Angers : compte rendu en images de la manifestation antifasciste

25 septembre 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

En clôture du festival antifasciste qui s’était déroulé toute la semaine sur Angers, avec des conférences pratiquement tous les soirs, une manifestation s’est déroulée dans les rues d’Angers samedi après-midi. Nous étions présents : voici un rapide compte rendu en images.

À 14h, la place Imbach, quelques centaines de personnes se sont retrouvées, à l’appel du Réseau Angevin Antifasciste (RAAF). Des masques de Terence, l’oiseau rouge vedette d’Angry Birds, étaient gracieusement distribués, donnant au cortège une ambiance bon enfant.

La banderole de tête.

Une déambulation a ensuite démarré dans les petites rues piétonnes du centre angevin, avec comme slogans “tout le monde déteste les fachos”, “Siamo tutti antifascisti” ou encore ” La méditérannée est un cimetière, ouvrons les frontières!”. Quelques graffitis ont été faits tout au long du parcours, et en marge du cortège, deux ou trois agences bancaires ont été symboliquement dégradées.

Dans les rues, on entendait : “Contre les fachos, Angers, debout, soulève toi !”

Les flics ont commencé à se déployer et à bloquer certaines rues, mais le cortège est quand même parvenu à atteindre le boulevard du Maréchal Foch, en direction de la mairie, point d’arrivée de la manifestation. En route, le cortège s’est peu à peu étoffé, jusqu’à atteindre environ 600 personnes.

À l’arrivée, après une prise de parole rappelant la nécessité de rester mobiliser contre l’extrême droite, et en particulier à Angers autour des activités de l’Alvarium, le local identitaire, ou du Cercle Anjou Conférences qui fait régulièrement venir dans la ville des personnalités d’extrême droite dans des locaux municipaux, le RAAF a annoncé la dissolution de la manifestation.

Après la manif, une partie des manifestant·es s’est dirigé vers l’Alvarium, mais sans avoir la moindre chance de l’atteindre étant donné le dispositif policier mis en place. Suite à cette tentative et la répression qui s’en est suivie, et donc le risque de voir l’Étincelle, local associatif qui devait accueillir la conférence sur l’extrême droite (que nous devions animer) et le concert du soir, en subir les conséquences, la soirée a finalement été annulée.

Mais comme le dit le RAAF dans son communiqué, ce n’est que partie remise, et très prochainement, le collectif antifasciste devrait clôturer le festival de façon plus apaisée. Quant à nous, c’est également dans quelques semaines que nous reviendrons, pour pouvoir discuter et échanger avec les Angevin·nes des récents développements de l’extrême droite française.

La Horde

Laisser un commentaire »