Chambéry : l’extrême droite n’a rien à faire sur nos lieux de travail !

15 mars 2019 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

SUD-Rail Alpes, Solidaires Savoie ainsi que la CGT  ont rapidement réagi (cf. communiqué ci-dessous)  en apprenant la venue samedi matin de Marine Le Pen à la Rotonde ferroviaire. Devant le bordel qui s’annonçait, la présidente du Rassemblement national a annoncé qu’elle ne viendrait pas…

Communiqué de Solidaires :

Samedi matin – le 16 mars 2019 – la représentante nationale du Parti d’Extrême-Droite est annoncée au Technicentre de Chambéry (à la Rotonde) pour une visite touristique. Notre organisation syndicale – tout comme la CGT – exige que la direction SNCF annule cette parade.

Le Rassemblement National n’est pas un parti comme un autre. Il reste un parti fondamentalement d’extrêmedroite, raciste et nationaliste. La base de sa politique reste la préférence nationale, la division des travailleurs etdes travailleuses, la promotion d’un capitalisme national.

L’ensemble des structures de notre organisation syndicale réaffirme, sans concession, notre antifascisme, parcequ’il est partie intégrante de notre identité et de notre projet syndical : celui-ci repose sur la défense etl’amélioration des droits individuels et collectifs dans une perspective de transformation sociale.

SUD-Rail Alpes et Solidaires Savoie appellent les cheminotes et cheminots – mais aussi le mouvement social chambérien – à se mobiliser massivement et empêcher que cette visite se tienne

2 commentaires »

  1. belloir 29 avril 2019 at 22:23 - Reply

    super : “le rassemblement national n’est pas un parti comme les autres”… vous leur faites de la pub ! Si vous voulez réellement combattre l’extrême droite, montrez vous meilleurs qu’eux pour combattre ce gouvernement. Là, votre discours, c’est de vous alliez avec le gouvernement, puisque ce que vous dite signifie que vous acceptez les partis “comme les autres”, dont ceux du gouvernement, et qu’il faut mettre à part le Rassemblement National. Au moment où le peuple rejette les partis “comme les autres” vous faites de la pub au RN, comme ceux qui ont appelé à voter Macron au 2e tour, je ne sais pas si vous en êtes. Ca ne veut rien dire “combattre le fascisme” désincarné de la réalité… surtout quand le gouvernement tend à se comporter de manière dictatoriale… Ne vous étonnez pas d’être traités comme des “idiots utiles” du gouvernement dans ces conditions. C’est tellement évident qu’il faut aller vers les électeurs du RN et se battre avec eux contre ce gouvernement, pourtant…

    • La Horde 30 avril 2019 at 08:54 - Reply

      Prendre en compte le fait que l’extrême droite a un projet spécifique distinct de celui du conservatisme de droite ou de la social-démocratie libérale et la combattre en raison de ce projet plus inégalitaire encore que le monde dans lequel on vit déjà, c’est une nécessité. Tout mélanger, dire que tout le monde est d’extrême droite, cela ne fait qu’apporter de la confusion et servir justement la pénétration de l’extrême droite dans les luttes sociales. Le combat anticapitaliste ne peut faire l’économie de la lutte antifasciste car les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis, bien au contraire.

Laisser un commentaire »