Londres : victoire pour les antifascistes alors que la conférence Génération Identitaire est forcée à être annulée!

30 avril 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Nous reproduisons ci-dessous un communiqué de l’Anti-fascist Network (AFN) du Royaume-Uni, où nos camarades se mobilisèrent avec succès contre la tenue d’une conférence de Génération Identitaire et réussirent à l’annuler. Les identitaires cherchent, à travers leurs habituelles stratégies de comm’ et de « solidarité » sélective envers les femmes, à s’implanter en Grande Bretagne. Bien que nous puissions nous réjouir du énième fiasco de la clique identitaire, nous devons rester mobilisé.es comme le furent les antifas britanniques, lesquel.les, grâce à leur unité, leur réactivité et à la diversité de leurs actions réussirent à donner à l’antifascisme un joli épisode outre-manche.

“Vous auriez dû rester sur YouTube”: victoire pour les antifascistes alors que la conférence Génération Identitaire est forcée à être annulée!

les antifascistes à Londres contre une conférence de Génération Identitaire

Ce week-end (14-15 avril) a vu un excellent résultat pour les antifascistes et un coup dur pour la tentative de Génération Identitaire (GI) de lancer leur mouvement de jeunesse nationaliste blanche au Royaume-Uni, alors que leur “conférence européenne” dut être annulée.

GI existe en Europe mais cherche à s’implanter au Royaume-Uni, entre autres pour rentrer dans un monde anglophone plus large. Les arrêter ici a de l’importance non seulement pour ce pays mais aussi pour l’Europe et le monde. Ils sont une nouvelle force dangereuse à l’extrême droite, avec une image de marque et une apparence publique soigneusement entretenue qui cachent les positions extrêmes qu’ils défendent en réalité. Voir ici en anglais pour obtenir plus d’informations sur qui ils sont et ce qu’ils défendent.

Les choses ont commencé à mal tourner tôt pour GI – premièrement leurs dirigeants se sont vus refuser l’entrée dans le pays – le leader global Martin Sellner semble avoir été interdit définitivement d’entrée, Ábel Bòdi, le leader de GI Hongrie a également été empêché d’entrer dans le pays et le leader de GI Italie, Lorenzo Fiato a sorti une petite maladie. Des partenaires de GI comme Lauren Southern et Brittany Pettibone semblent également avoir été bannis définitivement du pays (en anglais). Annika Franziska de GI, qui devait être l’une des principales personnes à prendre la parole samedi et dimanche, fut aussi aux abonné.es absent.es.

Puis, quelques jours avant l’événement, le gestionnaire de leur lieu de rencontre à Londres annula leur accueil et ils ont dû désespérément courir pour trouver un nouveau local, qui finit par ne pas être à Londres comme annoncé, mais dans un lieu distinct au centre artistique communautaire Stag, dans le verdoyant Sevenoaks dans le Kent.

Juste pour éviter toute confusion…

GI était devenu tellement paranoïaque au sujet de la sécurité que toute la conférence a été retardée d’une heure alors qu’ils vérifiaient trois fois s’il y avait des infiltré.es.

« En raison d’une demande accrue et aux mesures de sécurité que nous avons mises en place, nous allons commencer plus tard que prévu. »

Leur tant vanté livestream de la conférence pour ceux.celles qui ne pouvaient pas assister a attiré à un moment donné seulement 3 spectateurs (dont 2 de nous) et a été coupé après 5 minutes. Quand il fut redémarré, il révéla des chaises vides et des discours très médiocres de la part de ceux remplaçant leurs leaders absents.

Moins d’une heure avant le début de leur conférence, les antifascistes révélèrent le lieu de se tenue et y allèrent en masse tout en contactant le site pour leur demander pourquoi ils accueillaient une réunion raciste d’extrême droite.

Au moment où les antifascistes arrivèrent à Sevenoaks, GI avait déjà été expulsée à la rue – leur conférence ayant été raccourcie de trois heures.

« (…) Un groupe loua une salle au théâtre The Stag avec des fausses motivations. Dès que nous eurent connaissance de qu’ils n’étaient pas ceux qu’ils prétendaient être et de l’objet de leur réunion, elle fut arrêtée. Tous les participants sortirent du Stag au bout de 15 minutes. »

Dimanche

Dimanche, GI avait annoncé qu’ils parleraient au Speakers Corner à Hyde Park, avec leur thème phare de leur campagne tentant d’accuser les migrants d’agressions sexuelles contre des femmes.

L’AFN avait organisé un contre-événement avec des discours et de la musique pour s’y opposer. Nous avons facilement réuni le double de personnes, fait nos discours et notre musique et avons crié sur les 30 personnes de GI (dont 26 hommes) qui soi-disant lançaient une campagne sur les violences faites aux femmes (« Tu es juste une merde Tommy Robinson », « Vous auriez dû rester sur YouTube », « Où est-ce donc le foutu Sevenoaks? », etc.) avant de défiler sur Oxford Street, tandis que GI était escortée par les flics au pub.

« Détruisons GI, soutenons toutes les femmes »

Le bruyant rassemblement antifasciste suivit ensuite GI jusqu’à leur pub, le Duc de York sur Harrowby St, où ils se retirèrent tous.tes à l’intérieur. Les habitant.es avaient appelé le propriétaire du pub pour lui demander pourquoi ils servaient des suprématistes blancs. Le pub arrêta d’abord de les servir, puis il les expulsa et donna tout l’argent que les fascistes avaient dépensé à un organisme caritatif pour les réfugié.es. Les antifascistes posèrent pour une opération photo de célébration devant le pub avant de partir pour une pinte bien méritée. Pendant ce temps, la pathétique GI fut conduite à Edgeware Rd pour être mise dans le métro et ils foutèrent le camp.

« 1. Organise une conférence, 2. Maintiens le lieu secret, 3. Les antifascistes l’annulent… »

Merci et bravo à tous les individus et groupes qui ont aidé ou participé ce week-end. GI peut avoir eu un week-end merdique mais ils ne sont pas partis et ne douteront pas à revenir. Espérons que nous pourrons continuer à voir la coopération et l’unité entre les antifascistes qui ont marqué le week-end et qu’elles se développent afin de faire annuler leur prochain événement.

Texte original

Laisser un commentaire »