Strasbourg, Lille fachos hors de nos fac

29 mars 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Avec les mobilisations contre les réformes de l’éducation, l’extrême droite essaie de se montrer et joue les supplétifs du gouvernement et de sa police. Le 16 mars le Lycée Autogéré de Paris avait déjà subi une agression de la part de militants nationalistes, le 22 mars c’est à la fac de droit de Montpellier que des étudiant-e-s (qui occupaient un amphi) sont attaqué-e-s très violemment par une milice, les 26 et 27 c’est Lille 2 qui voyait débarquer des militants de Génération Identitaire et hier soir le 28 sur le campus central de Strasbourg des militants du Bastion Social ont attaqué des lycéen-ne-s et étudiant-e-s. Nous publions des comptes rendus de ces agressions de Strasbourg et Lille :

Strasbourg, paru sur le facebook de l’AG des étudiant.e.s en lutte – Strasbourg :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 29 MARS 2018 : VIOLENCE FASCISTE SUR LE CAMPUS DE STRASBOURG

Hier soir, mercredi 28 mars, après une journée de mobilisation contre les réformes de l’éducation voulues par le gouvernement de Macron, une agression fasciste a eu lieu sur le campus central de Strasbourg à l’encontre de 6 lycéen.ne.s et étudiant.e.s mobilisé.e.s. Ayant appris que des militants du Bastion Social avaient collé des affiches à la fac, certains d’entre nous avaient décidé de nettoyer le campus de toute propagande raciste. Appelé.e.s par un guetteur resté sur place, une quinzaine de militants du Bastion Social sont arrivés et ont sauté sur nos camarades : après les avoir poursuivi.e.s, ils ont assené des coups de poing, des coups de pied, des coups de parapluie. Par ailleurs, l’un des fascistes était armé d’une barre en métal.

Strasbourg le 23 mars (Photo Strasbourg dans la rue)

Nous exprimons toute notre solidarité aux victimes de cette attaque lâche, perpétrée à une quinzaine contre six. Nous rappelons que celle-ci a été possible par la présence accrue de groupes fascistes aux alentours du campus depuis quelques mois, notamment depuis l’ouverture au mois de décembre de L’Arcadia, bar du Bastion Social au 29 rue Vauban dans le quartier de l’Esplanade. Le soir de l’ouverture du local, une agression similaire, à 20 contre 1, avait été perpétrée contre un jeune d’origine algérienne. Depuis, le trésorier de L’Arcadia a écopé d’une peine de 8 mois de prison ferme. Aussi, le soir du 20 janvier, deux militants du Bastion Social ont agressé un couple de jeunes dans un tramway et ont assené un coup de poing au conducteur CTS intervenu pour aider les victimes.

Les fascistes ne démentent pas leur rôle historique de briseurs de mouvements sociaux : après les agressions ciblées contre des étudiant.e.s et lycéen.ne.s mobilisé.e.s à la fac de droit de Montpellier, du Lycée autogéré de Paris, de la fac de Lille 2, les violences de Strasbourg ont pour vocation de casser l’élan de la lutte contre la sélection universitaire et son monde. Au même titre que la sélection sociale imposée par les réformes de Macron, nous combattons également la sélection raciste que prônent les fascistes via leur campagne de « préférence nationale ».

Face aux violences et aux provocations, notre détermination reste intacte. Contre la violence de la sélection universitaire, des interventions policières, des agressions fascistes, nous vaincrons !

Lille paru le 27 mars sur le facebook de l’Action Antifasciste NP2C :

Ce soir encore, Génération Identitaire Flandre Artois Hainaut a tenté d’attaquer les étudiants de Lille 2 qui occupent leur université contre la sélection à l’entrée en licence.

Manif sauvage à Lille le 26 mars après la première attaque sur la fac des Identitaires (Photo Charles Piquet)

Scène surréaliste : en bons mercenaires du gouvernement Macron, la 20aine de fascistes équipés de bâtons et matraques était escortée par un camion de police et des agents en uniforme quand elle a attaqué les militants sur place.

Fort heureusement, face au nombre et à la détermination de notre groupe, les fascistes n’ont pu que rebrousser chemin, et se cacher derrière les autres camions de police présents. Un agent n’a pas hésité à sortir son Flash Ball pour protéger la retraite des nervis d’extrême droite.
Le leader de “Génération Identitaire”, Aurélien Verhassel, semblait d’ailleurs connaître les agents sur place.

Pour conclure le tout, la police, arrivée en nombre après avoir couvert la tentative d’attaque des nervis, a contrôlé les personnes présentes devant l’université (mais pas les fascistes, bien entendu).
Grâce à la solidarité des camarades sur place, aucun blessé n’est à déplorer de notre côté. Cependant, une personne a été embarquée sans raison apparente.

Suite à cet évènement, une manifestation sauvage réunissant plus de 200 personnes est actuellement en cours dans les rues de Lille.

Les collusions entre la police lilloise et l’extrême droite ne sont plus à prouver :

– Claude Hermant, ancien chef des identitaires lillois, est actuellement en prison pour avoir vendu des armes au djihadiste Amedy Coulibaly sous couvert de la police, de la gendarmerie et de la douane (rien que ça) : http://www.liberation.fr/…/les-liaisons-dangereuses-entre-l…
– Enquête “bâclée” (pour ne pas dire enterrée) lors de l’assassinat de Hervé Rybarczyk par des fascistes proches de Génération Identitaire : https://luttennord.wordpress.com/…/urgent-assassinat-de-no…/)
– Fourniture par la police aux identitaires de noms et adresses de militants libertaires : https://dunkerque.maville.com/actu/forum_-_-1014554_actu.Htm
– Nombreux policiers fréquentant La Citadelle, ou son ancêtre la maison flamande (tenue par Claude Hermant…)

Cependant, les fascistes lillois et la police n’avait encore jamais mené d’opérations communes et publiques comme ce fût le cas ce soir.

Protégé par la police, Verhassel se filmait en direct sur Twitter : https://twitter.com/a_verhassel/status/978690545466920962…
On l’y voit d’ailleurs en compagnie d’un policier bien connu à Lille.
Lorsque vous croiserez les nazillons apparaissant sur cette vidéo dans Lille, n’hésitez pas à leur remémorer qu’ils n’ont rien à faire dans notre ville, et que l’on sait qui ils sont. Les flics ne pourront pas éternellement les protéger.

Retrait de la loi “ORE” ! Radiation de l’ensemble des policiers lillois fricotant avec l’extrême droite radicale ! Fermeture immédiate de La Citadelle, le bar raciste de Génération Identitaire Lille

Sinon pour plus de détails sur les évènements de ce soir on a fait un thread à l’arrache sur twitter, qui rentre plus dans ce qui s’est passé :
https://twitter.com/afanp2c/status/978723662453985280

Laisser un commentaire »