire flambant neuf du port de Hambourg. La scène a été immortalisée par un photographe.

refus_salut_nazi

Quand la photo est prise, le jeune ouvrier travaille encore au chantier naval de Hambourg. D’où sa présence au lancement d’un navire Blohm & Voss. Ce jour-là, Adolf Hitler lui-même était présent à Hambourg.
August Landmesser a alors des raisons personnelles de ne pas faire le salut nazi. Un an avant le cliché, en 1935, le jeune homme de 25 ans épouse Irma Eckler, 22 ans. Problème majeur dans l’Allemagne de l’époque: elle est juive. La loi nazie interdit leur union. August Landmesser est exclu du parti nazi auquel il a adhéré en 1931. Le couple défie aussi l’Allemagne nazie en mettant au monde deux petites filles, Ingrid en octobre 1935 et Irene en juillet 1937.
Le couple est arrêté en 1938. August Ladmesser et sa femme sont emprisonnés pour avoir “déshonoré la race”. Ils sont condamnés aux travaux forcés. August Landmesser, lui, est remis en liberté en 1941, mais aussitôt envoyé au front, où l’on perd sa trace. Elle serait morte en détention en 1942. Les deux enfants sont envoyées à l’orphelinat. Mais elles survivent.
Comment sait-on qu’il s’agit bien de lui sur cette photo élevée au rang de quasi-icône? En 1991, Irene reconnaît son père sur la photographie utilisée par un journal allemand. Depuis quelques années déjà, elle rassemble des documents sur le destin de ses proches. Elle en a même fait un livre, publié en 1996, dans lequel elle raconte l’histoire de sa famille déchirée par l’Allemagne nazie.

Poster en vente au camp des Milles (13)

Juin
19
mer
2004 : assassinat de l’antifasciste russe Nikolaï Guirenko
Juin 19 Jour entier

Le 19 juin 2004, Nikolaï Guirenko, un éminent défenseur des droits de l’homme et spécialiste de la lutte contre la discrimination et le racisme en Russie, est tué par balles à travers la porte de son domicile, après que ses agresseurs se sont assurés que c’est bien lui qui est de l’autre côté de la porte. Ce chercheur, président de la Commission des droits des minorités de l’union scientifique de Saint-Pétersbourg a régulièrement alerté l’opinion sur les groupes néonazis et skinheads sur lesquels il a réalisé plusieurs études en direction des pouvoirs publics ; il a été cité en tant qu’expert lors des procès contre les auteurs d’agressions ou d’attentats racistes et a permis parfois une qualification comme telle des actes en question. C’est en tant qu’expert antifasciste qu’il a été assassiné.

Juin
21
ven
Paris, 1973 : attaque du meeting d’Ordre nouveau
Juin 21 Jour entier

Dans les années 1970, les facultés étaient le théâtre de nombreux affrontements entre militants antifascistes et groupes d’extrême droite, ces derniers faisant régulièrement parler d’eux par leur violence : ratonnades, attentats contre des foyers d’immigrés ou des librairies. Les comités antifascistes de l’époque pouvaient mobiliser des centaines de personnes pour affronter physiquement les fascistes dans la rue. Lorsque Ordre Nouveau décide d’organiser un meeting sur «l’immigration sauvage», la Ligue communiste décide de prendre l’offensive et d’attaquer la Mutualité où doit se tenir l’initiative d’extrême droite. Bilan : 80 policiers blessés et, deux jours plus tard, dissolution de la Ligue communiste…

Romain Goupil a fait un film, Mourir à 30 ans, qui montre des images de cet événement.

Voir aussi des témoignages sur le site antifasciste du NPA Tant qu’il le faudra.

Juil
16
mar
1942 : rafle du Vel d’Hiv @ Emplacement de l'ancien Vél' d'Hiv
Juil 16 Jour entier

Le 16 juillet 1942, au petit matin, la police française s’est déployée pour arrêter 13 152 juifs : 8.160 d’entre eux ont été enfermés dans le Vélodrome d’hiver (10 boulevard de Grenelle), dont 4.115 enfants, tandis que les autres étaient concentrés dans le camp de Drancy, avant d’être envoyés vers les camps d’extermination, en particulier celui d’Auschwit-Birkenau.  Des documents accablants montrent la collaboration active des forces de sécurité française. Programmées par les nazis, cette rafle organisée avec la complicité du gouvernement de Vichy est la plus grande rafle de Juifs oranisée sur le territoire français durant la guerre.

Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France organisent une cérémonie à 18h devant la plaque commémorative (située à l’emplacement de l’ancien Vél’ d’Hiv ) 10, boulevard de Grenelle 75015 Paris (Métro Bir Hakeim).

