Alerte antifa en Rhône Alpes : concert néonazi le 3 février

1 février 2018 26 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Le 3 février, pour la seconde année consécutive, le Call of Terror, un concert de NSBM (National Socialist Black-Métal) doit se tenir en Rhône Alpes, avec son lot de néonazis.

Le lieu de ce concert est pour l’instant tenu secret par les organisateurs et sera révélé quelques heures avant le concert, même s’ il est plus que probable qu’il se déroule dans le Nord Isère, ou à proximité de Chambéry. C’est dans cette région, en 2017, que s’était déroulé la première édition du Call of Terror où environ 600 personnes étaient venues. Toujours dans cette région, d’autres concerts d’extrême droite ont eu lieu par le passé : le premier le 19 novembre 2016 avec les groupes français DC (ex-Décadence culturelle) et BordelBoys (groupe breton prétendument apolitique) et les italiens SPQR et Mai Morti ; le second, le 13 mai 2017, vers Bourgoin-Jallieu, avec cette fois une affiche 100% italienne : Hate for Breakfast, Bayonet Assault mais surtout Bronson, groupe directement lié à Casapound ; enfin, en juin 2017 un tournoi de MMA et un concert à Saint-Hélène-sur-Isère en Savoie.

Lors de l’édition 2017, on avait pu voir des groupes comme Peste Noire ou Baise Ma Hache, que certains dans la scène Black Metal continuent à défendre hors toute considération politique, alors que le lendemain du concert Ludovic Faure alias “Famine”, le leader de Peste Noire, se retrouvait dans l’ancien local du GUD à Lyon, « le Pavillon Noir », pour une rencontre avec Steven Bissuel et ses militants.

Ludovic Faure alias”Famine”, leader de Peste Noire.

Il faut reconnaitre que malheureusement, le rassemblement Call of Terror  a connu un certain succès, avec 600 personnes, un staff d’une centaine de musiciens, de membres du service d’ordre, de techniciens, en dépit d’un style musical plutôt… “particulier”, en tout cas assez éloigné de la pop des Brigandes ! Une bonne affaire commerciale aussi, si on ajoute aux 10 000 euros d’entrées la caisse du bar qui a dû fonctionner à plein…

Pour ce Call of Terror II, pour l’instant, pas de rencontre annoncée le lendemain du concert, mais le local du Bastion Social à Chambéry étant inauguré le même jour, il serait étonnant de ne pas retrouver nos mélomanes pour une after dans ce local fasciste. Quoiqu’il en soit, la tête d’affiche cette année, Temnozor, confère à lui seul une dimension clairement néonazie à l’événement.

Temnozor

Temnozor (Темнозорь) est actif depuis plus d’une quinzaine d’années, à la marge du RAC et du NSBM slaves : musicalement, le groupe se reconnaît à ses mélodies épiques à la flutine et au pipeau slave, et à son chant lyrique russe ; les paroles des chansons abordent aussi bien la nature, le paganisme slave, la guerre, que le nationalisme d’extrême droite. Groupe NSBM “superstar”, Temnozor fédère sur scène des figures NSBM russes et ukrainiennes. À noter que la seule boutique en France à vendre les t-shirts du groupe est Terre Celtique, une boutique d’extrême droite à Grenoble (qui aura sans doute une table de presse sur place, étant voisine du concert), tandis que le groupe est interdit en Allemagne.

Avec son joueur de flûtiau, Temnozor va-t-il attirer les rats du GUD au concert ?

La composition du groupe a pas mal évolué avec le temps, et a rassemblé autour de lui des musiciens membres de multiples groupes de NSBM ou de RAC, des gérants de maisons de disques, des membres de cercles NSBM, ou proches des mouvements ultranationalistes. Dans sa composition actuelle, on trouve ainsi :
– “Vargoth”, membre historique, qui joue aussi avec Nokturnal Mortum, Aryan Terrorism, Warhead ou avec le polonais Olaf Jasiński du groupe RAC Honor, qui a fait un disque en collaboration avec Graveland ;
– “Gorruth”, alias Ilya Babin / Илья Бабин, manager, producteur, parolier et porte-parole de Temnozor, co-animateur de Pagan Front et membre de Woods of Fallen ;

À gauche, Gorruth ; à droite, deux logos de Temnozor, où l’on peutassez facilement distinguer divers symboles associés au néonazisme (croix gammée, rune d’Odal , etc.)

– “Kaldrad”, alias Boris Podsoblyayev / Борис Подсобляев, emprisonné en 2001 pour port d’arme, agression et apologie de la haine raciale, membre du cercle NSBM russe « BBH » ;
– “Alexander” / Alexei / Aleksey, chanteur de Temnozor depuis 2016 mais aussi de M8l8th[1], Adolfkult, Militant Zone / Wotan Jugend ; il est proche des groupes d’extrême droite ukrainien Régiment Azov et Secteur Droit, et a été emprisonné en 2006 pour trois meurtres et de multiples agressions, puis libéré en 2011. On peut noter qu’Aleksei de M8l8th était le producteur de vidéos pour Peste Noire en 2017, via Militant Zone/Wotan Jugend, et une projection dans une salle de cinéma a Kiev, avec VIP NSBM.

