Dijon : Face aux fascistes, la riposte continue !

2 mars 2019 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

A Dijon les antifascistes se mobilisent face à la présence de Génération Identitaire, présents pendant quelques jours dans la région, hier 200 personnes ont défilé dans la ville et aujourd’hui un rassemblement antifasciste est organisé au squat d’exilé-e-s de la CPAM à Chenôve, Génération Identitaire prévoyant d’y faire une action. Le site Dijoncter.Info a fait un compte-rendu de la manifestation du 1er mars :

Annoncé hier via les réseaux, ainsi que par pas mal de tractage et collages rapides et efficaces, un rassemblement antifasciste a eu lieu aujourd’hui, vendredi 1er mars, à Dijon, contre la « tournée » de Génération Identitaire.
Après avoir agressé une personne du rassemblement, ils comptent s’en prendre au squat de la CPAM !

Et le moins que l’on puisse dire est que la population dijonnaise est réactive et sensible aux relents nauséabonds chariés par la venue de militant·es du groupuscule fasciste Génération Identitaire : près de 200 personnes ont répondu présent, affirmant leur rejet de ces idéologies et leur volonté d’en combattre les militants.

action de Génération Identitaire dans le tram

Le rassemblement, vers 18h30, s’est mis en branle pour déambuler dans le centre aux sons des « Siamo tutti antifascisti ! » [1], « Tout le monde déteste les fachos », ou encore « C’est pas les immigrés, c’est pas les sans-papiers, c’est l’extrême-droite qu’il faut virer », tandis que les nervis GI tweetaient de misérables photos de leurs actions : déposer des tracts contre l’immigration sur les sièges du tram…

(N’hésitez d’ailleurs pas à aller voir leur compte Twitter officiel, sur lequel vous pourrez identifier toutes les têtes des énergumènes qui, ces derniers jours, ne se montrent pas beaucoup plus de 10 minutes au même endroit…)

Après un petit tour du centre-ville, la manifestation s’est dispersée place de la République, sans avoir aperçu l’ombre d’une doudoune bleue.
Erreur que de croire qu’ils auraient simplement laissé s’exprimer cette opposition nette à leurs idées sans tenter un coup d’éclat : un jeune homme arborant un drapeau palestinien lors de la manifestation a été agressé par quatre fafs aux abords de la place du 30 Octobre.

Aussi, nous apprenons, notamment par le maire de Chenôve (commune sur laquelle se trouve le squat de la CPAM, occupée par des migrants depuis cet été) Thierry Falconnet, que les Identitaires comptent se faire remarquer demain, samedi 2 mars, à la CPAM Occupée !

Répondons leur encore une nouvelle fois : Chenôve, comme Dijon, ne laissera jamais les racistes et les fascistes agresser, diffuser leurs idées et s’implanter ici.

RENDEZVOUS À 11H
DEVANT LA CPAM OCCUPÉE (12 rue Bazin, Chenôve)
Solidarité antifasciste

Notes

[1Slogan antifasciste italien affirmant : « Nous sommes tous antifascistes ! »

Lire l’article complet ici

 

Laisser un commentaire »