Lyon : “nous avons fermé le Bastion”

10 avril 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Nous avons reçu le texte de revendication du groupe AFArgue, antifascistes  “autoproclamés maçons”, à propos d’une action en béton sur le “Bastion social” lyonnais la nuit dernière :

Pour commencer nous nous excusons auprès de la mairie de ne pas avoir déposé de permis de construire.
Mais nous sommes de ceux et celles qui pensons que traiter avec la mairie est au mieux, un signe de faiblesse au pire, un signe de trahison. Nous n’avons rien à attendre de ces institutions. De plus, les démarches administratives sont toujours longues et laborieuses or actuellement, nous sommes dans l’urgence.

Il y a ceux et celles (élus ou membres du gouvernement) qui prennent des pincettes pour parler du cas Bastion Social, GUD, identitaires, etc… nous, nous prenons la truelle, le marteau et le pinceau en main.

Depuis l’installation du Bastion Social à Lyon les agressions fascistes ont augmenté dans notre ville mais pas que. Suite à la création du mouvement Bastion Social dans plusieurs villes de France de nombreuses attaques fascistes ont eu lieu notamment contre les mouvements d’occupations dans les facs, et à Lyon contre des locaux dit de gauche comme des bars, des locaux d’orga politique ou de syndicats.

Nous rappelons que ces agressions ne sont pas dû au seul fait de la création du bastion social car de nombreuses agressions sont aussi faites par des militants de l’Action Françaises, du PNF ou bien des identitaires et autres fachos. Malheureusement, nous avons toutes ces organisations fascistes sur Lyon mais c’est encore plus malheureux pour elles car elles possèdent toutes un local que nous nous amuserons à détruire.

À commander en cliquant sur l’image.

Nous ne resterons plus passifs et passives face à ces groupes fascistes qui en plus d’essayer d’installer leur idéaux puants dans nos vies essayent aussi de s’implanter dans nos quartiers.

En tant que militant-e-s antifascistes, autonomes, individu-e-s deter nous allons prendre le problème du fascisme dans notre ville à pleine main, nous ne comptons pas déléguer ce problème à la police qui est l’alliée du fascisme, ni aux politiques pour qui les fascistes représentent un outils pour ce qu’ils n’osent pas faire (rappelons
l’exemple de l’attaque de la Fac de Montpellier).

Hier soir pour détruire le fascisme nous avons construit et demain nous détruirons pour construire une meilleure vie.

Ouvrons les frontières, murons le bastion!

Section AFArge, autoproclamés maçons

Laisser un commentaire »