Mais d’autres groupes tout aussi réjouissant et tout aussi peu “apolitiques” se produiront également samedi…

Kroda

Ce groupe ukrainien, dont le chanteur, Eisenslav, ancien membre de Temnozor, se prétend apolitique, alors que deux de ses membres n’hésitent pas à poser devant les drapeaux du parti néonazi ukrainien Secteur Droit.

Deux membres de Kroda devant les drapeaux noir et rouge de Secteur Droit.

Deux membres de Kroda, dont le chanteur, devant les drapeaux de Secteur Droit.

Ce groupe, membre du Pagan Front qui fédère différents groupes de la scène black metal néonazie, est d’ailleurs interdit en Allemagne en raison de ses options idéologiques. Il est plutôt connu dans le milieu underground car son leader, Eisenslav, cultive le culte de certaines figures sociopathes nazies liées à leur scène Black Métal et paganiste, comme Varg Vikernes, incendiaire d’églises et assassin, ou Hendrick Möbus du groupe Absurd.

Nokturnal Mortum

Formé au début des années 1990, ce groupe ukrainien fait aussi partie du Pagan Front, et a fait par le passé sa « réputation » en revendiquant ses liens avec des néonazis. Depuis, Nokturnal Mortum se serait tourné vers la mythologie et le folklore ukrainien dont les thèmes occupent désormais la quasi-totalité des nouvelles compositions…

Pourtant, après avoir joué à la première édition du Ragnard Rock Festival, Nokturnal Mortum participait en septembre 2015 à un concert organisé par Secteur Droit. Depuis les événements du Maidan en hiver 2013-2104, Nokturnal Mortum a apporté son soutien à une frange bien spécifique de la scène politique et militaire ukrainienne. Nokturnal Mortum a d’ailleurs reçu une jolie plaque en remerciement signée Dmytro Yarosh, leader de Secteur Droit et grand admirateur du nationaliste ukrainien Stepan Bandera, qui collabora activement avec le Troisième Reich dans sa lutte contre l’URSS.

Naer Mataron

Au sein de ce groupe de metal grec, c’est Giorgos Germenis qui tient la basse, mais qui est surtout député et numéro trois du parti néonazi Aube Dorée. En 2012, il est arrêté alors qu’il tente d’agresser le maire d’Athènes avec une arme à feu, et finit par frapper une fillette de 12 ans. Il a également été arrêté avec d’autres députés d’Aube dorée pour « participation à une organisation criminelle ».

Giorgos Germenis

Giorgos Germenis

Il était auparavant le bassiste du groupe de RAC StrossTrup et du groupe de NSBM Der Sturmer (en référence au journal du Troisième Reich), dont les membres sont aussi des militants d’Aube Dorée. Et certains voudrait nous faire croire que Naer Mataron est apolitique ?

Nocturnal Depression

Le chanteur de ce groupe français de « métal dépressif » de Grenoble qui glorifie le suicide et la mort, joue également dans un autre groupe, Aghone, qui lui est programmé le 17 février pour le Night Of Honour III :

Cet autre festival NSBM aura lieu prochainement en Picardie, chez Serge Ayoub, dans le local de son club de bikers les Black Seven, dont nous aurons l’occasion de reparler sous peu. Au programme, des groupes tout aussi “sympathiques et apolitiques” que pour le Call of Terror de ce week-end, comme en attestent les pochettes ci-dessus, sans ambiguïtés.

 

La Horde,
en collaboration avec des fans de Black Metal

  1. En remplaçant les « o » par de « 8 », le nom fait apparaitre le nombre « 88 », soit deux fois la lettre H pour “Heil Hitler”, un signe de reconnaissance entre néonazis. []

26 commentaires »

  1. Maow 24 mai 2018 at 19:54 - Reply

    Heuuu….

    Salut j’me suis perdu sur le net…

    A propos des feu de beltan… j’y était cette année en tant que “prestataire”.
    Donc présent sur site tout le week-end pour faire mon taf.

    Je suis loins d’être un expert en symbole fa, mais j’ai quelques base sur le camp d’en face.

    Bha si y’a du Faf à beltan ou chez Tomahawk, il sont sacrément bien caché.

    Pareil pour le public….

    Bref, si y’a eu quelques plat du front dans ce festival, c’est qu’il ont vu de la lumière…
    et quand il achètent leurs baguette, j’espère que vous accusez pas la boulangère d’être encarté FN…

    bref, je retourne me perdre ailleurs !