 

Août
23
ven
Paris, 1996 : expulsion de l’église Saint-Bernard
Août 23 Jour entier

Saint-BernardLe 23 août 1996, environ 1 500 policiers enfoncent à la hache les portes de l’église Saint-Bernard et évacuent sans ménagement 350 sans-papiers et leurs soutiens qui s’y trouvaient depuis le 28 juin. Cette opération brutale, largement médiatisée, provoque des réactions indignées et des manifestations de protestation dans toute la France. Les sans-papiers expulsés sont placés en rétention administrative, et tous seront remis en liberté pour non-respect de la procédure.

Sep
11
mer
1973 : assassinat de Salvador Allende
Sep 11 Jour entier

Salvador-AllendeLe 11 septembre 1973, Salvador Allende est assassiné, pendant le coup d’état, soutenu et orchestré par les Etats Unis, qui porte au pouvoir la dictature du général Augusto Pinochet. Comme l’Amérique Latine dans son ensemble, le Chili est dans l’oeil du cyclone, dont l’épicentre est Washington. Pas question, pour Uncle Sam, de risquer un rapprochement avec l’Union Soviétique, et un nouveau Cuba.

L’influence américaine sur toute l’Amérique Latine, cependant, est bien antérieure à la Guerre Froide. Dès 1823, la doctrine Monroe proclame l’indépendance politique des Etats Unis en refusant toute ingérence politique et militaire européenne sur le continent américain… tout en posant les jalons d’un interventionnisme des Etats Unis, dans les affaires de tous les états des Caraïbes et du Sud du Rio Grande…

Lire la suite sur le site La Contre-Histoire

Sep
18
mer
2013 : meurtre de Pavlos Fyssas aka Killah P
Sep 18 Jour entier
Paris

Paris

Pavlos Fyssas, plus connu sous le nom de Killah P, un rappeur grec engagé dans le mouvement antifasciste, a été attaqué peu après minuit ce mercredi 18 septembre par un groupe d’une vingtaine de néonazis, alors qu’il se trouvait devant un café à Amfiali, un quartier populaire du Pirée : après un début de bagarre, Killah P et ses trois amis auraient réussi à échapper à leurs agresseurs, avant d’être bloqués par une voiture : le conducteur serait alors descendu et aurait poignardé le rappeur à trois reprises dans la poitrine. Killah P est décédé à l’hôpital des suites de ses blessures. Le meurtrier présumé, qui serait connu comme membre de l’Aube dorée, aurait été arrêté par la police.

Lire la suite

Nov
13
mer
2005 : Timur, jeune antifasciste russe, est assassiné par des néo-nazis
Nov 13 Jour entier

Timur Kacharava

Le 13 novembre 2005, Timur Kacharava, un jeune musicien de 20 ans, a été attaqué au couteau devant une librairie, par une dizaine de néonazis qui connaissaient son nom. Sous les yeux de son ami Maxim avec qui il revenait d’une action de Food Not Bombs, il a succombé à ses nombreuses blessures, avant qu’arrive l’ambulance. Maxim, blessé lui aussi, a survécu, mais il reste traumatisé, d’autant que la police lui a demandé de témoigner à visage découvert contre les agresseurs de Timur, sans aucune garantie. Aujourd’hui, les meurtriers de Timur ont été arrêtés, jugés et condamnés grâce au soutien des antifascistes.

L’assassinat de Timur est le premier d’une série de meurtres à caractère anti-antifasciste visant les activistes de la scène antifa radicale russe. Par la suite, les actions de pressions psychologiques anti-antifascistes se sont multipliées : ce sont des graffitis, des autocollants ou encore des messages postés sur Internet, qui appelaient au meurtre des militants antifascistes, avec les noms et les adresses des personnes visées.

Mar
17
mar
Russie : meurtre d’Alexeï Krylov
Mar 17 Jour entier

Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.

Avr
7
mar
2006 : Samba, militant antiraciste, tué par des néonazis russes
Avr 7 Jour entier

Samba Lampsar, un étudiant originaire du Sénégal, qui militait dans une ONG antiraciste, a été tué le 7 avril 2006 à  Saint-Pétersbourg par des hommes qui l’attendaient à la fin d’une soirée en discothèque qui célébrait l’amitié interculturelle entre Russes et étrangers. Les agresseurs attendaient les étudiants africains, embusqués sous une porte cochère : ils se sont précipités en hurlant des slogans nazis, les étudiants sont partis en courant, pris de panique. Un coup de feu est parti, l’homme qui a tiré sur Samba Lanpsar s’est enfui après avoir abandonné son arme, sur laquelle était gravée une svastika. Les médias se sont emparés de l’affaire, et l’enquête de police (au sujet de l’arme) a conduit à un certain Dimitri Borovikov, qui dirigeait un groupuscule skinhead néonazi, Madcrowd.