Allaire (Morbihan) : Compte rendu de la mobilisation contre le Rassemblement National

16 octobre 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur Indymedia Nantes :

Hier (vendredi) l’Action Antifasciste Saint-Nazaire était alertée par des habitant.e.s d’Allaire près de Redon : le front national, relayé par “Breizh info”, voulait se rassembler aujourd’hui devant l’ancienne gendarmerie afin de s’opposer à l’accueil d’une vingtaine de réfugiés mineurs isolés.
Dans la soirée le mot tourne : parce que les fascistes ne doivent se sentir à leur place ni dans les villes ni dans les campagnes, et parce que refugees welcome, un contre-rassemblement sera tenté !
Malgré le peut de temps pour préparer la mobilisation au moins 150 habitant.e.s venu.e.s affirmer leur volonté d’accueillir dignement ces réfugiés sont rejoints devant la mairie par des groupes militants venus des alentours.

Le comité d’accueil est constitué d’une 15aine de camions de gendarmes mobiles accompagnée de quelques véhicules de la police nationale et d’une brigade cynophile qui fouillent les véhicules à chaque entrée de la ville. Un important dispositif répressif est rapidement déployé afin de nous empecher de passer voir la 30aine de fascistes finalement venus. Ces derniers sont (comme d’habitude) très sérieusement protégés par la police : flics + fafs = true love.

Différents groupes tentent alors de contourner les dispositifs de GM tandis que la tension monte, gazages et matraquage gratuits ponctuent un après-midi peut habituel pour ce village dit “tranquille”.

Finalement des nervis réactionnaires tenteront de s’approcher, ce qui vaudra à J-C BLANCHARD (élu FN de Saint-Nazaire) et ses gardes du corps une prise à partie sous les yeux de flics totalement dépassés à ce moment là.
Pour la plupart garés face a nous, c’est la tête baissée et protégés par deux cordons de GM que les fachos rejoindront leurs véhicules sous les huées, quelques projectiles et le slogan “pas de fachos dans nos campagnes” repris à l’unisson. Ne connaissant ni les lieux ni personne ici, les fafs repartirons rapidement, y compris ceux qui pensaient être tranquille au bar.

Si c’est une défaite claire pour les racistes nous restons sur nos gardes face à ces mobilisations petites mais récurrentes et soulignons le caractère particulièrement nerveux et agressif des forces répressives présentes qui n’augure rien de bon pour la suite.

Merci aux locaux pour leur invitation et accueil !

Facebook Antifascistes Bassin Nazairien AFASN

Laisser un commentaire »