  2. Johnny 15 février 2018 at 00:57 - Reply

    Loin de moi l’envie de rentrer dans le débat, je commente uniquement concernant les Feux de Beltane. Ayant assisté aux deux éditions organisées à ce jour, je pense donc être en droit d’apporter mon témoignage, faites-en ce que vous voulez.
    Il se trouve que je me suis rendu à ce week end avec un ami issu d’une “minorité visible”, ou appelez ça comme vous voulez. Pas un seul souci du weekend, pas un seul mot de travers de la part de qui que ce soit, festivalier, organisateur ou membre de groupe. Au contraire, on y a fait de très bonnes rencontres.
    En fait il s’avère que les Feux de Beltane est un évènement dans le public est l’un des plus bon enfant que j’ai pu voir en festival (punk y compris.) On est à des années lumière de beaucoup de gros lourds qu’on peut croiser au Hellfest, ou dans des festivals grand public par exemple.
    Blague à part, j’y ai d’ailleurs croisé une connaissance de longue date qui s’avère être un militant antifasciste très actif et engagé, il semblait passer un très bon weekend.
    Si votre objectif est d’assurer la sécurité des potentielles “cibles” de l’extrême droite, dormez tranquille : ça ne semble pas à l’ordre du jour.

  3. Brutal Bzh 14 février 2018 at 12:42 - Reply

    Et j’en profite aussi pour te signaler que des “casseroles”, on en trouve aussi dans le punk.
    Bérurier Noir qui remercient Tolbiac’s Toads dans le livret de Concerto pour détraqués ou Hors Controle qui ont repris un vieux morceau de Criminals damage dont un des membres faisait également partie de Brutal Combat.
    Peut-on pour autant les bannir sous ces prétextes?

    D’ailleurs, ça me fait penser que le groupe Khors a joué en 2016 au motocultor festival. La même année jouaient des groupes comme Ministry, Jello Biafra ou encore Soulfly, groupes à boycotter du coup je suppose car implicitement complices en acceptant de jouer sur le même festival, non?

  4. Bénévole Tomahawk ET antifasciste 5 février 2018 at 16:07 - Reply

    Rectification; la brasserie Couille de Loup est effectivement domiciliée sur le même terrain que le collectif Tomahawk MAIS le collectif n’est PAS geré par les mêmes personnes. Certes, cela ne change rien à la problématique des groupes craignos au Beltane mais c’est un détail qu’il me parait utile de souligner car je vois déjà venir les fausses accusations à l’encontre de Tomahawk.
    Pour ma part, c’est justement en tant qu’antifasciste condamné par la justice que j’ai rencontré le collectif et cela m’a valu un accueil bien plus chaleureux que ce à quoi je m’attendais. Donc je doute fortement que le reste du collectif restera neutre dans cette histoire.
    Si Couille de Loup ne fait pas rapidement le ménage dans sa prog, c’est que l’orgueil l’aura emporté sur la raison (comme au Hellfest pour le cas Phil Anselmo). A ce moment-là, je pense que ne serai pas le seul à prendre mes distances.

    • Brutal Bzh 8 février 2018 at 11:10 - Reply

      Autant pour moi, je suis désolé, j’ai effectivement insinué ça car de toute bonne foi, je pensais sincèrement que couille de loup et tomahawk étaient liés et tenus par les mêmes personnes.

      Je n’ai par contre absolument pas mis qui que se soit d’autre de tomahawk en cause, pour la simple et bonne raison que la encore, je croyais que monsieur couille de loup était le créateur de tout.

      Bon, au moins vous êtes au courant de ce qui se trame et c’est déjà ça, car comme je l’ai dit plus haut, la réponse envoyée par monsieur couille de loup a l’email concernant la présence de sale freux et arkhon infaustus était vraiment loin d’être sympathique.

      En tout cas je te renouvelle mes excuses pour cette mauvaise association de ma part.

  5. joelidee 5 février 2018 at 15:41 - Reply

    @ahmed: non non Faure c’est bien son vrai nom, Van Alst marqué sur la video c’est du bidon, bref…

  6. joelidee 5 février 2018 at 15:26 - Reply

    ah bon Ardraos n’est plus dans peste noire? ca doit etre récent! pour quelle raison?

  7. Stan 5 février 2018 at 00:10 - Reply

    Donc si je suis la logique : le fait que le batteur d’un des groupes de l’affiche soit proche d’autres groupes “nazis” suffirait à ramener, je cite : “une belle brochette de bas du front.” à ce festival, c’est bien ça ?

    En dehors du fait que la relation de cause à effet m’échappe un peu (mettons-nous 30 secondes dans la peau d’un nazi : “eh les copains, il y a un concert avec pleins de groupes de post-black, et dans le lot, un des membres d’un des groupes a été dans des groupes qui soutiennent la cause, il faudra donc y aller tous ensemble pour faire des sieg comme on sait le faire si bien”), tu ne sais visiblement rien de ce festival, avant tout bon enfant et sympathique. Il suffit de s’y être rendu les deux années précédentes, et de voir les reports disponibles sur le net (video / écrits) pour s’en rendre compte. De fait, dire que “nier la présence de fafs dans ce “week-end privé” c’est vraiment faire preuve de mauvaise foi.”, est précisément, de la mauvaise foi, doublé d’ignorance. Tu n’apportes en outre aucune preuve à cette affirmation, et comme le veux la logique : ce qui est affirmé sans preuve peut-être rejeté, sans preuve.

