Montreuil : la police assure la sécurité d’un spectacle de Dieudonné

23 novembre 2018 1 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Suite au rassemblement de dimanche dernier, deux appels avaient été lancés pour se retrouver ce soir à Montreuil contre le spectacle antisémite de Dieudonné, qui n’a pu se tenir qu’avec le concours de la police nationale, qui avait installé un barrage filtrant ne laissant passer que les individus munis d’un billet pour son spectacle, tout en refoulant les antifascistes  ! Alors même qu’un arrêté municipal avait interdit que la salle accueille du public, pour raison de sécurité… 

Contrairement aux apparences, cet individu n’était pas dans le SO de Dieudonné…

Il est 19h30, jeudi 22 novembre, lorsque plusieurs dizaines de Montreuillois.es quittent la Bourse du travail de Montreuil  pour protester contre la tenue d’un spectacle raciste et antisémites dans leur ville. Après une courte manifestation en direction de la salle de spectacle improvisée dans des entrepôts au 93, rue de Stalingrad, les antifascistes se sont retrouvé.es bloqué.es à un carrefour, la rue de Stalingrad étant bloquée dans les deux sens par un solide dispositif policier.

Alors que les manifestant.es, environ une centaine de tout âge et de tout horizon, commençaient à s’impatienter, la ligne des bleus a fini par reculer, permettant à la manif de s’engager dans la rue.

Arrivé.es à environ une cinquantaine de mètres de la salle, les flics ont mis en place un véritable barrage filtrant, permettant aux fans de l’antisémite de passer (le billet à la main), tandis que les antifascistes qui tentaient de les en empêcher se prenaient de violents coups de tonfa dans les côtes : dans cette vidéo réalisée par nos soins, on voit bien les spectateurs de Dieudonné passer, aidés par la police…



Néanmoins, la détermination des manifestant.es qui scandaient “cassez-vous !” ou bien “Montreuil antifa” a obligé la plupart des spectateurs et les rares spectatrices à faire demi-tour : certains policiers, décidément zélés, leur donnaient même des conseils pour pouvoir rejoindre la salle par d’autres rues ! Après environ une heure et demie de face à face un peu tendu avec les policiers, les manifestant.es ont finalement lâché l’affaire, bien décidé.es cependant à revenir perturber les bouffonneries racistes de celui que l’on n’ose plus qualifier d’humoriste. Pas de quoi pavoiser donc, mais notre détermination est intacte.

Cette soirée, en tout cas, nous montre bien ce qu’on savait déjà : d’une part que Dieudonné est un “dissident” en carton et son public des moutons bien contents d’avoir pu profiter de la protection de l’État, et d’autre part que la police, décidément, est bien prompte à sortir les grands moyens pour protéger l’extrême droite.

La Horde

 

Un commentaire »

  1. Eugène OùvalaCGT 24 novembre 2018 at 12:34 - Reply

    Exactement ça.
    Je rajoute que c’est la LdH qui avait organisé la manif, manifestement à contre cœur. Elle a refusé que les partis et organisations y participent (l’information était ultra confidentielle et plein de Montreuillois ne sont même pas au courant que Dieudonné est dans la ville) et a laissé la police diriger la manif, en particulier en évitant le centre commercial et la rue piétonne où il y avait du monde, pour passer par des secteurs déserts. Un peu pathétique.
    Et pas vraiment de mot d’ordre à part “Montreuil antifa” (bon, ça mange pas de pain, mais c’est pas vraiment précis), “Tout le monde déteste Dieudonné”, ce qui malheureusement faux, et seulement “Dieudonné, escroc, fasciste, antisémite” pour avoir un minimum de contenu.
    On peut faire mieux, quoi…

Laisser un commentaire »