Alsace : 3 mois après l’agression raciste lors d’un match de foot, où en est l’affaire ?

24 août 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Il y a trois mois (dimanche 6 mai 2018) trois joueurs de l’équipe de football de Benfeld ont essuyé des insultes racistes et ont été agressés violemment, alors qu’ils disputaient un match à Mackenheim dans le centre de l’Alsace (Bas-Rhin).

D’entrée de jeu les tensions et les insultes racistes sont apparues. Quelques minutes avant la mi-temps du match, plusieurs personnes dont des joueurs de Mackenheim, se sont ruées sur les des joueurs noirs de l’équipe de Benfeld pour les frapper. Avec des couteaux à la main, des spectateurs s’en prennent notamment à Kerfalla Sissoko et Laouali Moudi, deux joueurs de Benfeld. Kerfalla Sissoko avait perdu connaissance sous la violence des coups. Il souffrait d’une fracture de la mâchoire et aux côtés. Un autre joueur a eu la lèvre coupée et un troisième des contusions.

Source : Facebook

Fin mai, Kerfalla Sissoko est convoqué à la commission de discipline du District de football d’Alsace à Strasbourg. Lui et son coéquipier Moudi Laouali, aussi victime de coups et d’injures racistes, ont été suspendus à titre conservatoire. Malgré les témoignages et les preuves, la commission de discipline du District d’Alsace n’a pas relevé les faits de racisme et elle a sanctionné Kerfalla Sissoko et Laouali Moudi de dix matchs fermes… comme les joueurs de Mackenheim qui les ont agressés.

Elle a néanmoins décidé « compte tenu des incidents résultant de l’envahissement du terrain par les spectateurs, d’ouvrir une instruction ». Mais celle-ci n’a rien changé aux sanctions précisant notamment « que si des propos de cette nature ont pu être tenus, ils l’ont été par des personnes isolées ». Le club a juste été condamné à quatre matchs de suspension de terrain…

Kerfalla Sissoko a porté plainte pour “agression” et “injures racistes”, mais depuis, il n’a plus le cœur à jouer au football. Aujourd’hui il déclare “Il m’arrive encore de faire des cauchemars dessus“.

Le président du club de l’A.S.Benfeld avait écris une lettre ouverte dénonçant les insultes et agressions racistes du 6 mai. Suite à cette lettre, le club de Mackeheim a déposé plainte, et le président de A.S Benfeld était assigné a comparaître au tribunal correctionnel le mardi 31 Juillet. Aujourd’hui il risque une amende 4000 euros, la prochaine convocation au tribunal correctionnel est le 28 octobre mais les propos et agressions racistes ne seront sûrement pas sanctionnés en tant que tels… Justice raciste ?

Solidarité avec le club de foot de Benfeld, victime d’une agression raciste !

Action Antifasciste Mulhouse Haut-Rhin

Laisser un commentaire »