    Bien à toi,

    • La Horde 7 février 2018 at 21:48 - Reply

      D’abord, une petite remarque de forme : attention à rester courtois avec les avis exprimés dans les commentaires. Ensuite, sur le fond, il n’est quand même pas improbable que le batteur d’un groupe invite ses amis à un concert où il se produit. Alors, certes, personne ne sait qui sera le public à ce concert, mais toi non plus : pourtant tu n’hésite pas à le qualifier de “bon enfant et sympathique”. Doit-on le rappeler ici, il ne s’agit pas de mettre tout le monde dans le même panier, mais d’alerter sur la porosité de lacère avec le milieu néonazi : dans d’autres scènes musicales, si le membre d’un groupe invité à un concert fricotait avec des fafs, et bien ça poserait problème, évidemment. Pourquoi en serait-il autrement dans la scène black metal ?

    • Brutal Bzh 8 février 2018 at 10:48 - Reply

      @Stan : il s’avère que j’étais présent aux 2 “feux de Beltane” précédents.
      La première édition était tout à fait cool, avec de bons groupes et un public majoritairement roots (si je peux me permettre).
      La seconde édition de l’an dernier, là déjà, on tapait dans un peu public nettement moins roots et nettement plus orienté politiquement. Que Sale Freux ne soit pas un groupe de faf à proprement parler je veux bien (encore que ça se se discute au vu de ses collaborations avec Peste Noire), en revanche son public est clairement et largement composé de gros fafs bien teubés. On a d’ailleurs pu s’en rendre compte sur le camping à l’écoute de certaines discussions, au lendemain des élections présidentielles.

      Donc oui, je sais parfaitement de quoi je parle!
      Je tiens aussi à préciser que je n’ai parlé NULLE PART de bras droits levés hein!
      De toute façon, vu le cadre et une bonne partie des bénévoles les gens sont assez “malins” pour pas se le permettre.

      Je répète et j’affirme que oui la simple présence du batteur de peste noire / lemovice / wolfsangel / vouivre / aorlhac va ramener à lui seul une belle brochette des gros fafs, car que tu le veuilles ou non, c’est la grande mode depuis quelque temps de se prétendre affilié ou sympathisant de la scène nsbm.

  8. Ahmed 2 février 2018 at 15:06 - Reply

    Salam,
    Le nom de famille du chanteur de peste noire semble être mauvais, ils l’ont d’ailleurs rectifié sur le site metal archive.

  9. Brutal Bzh 2 février 2018 at 11:21 - Reply

    Je profite de cet article pour également indiquer que le festival “secret” et réservé aux clients du label “les acteurs de l’ombre” qui s’intitule les feux de beltane fait jouer cette année le groupe Aorlhac (https://www.metal-archives.com/bands/Aorlhac/3540264432) dont le batteur en live n’est autre que le batteur de Peste Noire mais également batteur dans les groupes de RAC Lemovice et Wolfsangel ainsi que du groupe Vouïvre créé par famine de Peste Noire et Sün du groupe néo-nazi Malsaint.
    Ce qui est très étonnant avec ce festival, c’est qu’il est organisé à Querrien dans le Finistère chez le mec qui fabrique la bière La Couille de Loup et qui tient le collectif Tomahawk (http://www.tomahawk-music.eu/).
    Proche des antifascistes du pays de Quimperlé, Vincent (puisque c’est comme ça qu’il s’appelle) a toujours été un fan de metal (http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/quimperle/couille-de-loup-la-biere-du-pays-quimperlois-est-nee-19-08-2010-1023769.php) et déjà, sa réponse lapidaire et imprégnée d’une mauvaise foi crasse l’an dernier, lorsqu’il lui a été fait remarquer la présence de quelques groupes assez douteux (Sale Freux et Arkhon Infaustus) à ce festival montrent sa complaisance avec des personnes plus que tendancieuses.
    Le collectif antifasciste de Quimperlé reste bien silencieux sur ce sujet, et l’impossibilité de les contacter (ils n’ont que facebook) rend la chose un peu compliquée (si d’ailleurs une âme charitable possédant facebook peut leur transmettre un copié/collé de ce message…).
    Ce festival se déroule sur 3 jours en mai, coute 50€ et en plus des concerts propose divers ateliers et conférences. Si une grande partie des metalleux qui s’y rendent ne sont clairement pas des fafs, d’autres en revanche ne laissent aucun doute sur qui ils sont.
    Et la présence d’une “star” telle que le batteur d’Aorlhac risque de rameuter une belle brochette de bas du front.
    Voici le visuel de l’affiche : http://nsa39.casimages.com/img/2018/02/02/180202110609273589.jpg

    • gerald 2 février 2018 at 21:55 - Reply

      Le batteur de AORLHAC n’est plus dans Peste Noire. Cet événement n’est pas un festival, mais un week end privé qui ne regardent que les participants.

