Lyon : Bastion social et néonazis = true love

28 mars 2018 0 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le Groupe Antifasciste de Lyon et Environs (GALE) a publié des infos sur le Bastion social lyonnais démontrant, s’il en était encore besoin, la proximité du nouveau cache-sexe du GUD avec le milieu néonazi.

La première manifestation que la GALE avait organisé en Juin 2017 face au début du Bastion Social, nous avions eu des critiques par rapport à notre banderole :
« Non à la récupération de la misère par ces nazis ».

On nous reprochait d’avoir fait un raccourcis trop simpliste en qualifiant les fachos du Bastion Social de nazis, et pourtant plus les mois passent plus les preuves s’accumulent sur l’amitié entre les différents groupes fascistes lyonnais ( GUD, PNF, Action Française, Génération identitaire) et la mouvance néo nazi française en générale.

Les dernières actualités Lyonnaise ne nous apprends rien de nouveau, à Lyon les fascistes et les néonazis font du neuf avec des vieux. Ces derniers mois les agressions de la part de ces groupuscules sont de plus en plus nombreuses, et quand nous grattons pas bien loin, nous nous apercevons que des visages et des noms reviennent. Des visages que nous avions très peu vu depuis la fermeture du « Bunker Korp Lyon » et la dissolution des « Jeunesses Nationalistes ».

Derrière la belle image qu’essaye de donner Steven Bissuel avec la collecte alimentaire et la pseudo ouverture d’un squat en juin pour loger des SDF « blanc », le président du Bastion Social et ex-chef local du GUD Lyon arrive pas ou ne veut pas cacher sa proximité avec le milieu néonazi français.

Jean-Marie Le Pen et Steven Bissuel (moins gras qu’aujourd’hui).

Un dossier sur le blog « contre le pavillon noir » pour la fermeture du local du Bastion Social de Lyon, avait déjà dénoncé ça il y a quelques semaines.
Et ce 19 Mars 2018 nous apprenons que Steven Bissuel était présent au procès de son ami Romain Blachon à la suite d’une interpellation pour avoir lancé des projectiles sur des policiers avant le match Lyon – CSKA Moscou, jeudi 15 Mars 2018. Un match qui à fait parler de lui car comme écrit dans l’article de Rue89 lyon :

« En plus de ces graves incidents avant le match impliquant des militants d’extrême droite, d’autres faits ont émaillé la rencontre de Ligue Europa contre le CSKA Moscou. On a appris ce lundi 19 mars que l’UEFA a ouvert une enquête disciplinaire contre l’Olympique Lyonnais pour « lancement d’objets et le déclenchement de feux d’artifice, des troubles dans le stade, des escaliers bloqués et un comportement raciste ».

À ce sujet, l’organisation européenne du football indique qu’il s’agit « de symboles nazis dans le stade, de salutations nazies et de l’attaque d’un spectateur de couleur. » Bref tout ça n’est pas très étonnant quand nous savons que Romain Blachon est membre du Blood and Honor Hexagone. Quand on sait que Pierre Scarano et Renaud Mannheim ont été vu à plusieurs reprise au pavillon noir et que certains membres du Blood and Honour aide à la collecte alimentaire le mercredi soir devant le Carrefour Market au 63 avenue maréchal Foch Lyon 6.

Le mot fasciste et nazi sont parfaitement adapter au mouvement Bastion Social et les membres fréquentant leur bar le Pavillon Noir au 73 quai Pierre Scize Lyon 5, toujours ouvert actuellement.

Pour en savoir plus sur le Blood and Honour et le Bunker Korp Lyon ( local néo nazi de Gerland fermé depuis plusieurs année). 

Pour en savoir plus sur les dernières accusations contre le Blood and Honour Hexagone et certains de ses membres.

GALE

En complément, vous pouvez lire sur le site d’informations libertaire Rapports de Force un article assez complet sur la campagne “Bastion social” lancée par le GUD il y a maintenant près d’un an :

Extrême droite : le GUD se lance dans la baston sociale

Laisser un commentaire »