Gilets Jaunes Perpignan : Les Identitaires tentent de faire passer leurs idées !

9 mars 2019 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le facebook Antifa Perpignan :

Dès le 17 novembre, l’extrême droite identitaire catalane se mêle aux révoltés pour tenter de diffuser son discours nationaliste xénophobe et islamophobe dans les revendications des gilets jaunes. A la manœuvre, Llorenç Perrié Albanell.

Llorenç Perrié Albanell est le chef de file du mouvement local identitaire Resistencia créé en novembre 2016 (en remplacement de Terra i Poble). Lors du lancement du mouvement Richard Roudier qui dirige la Ligue du Midi (on ne reviendra pas sur les exactions de cette milice) avait fait le déplacement.

Llorenç Perrié Albanell et Richard Roudier (Ligue du Midi) lors de la création de Resistencia

En 2017, il se présente avec Marie Bayle aux élections législatives de la deuxième circonscription des Pyrénées Orientale se qualifiant “de véritables Patriotes Catalans, des identitaires exigeant la défense des nôtres avant la promotion des autres. C’est une politique de préférence pour le Pays Catalan parfaitement assumée et qui trouve son prolongement de façon très naturelle par la lutte sans merci contre l’immigration de masse”. Un beau programme !

Llorenç Perrié Albanell et Marie Bayle présente leur programme

On les retrouve également aux côtés des identitaires espagnols de SOM Catalans (Ester Gallego) manifestant main dans la main au Perthus et lors des correllengua de Perpignan (chassé par les antifas) ou encore avec différents groupes identitaires français et européens.

Llorenç Perrié Albanell, Ester Gallego (SOM Catalans) et Richard Roudier (Ligue du Midi) à la Correllengua 2015 avant d’être chassé par les antifas.

Mais on trouve aussi des liens indirects avec les néonazis d’UCODEL ou des royalistes de l’Action Française sur qui on reviendra. Etonnamment, on retrouve également Llorenç Perrié Albanell au sein de FO santé pays catalan.
Aujourd’hui, comme bon nombre de xénophobes de tous horizons, il tente de récupérer le mouvement populaire des gilets jaunes pour y faire passer ses idées nauséabondes. C’est au péage nord et dans les manifestations perpignanaises principalement qu’il martèle sont discours anti-immigration au travers de sa “web TV” Resistencia. La victoire du mouvement des GJ ne s’obtiendra que par l’acceptation de tous sans discernements, ces personnes-là qui prônent la haine de l’autre n’ont donc rien à faire parmi nous !

Le fascisme c’est la gangrène, on l’élimine ou on en crève ! Refugees welcome !

Laisser un commentaire »