      • La Horde 4 février 2018 at 15:47 - Reply

        Désolé, mais voir débarquer plusieurs centaines de néonazis s’abreuver de bières dans une ville ou un village qui n’a rien demandé, ça regarde tout le monde. De toute évidence, ce n’est pas un problème pour toi, ça te regarde ; mais en ce qui nous concerne, on n’a pas la mémoire aussi courte…

        • Brutal Bzh 4 février 2018 at 19:51 - Reply

          @La Horde : pour info “gerald” est l’organisateur de cette petite sauterie privée, donc forcément, il va défendre son bifteak.
          Ceci étant, il est intéresant de lire de sa plume qu’il n’est plus le batteur de Peste Noire, ce qui, à la limite était presque le “moins grave” de ses groupes…
          Car il joue bel et bien dans 2 groupes de RAC purs et durs et dans Vouïvre AVEC famine de peste noire et AVEC Sün de Malsaint (et ses beaux tatouages “blood & honour” et totenkopf).
          Limite on va bientôt nous vanter les vertus antifascistes de ce mec…
          Et nier la présence de fafs dans ce “week-end privé” c’est vraiment faire preuve de mauvaise foi. Pour ma part, je pointe surtout l’endroit ou c’est organisé car ça ne me semble pas compatible, mais visiblement je me trompe…

          • Bonanno 6 février 2018 at 18:22 -

            Juste quelques questions car bon vu le niveau de dénonciation actuelle dont vous faites preuve pour un oui ou un non, autant mettre les choses au clair :

            De quel droit jugez vous notre scène ?

            Je m’explique, le Black metal a ses travers c’est un fait, de juger d’un oeil inquisiteur tout ce qui ne vous convient pas à votre pensée, c’est problématique, dans le meilleur des cas ça vire à la paranoïa, dans le pire ça vire a ce que vous souhaitai combattre: une dictature de la pensée sans nuance, de bon facho ou des flics dans la tète.
            Que vous gueuliez contre le call of terror, je peux comprendre, que vous vous en preniez à des petits fests qui non rien de facho juste parce que ça semble suspect qu’il y est un groupe qui est sur vos blacklists bien subjective ça devient stupide.
            Surtout avec des arguments comme ça va ramener des faf… Vous proposez quoi? Un questionnaire politique à l’entrée du festival? Un sérum de vérité a chaque personne du Hellfest avec des question comme ” as tu des sympathie Néonazie” ?
            Les fafs ont toujours été la malheureusement sur les fests, ne confondez pas rassemblement politique organisé par B&H comme le Call of Terror ou Hot Shower, avec des fests comme Beltane ou le Forest Fest fait par des passionnés de musique, l’intention n’a rien à voir. Ou sinon allez débusquer les fafs aux vieilles charrues aussi, ya sûrement de quoi faire et puis ça vous occupera.

            Juste une autre question alors, ce genre de petite recherches sympa sur le passé politique de chacun (sans nuance car c’est vrai que parfois si tu as levé la main droite il y a 10 ans tu es forcement faf aujourd’hui, avec cette logique Mussolini serait anarchiste, j’aime bien), vous le faite entre vous également j’espère? Avec vos amis? A chaque fois que vous lisez un livre? A chaque musique que vous écoutez? (Mème au supermarché, on sait jamais des fois que Justin Bieber pourrait avoir des lien avec Trump et l’alt right, Wikipedia mon ami). Car c’est important, faut être crédible les mecs, pas juste s’arrêter au Black, allez y jusqu’au bout 🙂 , quitte à jouer aux inquisiteurs de salon.

            Bon sa ressemblera peut être à l’Angkar comme ça ou à la Faction Armée Rouge japonaise mais au moins ça sera drôle. Vous aurez épuré votre mouvement de toute la mauvaise graine fasciste, un truc Pur quoi (ça me rappelle quelque chose..)

            Ps : Je ne m’attends pas à que ce texte soit publié, mais au moins le modérateur l’aura lu pour le censurer (c’est vrai que oulala, ça demanderai de la réflexion et de la repartie pour répondre =) )

          • La Horde 7 février 2018 at 22:00 -

            Te répondre ne demander pas vraiment d’efforts, car il est très facile d’en démontrer la mauvaise foi. Ta petite bravade en post-scriptum est à ce titre éclairante, et un peu pathétique, il faut le dire. Ton commentaire est bien long, comme souvent chez ceux qui n’ont rien à dire, et pourtant ce que tu veux dire tient sur un timbre : “Pourquoi vous faites rien qu’à nous embêter à nous dire qu’il y a des nazis dans la scène black metal ?”. C’est simple : d’abord parce que c’est la vérité (et nous ne parlons sur le site que des festivals qui sont organisés par des nazis, contrairement à ce que tu affirmes), ensuite parce que certains fans de black metal justement s’en inquiètent. Ce n’est pas ton cas, et tu essayes pour continuer à jouer l’autruche d’inverser les rôles : incapable de reconnaitre les nazis qui évoluent dans ta scène musicale préférée, en bon sophiste, tu es pourtant prolixe à traquer les “fascistes” qui se cacheraient derrière ceux-là même qui les dénoncent… Ton extrapolation un peu délirante sur nos façons de vivre et de penser en dit long…

