Calendrier

Mar
9
ven
Lille en Résistance : soirée festive @ bourse du travail de Lille Fives
Mar 9 @ 18:00 – 23:45

#LilleEnRésistance

Dans le cadre de la semaine d’action contre le congrès du Front National, un forum avec interventions et débats suivi d’un grand concert (rock, rap, reggae, dub, electro…) se déroulera à la bourse du travail de Lille Fives.
Bar et petite restauration sur place.
Programme détaillé à venir.

Mar
11
dim
Lille en Résistance : manifestation contre le FN
Mar 11 @ 11:00 – 14:00

Dimanche 11 : grande manifestation nationale contre le Front National et son congrès.
Les 10 et 11 mars prochains, le Front National tiendra son congrès à Lille.
Notre ville, populaire et multiculturelle, va réunir tout le “gratin” de l’extrême-droite et connaître un déferlement de militants racistes, sexistes et xénophobes. Nous ne pouvons le tolérer !
En réponse à la présence frontiste, un large collectif d’associations, de syndicats et d’organisations politiques organise une semaine d’actions de résistance à l’extrême droite et au Front National : #LilleEnRésistance.

Mar
13
mar
Dreux, 1983 : le FN dépasse les 16%
Mar 13 Journée entière
Jean-Pierre Stirbois (à gch.) et Jean-Marie Le Pen.

Jean-Pierre Stirbois (à gch.) et Jean-Marie Le Pen.

La liste Front national menée par Jean-Pierre Stirbois fait plus de 16 % des suffrages au 1er tour du scrutin à l’élection municipale de Dreux (Eure-et-Loir). La liste du FN va ensuite fusionner avec celle du RPR (ancêtre de l’UMP) menée par Jean Hieaux qui est élu maire au second tour. Cette première victoire à une élection locale, et la cogestion de la ville avec la droite “traditionnelle” marque un tournant dans l’histoire du FN : c’est le point de départ de sa percée électorale, et l’illustration que le travail de terrain peut se révéler payant, au-delà des ambitions présidentielles des Le Pen père et fille…

Mar
17
sam
Russie : meurtre d’Alexeï Krylov
Mar 17 Journée entière

Le 16 mars 2008, à la sortie d’une station de métro située dans le centre de Moscou, un groupe de skinheads néonazis armés de couteaux ont attaqué cinq personnes qui se rendaient à un concert punk hardcore. Un punk de 21 ans, Alexeï Krylov, a succombé à de multiples blessures avant que l’ambulance arrive sur les lieux de l’attaque. Par la suite, on a appris que le meurtre avait été planifié sur un site de hooligans du Spartak de Moscou.

Mar
19
lun
Toulouse : meurtres antisémites dans une école
Mar 19 Journée entière

Toulouse—meurtres—MerahjpgAprès avoir tué 4 militaires quelques jours avant, le 19 mars 2012 à Toulouse, Mohamed Merah, 23 ans, ouvre le feu devant un lycée juif et tue un enseignant, Jonathan Sandler, et ses deux enfants, ainsi que la fille du directeur, âgée de huit ans, qu’il exécute d’une balle dans la tempe. La nature antisémite du meurtre ne fait aucun doute, et même s’il reste de nombreuses zones d’ombre dans cette affaire (en particulier parce que Merah sera abattu dix jours plus tard par le Raid, sans s’être expliqué sur ses actes), on sait que c’est animé par le fanatisme religieux que Merah a perpétré ses meurtres.

