Strasbourg est-elle en train de devenir la base arrière du Bastion Social?

12 octobre 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Lu sur le facebook Fermons l’Arcadia, local fasciste à Strasbourg:

Créé à Lyon en 2017 avec à sa tête Steven Bissuel, le Bastion Social vient de changer de président. Steven Bissuel a en effet été condamné à 20 000 euros d’amende pour incitation à la haine raciale (1) et a quitté la présidence pour des « raisons personnelles et judiciaires ».

Valentin Linder du Bastion Social de StrasbourgC’est connu, une section locale du Bastion Social, c’est vingt corps et un cerveau. Pas étonnant donc, en l’absence d’une autre forme de vie intelligente à Lyon, que la présidence ait dû changer de ville. C’est Valentin Linder, président de la section Strasbourg, qui a pris la suite de Bissuel à la tête du mouvement (2).

Âgé de 24 ans, fils de chef d’entreprise, Linder passe la majorité de son temps à l’Arcadia, probablement aux frais de papa. Présent lors des premières actions violentes à l’époque du GUD, Linder est maintenant dans un rôle qui lui va mieux : présenter un visage un peu plus fréquentable du Bastion Social et tenter tant bien que mal de sauver la face quand ses brutes font des siennes*.

Outre ce changement de présidence, il semble que les fachos se sentent bien à Strasbourg. En témoigne l’arrestation récente de deux membres du BS de Clermont Ferrand, sous le coup d’un mandat de recherche pour une agression qui avait valu 60 jours d’ITT à une personne. Les deux hommes s’était cachés à Mommenheim, en périphérie de Strasbourg, chez une membre du Bastion Social (3).

Si Lyon est aujourd’hui le laboratoire et la capitale française de l’extrême droite, on imagine bien que Strasbourg, petite ville tranquille où les pouvoirs publics laissent pour le moment la situation pourrir, semble être un terrain rêvé pour les fachos afin de se structurer et de s’étendre.

Valentin Linder aux cotés de Steven Bissuel

*A l’époque de l’agression d’un jeune homme par vingt personnes sortant de l’Arcadia, Linder avait soutenu à un journaliste que « l’auteur de l’agression xénophobe (sic!) n’est pas membre de l’Arcadia ». Manque de bol, les statuts de l’association montrèrent que Thomas Beauffet, condamné à huit mois de prison ferme pour l’agression, était membre fondateur et trésorier de l’association (2).

(1) https://www.rue89lyon.fr/…/steven-bissuel-leader-du-bastio…/
(2) https://www.rue89strasbourg.com/president-bastion-social-st…
(3) https://www.lamontagne.fr/…/agression-devant-le-local-du-ba…

Laisser un commentaire »