          • Martin 8 février 2018 at 15:18 -

            Assez d’accord avec Bonanno. Ce n’est pas vraiment de la mauvaise foi qu’il exprime, mais de l’exaspération. En fait, vous ne supportez pas les gens qui pensent “mal”, c’est bien ça ? Mais alors, dans ce cas, le ménage va bien au-delà de la sphère BM (où le nazisme est présent depuis le début, à croire que certains débarquent…Norsk arisk black metal, ça ne vous dit rien ?). Bref, c’est général. Tout le monde a sa part d’ombre. Personne n’est “pur”, si ce terme a du sens pour vous. Donc à ce jeu-là, c’est finalement très facile de trouver des “cibles”. Regardez le nombre de personnes célèbres qui “tombent” suite à l’effet Balance Ton Porc. Parfois, on tombe de haut, car on ne savait pas. A croire que tout le monde est concerné. Mais je m’égare.

            En fait, posons les choses clairement et simplement :

            Pourquoi chasser le “nazi” ?
            Car c’est ça votre objectif.

            La question est sincère. Où est le problème à utiliser son imagerie, reprendre ses thèmes, et parfois, pour certains, être en accord avec les principes ? Pourquoi se battre contre ? Parce que c’est “mal”, c’est ça ?

            J’aimerais une vraie conversation là-dessus, merci de ne pas m’ignorer, et me répondre sincèrement.

          • La Horde 8 février 2018 at 21:39 -

            Où as-tu lu sur notre site que les nazis pensent “mal” ? que nous défendons une certaine “pureté” (tu nous confonds à ce propos justement avec les défenseurs de la “race blanche” qui veulent préserver la “pureté” de leur sang) ? Que l’on cherche “des cibles” (là encore, tu nous confonds avec les racistes que tu sembles défendre) ? Nulle part.
            L’antifascisme n’est pas affaire de morale, mais de principe. Nous pensons que le principe d’égalité doit être défendu, pour le bien commun, et en toute circonstance. Aussi, ce que nous combattons en tant qu’antifasciste, c’est cette extrême droite qui défend, elle, une vision inégalitaire du monde qui exclue par principe, qui enferme chacunE dans une identité figée et qui, par le passé, a montré de quoi elle était capable en matière de crime contre l’humanité quand elle arrive au pouvoir.
            Que certains en fassent la promotion, à travers son folklore et surtout ses idées, peut-être cela ne te pose pas de problème, mais ce n’est pas notre cas. Si tu fais un tour sur le site, tu verras d’une part que le BM y tient une très petite part (on ne peut pas dire qu’on fasse une fixette dessus), et d’autre part que l’extrême droite est une réalité qui, espérons-le, t’inquiétera un minimum. Le parallèle avec “Balance ton porc” est tout à fait éclairant : effectivement, il y a des réalités qu’on aime mettre sous le tapis, comme le harcèlement des femmes, ou le néonazisme dans le black metal (un sujet de société certes confidentiel).
            Car, oui, votre scène musicale chérie est en train de devenir le nouveau terrain de jeu de l’extrême droite : on vous alerte à ce propos, et vous ne voulez pas le voir. Quand les fachos s’y seront durablement installés, et que vous devrez raser les murs à moins de tendre le bras avec eux, il sera trop tard pour pleurer.

      • Brutal Bzh 8 février 2018 at 11:05 - Reply

        @Bonanno :
        Faire une différence entre des festivals estampillés néo-nazis comme le call of terror et le hot shower et les “petits weekends privés entre amis” comme Beltane, oui, ça me parait tout à fait normal.

        En revanche, dénoncer la présence d’au moins un musicien qui joue dans plusieurs groupes néo-nazis (rac pur) et groupes bien tendancieux de par leurs membres (peste noire et vouivre) dans un endroit à mille lieux de ce genre de politique (la même adresse que le collectif tomahawk), là c’est indispensable d’en parler et de le dénoncer car il est évident que ça va rameuter des gros débiles.
        ça vaut ce que ça vaut, mais pour t’en rendre compte, jette un oeil tout simplement aux commentaires de la page facebook de peste noire, et reviens me dire qu’on a affaire à des prix nobel…
        Et si rien n’est dit il n’y a aucune raison que ça n’empire pas d’année en année.

        Et enfin, que tu le veuilles ou non, il y a bel et bien que dans la scène black metal que la gangrene nazie est autant répandue. Que se soit dans le thrash, le death, le heavy, le power, l’indus, le néometal…etc… bah mon gars y a que dans le BM que la mode NS prend ces proportions.
        Et faut arrêter avec les couplets comme quoi le BM serait un genre ultra underground, élitiste, pronant la haine ou je ne sais quoi. ça c’est des arguments valables quand t’es au collège pour faire trembler tes parents et tenter de te serrer la petite gothique de ta classe.
        Franchement, dans le black, il y a d’excellents groupes, des albums magiques et des morceaux qui tuent et ils se suffisent à eux-mêmes !

