Ayoub lâche son Sanglier

25 janvier 2019 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

La semaine dernière la presse, ici et, nous apprenait l’incarcération, une nouvelle fois, d’un pote de Serge Ayoub, Sébastien Favier dit Sanglier. Là où il logeait, chez ses parents, des armes et de la propagande nazie ont été retrouvées. Sanglier était déjà bien connu des antifascistes du Doubs, sa région d’origine, le site Fafwatch Franche Comté avait fait plusieurs articles sur lui.

Des groupuscules néonazis de Franche Comté au club de bikers d’Ayoub

Comme le signalait Fafwatch Franche Comté, Sébastien Favier était dans tous les mauvais coups des néonazis à Besançon au début des années 2010. En parallèle de ses activités dans cette région, il rejoint Troisième Voie et les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR) de Serge Ayoub et on le retrouve aux manifestations parisiennes organisées par ces mouvements. Après leurs dissolutions en 2013 suite à la mort de Clément Méric, il suit encore Ayoub dans son club de bikers les Praetorians MC  puis les Black 7 Gremium MC France. Dans leur local à Berzy le Sec à coté de Soissons dans l’Aisne, ces bikers se retrouvent toujours et y organisent des soirées. D’ailleurs Sanglier retrouve aussi certaines de ses fréquentations de Franche Comté chez les Black 7, les frères Bettoni qui s’étaient fait connaître avec le Blood & Honour C18. Les Bettoni ont rejoint les Black 7 il y a un peu plus d’un an.

Sanglier, les frères Bettoni et Serge Ayoub

Sanglier à gauche sur la photo aux cotés des frères Bettoni au premier plan dans le local des Gremium MC France à Soissons

Ayoub n’a pas d’amis

Encore une fois Serge Ayoub affirme que Sébastien Favier était une connaissance parmi d’autres d’après l’article de France Soir : « Serge Ayoub a beau se défendre de toute proximité avec Sébastien F. (“je connais beaucoup de gens vous savez…”) », alors que différentes photos les montrent ensemble lors de soirées ou déplacement du club de bikers. Ils étaient encore tous les deux aux journées de Synthèse Nationale en octobre 2018 et 2017 où il faisait parti du service d’ordre. A chaque fois que l’un des proches d’Ayoub passe devant la justice, il nous sort la même rengaine, il n’est au courant de rien !

Serge Ayoub, Stéphane Bizot le responsable sécurité des Gremium MC France et Sanglier

Comme nous vous le rappelions dans un article (Serge « Batskin » Ayoub ou l’art de l’esquive ) lors du procès des personnes impliquées dans la mort de Clément Méric, Ayoub affirme que ce n’était que des connaissances et non des proches. Après les skins nazis du Havre dans les années 90 avec Régis Kéruhel, Esteban Morillo et Samuel Dufour après la mort de Clément Méric. Puis en mars 2015 c’est l’arrestation des White Wolf Klan en Picardie une bande de militants d’extrême droite qui était démantelée pour des vols, des agressions, des trafics mais aussi pour des règlements de compte envers d’autres groupes d’extrême droite de la région. Leur chef, Jérémy Mourain, faisait parti des JNR et se retrouvait régulièrement dans les défilés organisés par Troisième Voie ou au Local à Paris, et il était en lien très étroit avec un autre militant des JNR du Nord, Yohan Mutte.

Yohan Mutte en 2018

Yohan Mutte après sa sortie de prison avec son tatouage de biker dans le cou

Enfin  en 2017, ce même Yohan Mutte ancien JNR de Lille est poursuivi suite à des noyades « inexpliquées » dans le canal de la Deûle dans le Nord, qui compte parmi les victimes Hervé Rybarczyk voir ici. Après ces faits divers autour d’Ayoub, c’est donc au tour de Sanglier d’être balancé, qui d’après un article du parisien nous en dit un peu plus sur la pensée de Serge Ayoub : « Mais pour nombre de ses proches qui lui ont envoyé des messages privés en ce sens, Sébastien F. est bel et bien l’auteur de ce graffiti. C’est notamment la conviction de l’un d’entre eux, Serge Ayoub, la figure tutélaire de l’ultra-droite française. ». La seule personne ayant des déboires avec la justice qui fut soutenue publiquement par le club de bikers d’Ayoub fut Thierry Maillard, condamné pour port d’armes, ce même Maillard après être sorti de taule a essayé d’ailleurs de lancer un club de bikers à Reims affilié aux Gremium MC France.

Qui sera le prochain dans les connaissances de Serge Ayoub à être poursuivi pour meurtre, détention d’armes ou trafics divers ?

La Horde

Laisser un commentaire »