Avr
7
sam
2006 : Samba, militant antiraciste, tué par des néonazis russes
Avr 7 Journée entière

Samba Lampsar, un étudiant originaire du Sénégal, qui militait dans une ONG antiraciste, a été tué le 7 avril 2006 à  Saint-Pétersbourg par des hommes qui l’attendaient à la fin d’une soirée en discothèque qui célébrait l’amitié interculturelle entre Russes et étrangers. Les agresseurs attendaient les étudiants africains, embusqués sous une porte cochère : ils se sont précipités en hurlant des slogans nazis, les étudiants sont partis en courant, pris de panique. Un coup de feu est parti, l’homme qui a tiré sur Samba Lanpsar s’est enfui après avoir abandonné son arme, sur laquelle était gravée une svastika. Les médias se sont emparés de l’affaire, et l’enquête de police (au sujet de l’arme) a conduit à un certain Dimitri Borovikov, qui dirigeait un groupuscule skinhead néonazi, Madcrowd.

1993 : Makomé est assassiné dans un commissariat parisien
Avr 7 Journée entière

Makomé est assassiné au commissariat des Grandes Carrières, le 7 avril 1993. La hiérarchie policière appelle cela un « incident de police » en langage administratif, pour nous, il s’agit d’un crime raciste et sécuritaire.

MakoméIl y a dix ans, la droite est revenue au pouvoir, les flics se croient tout permis. Dans le quartier, c’est des contrôles au faciès, les mains contre les murs, des fouilles au corps. Le 7 avril, Makomé est arrêté, pour vol de cigarettes. Il a 17 ans, et il refuse de se laisser interroger et humilier. Pascal Compain, un flic mal noté par ses supérieurs, avec 12 ans de service, le menace de son arme… à bout touchant, appuyé et Makomé se prend une balle dans la tête.

Compain est placé en garde à vue. Immédiatement après, le quartier s’enflamme. Après les premières manifestations, les flics se déchaînent, les civils chassent les jeunes devant la mairie, à chaque arrestation, c’est des applaudissements à tout rompre des flics en tenue, tandis que les soutiens essaient de s’organiser pour être présents.

On s’en souvient, impossible de se retrouver à plus de deux, sauf à se faire arrêter illico. Une sorte d’état d’urgence, le 18ème est bouclé et les médias s’offusquent: Paris n’est pas la banlieue, et pourtant le quartier est en état de siège. Pendant ce temps-là, la famille attend, la justice n’est pas faite.

Il faut attendre presque trois ans pour que le procès ait lieu. Dans l’intervalle, d’autres jeunes meurent ou sont blessés grièvement dans toute la France par d’autres flics qui, grisés par l’impunité, laissent libre cours à leur racisme.

Le 12 février 1996, le procès a lieu. Malgré les démonstrations techniques qui montrent qu’un coup de pistolet ne part pas comme ça, qu’il faut exercer une forte pression sur la détente pour que la balle parte, Compain n’est plus jugé pour homicide involontaire, les faits ont été requalifiés : violences volontaires avec arme, ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Peu importe qu’il se soit agi d’un flic, que Makomé ait été menotté et ait crié, juste avant de mourir « Arrêtez, vous n’avez pas le droit! »

Compain est condamné à 8 ans. Il en a fait trois, au moment du procès, il est libérable un an après.

Dans de nombreux autres cas, les flics ne sont même pas inquiétés : leurs victimes sont diffamées et leurs familles n’ont pas le droit d’exprimer leur douleur.

Paris : 4ème salon international du livre antifasciste @ École Normale Supérieure (ENS)
Avr 7 @ 10:00 – 17:00

L’année du 50ème anniversaire de 68 (et du 100ème anniversaire de la fin de la boucherie de 1914-1918) nous met dans l’obligation de rompre avec le service minimum anti-FN ( pour ainsi dire), qui a prévalu ces dernières années, où on a trouvé le temps de lutter pour tout, sauf contre la prolifération et le développement de ce “parti”, mais aussi de ses “partis frères”, FPÖ en Autriche (6 ministres depuis l’automne) ou AfD(Alternativ für Deutschland, Alternative pour l’Allemagne) en Allemagne (90 députés, 5,8 millions de vooix, près d’un électeurs /10, depuis le 24 septembre dernier).