        • Turlusyphon 11 février 2018 at 12:55 - Reply

          @Brutal BZH ; Tu aurais quoi comme conseils pour commencer le black métal ? ça m’a toujours intéressé mais j’avais peur que ce soit politisé…

          • Brutal Bzh 12 février 2018 at 10:47 -

            @Turlusyphon :
            il y a tellement de sous-genres dans le black metal que tu as l’embarras du choix.
            Si tu recherches du BM plutôt orienté antifa, tu as iskra (Canada) ou en France Sordide (de Rouen).
            en BM symphonique tu as Summoning ou Caladan Brood.
            en BM “true” et “de base” tu as Marduk ou Mayhem en grands classiques.
            Sinon, la liste est longue et de non politisé il y en a tellement : Legenda, Sacramentum, The Great Old Ones, Enthroned, Vinterland, Thy Forest, Belenos, Lucifugum, Emyn Muil, Limbonic Art, Galdr, Nazgul… etc …etc …

          • Turlusyphon 13 février 2018 at 22:24 -

            Excellent merci pour quelques références. A part Sordide (un membre qui a fait le projet Vichy et sorti son album de Caruos chez Werewolf Promotion label inscrit au Pagan Front), et dont tous les membres actuels ont un side-project appelé Telumehtar qui a autorisé l’édition K7 de leur album par Maltcross Production (skinhead qu’on ne présente plus). Marduk, oulah, Panzer Division direct je vois ça je vais éviter. En plus les titres ont l’air très orientés politiquement, Frontschwein. Je suis pas un activiste, mais je mets mes idéaux politique au-dessus de ça quand même. Mayhem direct je suis tombé sur une photo d’un des mecs apparemment avec un brassard nazi, je vais éviter. Sacramentum j’aime bien mais je suis tombé sur leur projet Lord Belial avec le titre “Purify Sweden” : “Purify Sweden!
            All fucking mosques must burn
            Purify Sweden!
            Molest all islamic believers ” . HUMMM. Bon bah dommage, un groupe que je commençais à bien aimer, mais les mecs apparemment écrivaient des chansons bizarre dans leur groupe “récré”. Enthroned j’aime bien, je viens de faire une super découverte! Merci!!! The Great Old Ones pas mal du tout aussi. Lucifugum les potes à Nokturnal Mortum c’était une blague?? J’avoue c’est marrant d’avoir mis ça. Je suis même allé voir musicalement, mais la teneur des paroles, les membres du groupe, les croix celtiques sur les cassettes, hum… Beuh… Limbonic Art mis à part un de leur autre groupe nommé Zyklon, c’est pas mal. Apparemment Zyklon, c’est juste un nom pour un côté “méchant”. ça reste pas très malin… Belenos a l’air de jouer avec des mecs de Chants de Nihil signés sur un label à l’imagerie évocatrice… Et Galdr c’est pas mal mais tout ses album sont sortis chez Darker Than Black, ça veut dire que pour acheter faut filer de l’argent aux mecs d’Absurd, quoi… Et s’il collabore avec eux, il doit pas être à l’opposé de leurs idées.
            Bref si tu veux bien augmenter la liste je t’en serai reconnaissant, car pour l’instant je fais des découvertes de groupes qui tuent, et en me renseignant en lançant la musique (qui me plaît) je découvre des choses pas jolies.
            Je suis sans doute un peu moins tolérant que toi, mais le style peut vraiment me plaire. Dommage que ça soit visiblement très lié à ces idées généralement assez limites…

          • Brutal Bzh 14 février 2018 at 10:21 -

            @Turlusyphon :
            HAHAHA, tu m’as l’air bien “renseigné” pour quelqu’un qui soi-disant n’y connait rien en black metal…
            Donc pour Sordide, tu dis de la merde, c’est un groupe antifasciste, point.
            C’est marrant que tu cites Telümehtår qui est un projet datant de … 2009 et dont PERSONNE ne se souvient, excepté toi, le mec qui n’y connais rien en Black Metal!!! Et ouais mec, ça fait presque 10 ans qu’ils n’ewistent plus, soit BIEN AVANT que Sordide démarre.
            Pour Marduk, là encore tu dis de la merde “panzer division marduk” et alors? Les Panzer sont des chars allemands qui sont toujours utilisé, c’est un concept sur la guerre. Depuis quand il est interdit de parler de guerre ou depuis quand est-ce tendancieux?
            De plus, renseigne-toi bien et tu te rendras compte que le char en pochette du cd n’est pas un char allemand.
            Et donc ton “ils ont l’air politiques”, bah non, ils ne le sont pas. Et niveau légendes vivantes, je pense qu’ils n’ont plus rien à prouver…
            Pour Mayhem, tu es “tombé direct” sur la photo de hellhammer avec son brassard nazi, bah dis donc, tu es un sacré chanceux, parce que globalement, faut quand-même vachement chercher pour trouver cette photo qui, je te rappelle , illustre un disque pirate. Maintenant, comme Darkthrone et leur “norsk arsik black metal” Mayhem, fin des années 80 ont voulu se donner un petit côté provocateur, pour faire trembler les ménagères. Un peu comme Sid Vicous n’est-ce pas?

