Inform’action : le conspirationnisme au prétexte de l’info alternative (mise à jour 2019)

22 juillet 2019 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur IAATA, cet article revient sur le média confusionniste Inform’action, toujours actif à Toulouse, dont nous avions dressé un premier portrait ici en 2014.

Petite mise à jour sur une association locale dont vous avez peut être aperçu des affiches dans la rue ou chez vos ami-e-s. En grattant un peu, on peut les enlever, et surtout s’apercevoir que tout n’est pas rose (ou jaune, ou noir).

Le mouvement des gilets jaunes a vu l’apparition, la résurgence et la diffusion de médias alternatifs, plus ou moins sérieux, plus ou moins réactionnaires. C’est le cas à Toulouse avec l’association Inform’action, existant depuis 2012 et continuant à distiller son information de façon confuse, en piochant à gauche et à (l’extrême) droite sous couvert de “toutes les sources sont bonnes à prendre”. Alors que le syndicat Solidaires vient de publier un tract mettant en garde contre les médias d’extrême droite et/ou faisant son jeu via des articles complotistes ou confusionnistes, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur un cas local.

Nous avons alors pensé à cette association toulousaine qui vend des DVD et des affiches lors de certains événements, dans les Biocoop, et qui tient une table le dimanche au métro Capitole ou à Saint Aubin. Une association connue pour sa complaisance avec des personnalités d’extrême droite. Nous avons retrouvé (et repris le titre) de cet article de La Horde datant de 2014 qui nous informe sur les dangers de ce genre de média :

« Au bout de seulement deux ans, en mélangeant tout et n’importe quoi dans ses infos interminables, le site Inform’action a atteint les sommets de la complosphère en multipliant les partenariats les plus improbables. Beaucoup se sont fait avoir et rares sont ceux qui ont refusé en y regardant de plus près. »

Cette association étant basée à Toulouse, il nous paraissait nécessaire d’actualiser les données, surtout au vue de sa présence dans le mouvement des gilets jaunes.

De 2014 à 2019 rien n’a changé ?

En se baladant rapidement sur leur site internet (voir image ci-dessus) il est toujours possible de retrouver des articles ambigus voire carrément confusionnistes. On retrouve notamment de la propagande antivaccin via, entre autre, Henri Joyeux (radié de l’ordre des médecins et homophobe notoire) ami de Pierre Rabhi que nous retrouvons aussi sur le site (pour rappel ), mais aussi son fils, Gabriel Rabhi, négationniste ou encore des articles provenant du site d’extrême droite « Le Cercle des Volontaires » mais aussi de la pub pour Vincent Lapierre, vidéaste d’extrême droite. Bien sûr, on retrouve aussi des articles écolos, sur les réfugié-e-s, ou les violences policières : un triste mélange dont on ne sort pas indemne.

[LIRE LA SUITE]

Laisser un commentaire »