Les guerres font rage, le bras de fer entre les blocs de rapaces impérialistes (si semblable à celui qui aboutit à la tuerie de 14-18) s’envenime, la course aux armements et au marché des armes est vertigineuse. Le fascisme est le catalyseur de la guerre et, inversement, la guerre renforce la pression fasciste . Cependant que les drames des guerres (toutes, aujourd’hui, des guerres impérialistes, sans aucune guerre juste, de “résistance”, toutes au profit uniquement des marchands de canons) font monter les passions chauvines et nationalistes jusqu’au point où la glissade commence.

En Allemagne, la “solution” trouvée a été, après échec d’une coalition écologistes-Merkel-libéraux, une coalition SPD-Merkel. En Autriche donc, 6 ministères parmi les plus importants. Et ici? Où nous avons donné le si mauvais exemple (10,6 millions d’électeurs, près d’1/4)?

La “solution” est le centrisme de Macron (un peu de droite et un peu de gauche). Il n’arrangera pas les choses, mais les aggravera. Pouvons-nous cependant nous plaindre qu’il ait été élu, alors que nous avons si peu fait contre le 2ème second tour de présidentielle pour la famille Le Pen, annoncé depuis longtemps et prévisible avec les municipales et européennes de 2014 et les régionales de 2015?

Continuer à s’en tenir à rejeter la responsabilité sur … les autres est dangereux. La fuite en avant ne résoudra pas le problème.

Voilà pourquoi cette 4ème édition du Salon international du livre antifasciste et des écrits de résistance à l’extrême droite est particulièrement importante.

Les 10-11 mars, le FN aura fait son Congrès. Puis il est prévu qu’il change de nom…pour élargir encore son influence…et…pour mieux nous manger!!!

Il faut réagir. Il faudra bien relancer la mobilisation, et pour la Journée Internationale des femmes du 8 mars et pour la Journée Internationale du 1er Mai.

2 jours de Salon, ce sont:

  • des exposés d’histoire par des historiens précis, vigilants et “curieux”
  • des conférences-débats
  • des dédicaces d’auteurs
  • des discussions
  • une partie culturelle et artistique
  • des moments de rencontre internationale, d’amitié et de convivialité anti-FN

Aidez-nous à faire de cette 4ème édition un succès à la hauteur de la menace (10,6 millions de bulletins et une “normalisation” très inquiétante)!

Venez nombreuses et nombreux, rechargeons les batteries, nous allons en avoir besoin!

(Le programme des conférences et tables rondes sera donné prochainement en fonction des disponibilités des auteurs. Réservez dores et déjà votre week-end ou au moins le temps d’un “petit tour”)

Avr
15
dim
2004 : l’islamophobie, déjà…
Avr 15 Journée entière

Le 15 avril 2004, un incendie manque de détruire la mosquée d’Haguenau, au nord de l’Alsace : deux croix gammées sont retrouvées sur la façade. Quelques jours plus tard, ce sont les pompes funèbres musulmanes de la région sont aussi visées par un incendie ; sur la façade, encore des croix gammées. Le 19 avril, la mosquée la plus fréquentée d’Alsace, dans le quartier de la Meinau, subit le même sort. Le 22 avril, une épicerie halal est détruite par un incendie à Koenigshoffen. Les Musulmans ne sont pas les seuls visés, et la semaine suivante, 127 tombes sont barbouillées à la peinture rouge de croix gammées, de croix celtiques et de sigles SS…

Avr
16
lun
2006 : l’antifa russe Sacha Ryuhin est assassiné
Avr 16 Journée entière

Le 16 avril 2006, Sacha Ryuhin (19 ans) a été assassiné par plusieurs skinheads néonazis alors qu’il se rendait à un concert de What We Feel à Moscou. Trois de ses agresseurs ont été arrêtés : ils ont été inculpés de hooliganisme, malgré leur appartenance à des groupes d’extrême droite violents. Les autres, qui n’ont pas été arrêtés, sont inculpés de meurtre.

Ni oubli, ni pardon !