            Sacramentum?
            Au lieu d’écouter, tu trouves directement le side-project et le fait d’arme avec LE titre (sur un total de 16 disques faut préciser) qui “fache”, tout ça bien sur sans citer : “Lord Belial left their old label, No Fashion Records, when they refused to release the song “Purify Sweden”. The song is about strong Swedish patriotism relating to war and anti-religion.”

            Lucifugum?
            Tu es un dingue dis-donc, car ils remercient nokturnal mortum dans le livret du premier pressage de “on the sortilage of christianity”, album assez difficile à trouver en original…
            Mais là aussi, tu oublies de préciser qu’ils ont clairement et rapidement pris leurs distances avec nokturnal mortum, dès que ces derniers ont commencé à partir dans un délire néo nazi.

            Limbonic Art?
            Zyklon? Dommage que tu ne te sois pas plus renseigné sur l’origine du nom. Etonnant vu comme tu as le souci du détail habituellement… Et puis bon, pour information il n’y a plus aucun membre de limbonic art dans zyklon.

            Belenos?
            Putain, réussir à balancer sur belenos, franchement fallait oser, et toi tu oses (c’est ça qu’on les reconnait, ils osent tout!).
            Tu te rends compte que tu es obligé d’aller chercher des membres live pour réussir à trouver la petite bête?
            Car sur le groupe, bah mon gars, tu peux rien dire!

            Galdr?
            Bah achète pas le cd et télécharge pour écouter à quoi ça ressemble.

            Je suis étonné que tu n’aies pas balancé sur summoning (une cassette chez werwolf promotions il me semble aussi).

            Enfin bref, marrant de te voir essayer de me coincer.
            Et dans le même temps, les regroupements que tu fais entre les personnes des groupes te permettent de te rendre compte que le black metal est bel et bien une branche musicale dans laquelle BEAUCOUP de petits détails peuvent te faire penser que n’importe quel groupe est faf (Belenos & Marduk, j’en reviens toujours pas hahaha!).
            Mais c’est pareil pour Slayer, Motorhead et j’en passe qui ont utilisé une image militariste sans pour autant qu’ils en patissent toute leur existence…

    • kahina 6 mars 2018 at 17:32 - Reply

      En temps que très bonne amie du monsieur “couille de loup”, ancienne service civique au collectif tomahawk (dont le fondateur s’avère être une tout autre personne) et étant l’organisatrice du festival de l’arbre punk (29 sud) je pense être bien placée pour vous dire quelques mots.

      Tout d’abord, avant de juger évènement que Vincent organise (oui parce qu’il a effectivement un prénoms messieurs), peut-être devriez-vous discuter avec lui ? apprendre à le connaître ? il n’a rien, mais alors VRAIMENT rien d’un nazi bordel.

      je pense que la mauvaise foi et le manque de culture de votre part (la horde) nui à la culture.

      C’est un putain d’évènement culturel et non politique, ceux sur quoi nous insistons fortement à l’ouverture de cette fête. Pas de bras levés!

      En se qui concerne les discours après la présidentielle sur le camping, je pense qu’ils ont tout à fait le droit d’en discuter et de partager leurs opinion tant que c’est en privé ? C’est là une belle preuve de fachisme de ne pas l’accepter !

      Peut-être que si elle est privée c’est pour éviter toute ces diffamation ?

      Alors je vous invite, vous qui parlez sans savoir de quoi vous parler ni de qui vous parler, à venir boire un bol de couille de loup et de discuter afin de mettre les choses au clair ?

      Ce message n’est pas une attaque, mais un moyen d’ouvrir vos yeux.

      Bien cordialement.

      • La Horde 6 mars 2018 at 22:49 - Reply

        Pour commencer, le commentaire n’était pas de nous (la Horde) mais d’un autre internaute, dont l’avis nous semble cependant intéressant, mais qui peut être discuté, comme n’importe quel avis. Ensuite, puisque tu parles d’ouvrir les yeux, il faudrait commencer par le faire toi-même pour lire les commentaires avant de les commenter : il est justement précisé, et même souligné, qu’il n’y avait pas de bras tendus au festival… alors pourquoi, avec mauvaise foi, dire justement que c’est ce qui est affirmé ? Enfin, si pour toi, témoigner que des propos sur le camping étaient plus que limite, c’est du fascisme (attention à l’orthographe, quand même), alors c’est que tu en as une définition bien particulière… Pour ce qui est de mettre les choses au clair, la balle est dans le camp des organisateurs du festival, et c’est à eux de montrer qu’ils seront vigilants à l’avenir sur les invités : dans le cas contraire, il est normal que des antifascistes leur signalent le problème.

Laisser un commentaire »