La Salvetat : Pétition contre la propagande raciste des Brigandes

14 décembre 2017 2 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Nous avons déjà parlé à plusieurs reprises (ici et , par exemple) des Brigandes, ce groupe musicalo-facho-sectaire qui sévit à La Salvetat-sur-Agout,  une petite ville de l’Hérault. Si à l’origine c’était surtout par ses chorégraphies improbables (qui ont fait les joies du net) et ses discours racistes et nationalistes que le groupe s’est fait connaître, c’est aujourd’hui surtout par ses tentatives d’intimidation que la communauté des Brigandes se fait remarquer.

Des voisins excédés ont donc décidé d’alerté les pouvoirs publics sur leurs agissements. Pour notre part, nous pensons que ce sont surtout aux habitantEs eux/elles-mêmes de s’organiser pour neutraliser la nuisance des Brigandes en publiant une pétition à l’attention du procureur de la République : si, pour notre part, nous n’attendons rien de l’État pour qu’il règle le problème, en revanche nous relayons cette pétition surtout et avant tout pour faire connaitre la situation, en espérant que cela incitera les antifascistes de la région à se coordonner pour mettre en place le soutien que les habitantEs de la Salvetat méritent.

Stop à la propagande raciste, antisémite et homophobe des brigandes

Ah quel beau village de l’Hérault nous habitions à une heure de Beziers, deux de Montpellier, perché sur nos montagnes bien connu pour son lac, ses forêts, son eau pétillante et ses fortifications « la Salvetat sur Agout ». Mais depuis mai 2015 notre tranquillité s’en trouve troublée : chemises blanches, souliers vernis, ils sont arrivés tout mignons et tellement sympathiques. « Victoire »criait le maire, notre école gardera sa 4eme classe, nos commerces retrouveront un nouveau souffle quant la saison estivale sera passée. Enfin, notre village avait ses  » artistes locaux de qualité  » : encore une fois ces propos sortaient de la bouche de notre premier magistrat. Accueillis comme l’élite de la musique ces « artistes » donnaient des concerts gratuits dans nos bistrots, venaient lire des contes le dimanche aux personnes âgées. Bientôt nous avons vu apparaître dans de nombreux commerces de notre commune leurs cd des Ultra Sixties ( groupes reprenant des chansons des années 1960 bien sous tous rapports…)

Côté face, les Ultra Sixties (en haut) ; côté pile, les Brigandes.

Le cheval de Troie était rentré dans notre village. Nos remparts n’avaient servi à rien, l’ennemi s’était infiltré dans les associations, la radio locale, les hameaux, à l’école et avait même réussi à louer le local mitoyen à notre mairie ( lieu de discutions librairie ou vous pourrez y trouver des ouvrages comme Mein Kampf, photo de la petition)

Février 2016 le magazine le Point fait éclater le scandale et révèle la réelle identité de cette secte ; il était trop tard. LES BRIGANDES, voici la vraie identité de cette communauté d’ultra droite prônant le grand remplacement comme elles aiment le chanter (salut nazi, enfants à visages découverts…). Joel Labruyere le gourou de la secte (une bonne trentaine à l’heure actuelle peut être plus avec les villages alentours qu’ils ont commencé à infiltrer) bien connu des services de l’état et du Miviludes était démasqué ainsi que leur association Barka productions rassemblant les Brigandes, les Ultra Sixties ainsi que les Salvetoises (nom pris aux habitantes de notre village et les assimilant à leurs propos).

Obsédées les Brigandes ?

Propos racistes, homophobes, anti gauchos….voilà ce qui les caractérise. Une poignée de villageois s’insurge et la le dérapage commence : INSULTES, MENACES, INTIMIDATIONS. Notre maire bien connu pour ses propos postés sur Facebook au sujet de Audrey Crespo Mara (journaliste à TF1 ayant porté plainte contre Mr Thibault Estadieu pour injures publiques) appelle à la tolérance et poste sur les réseaux sociaux que la polémique est créée par « quelques troublions, commères et de la gauche caviar locale », soutenu par une partie de notre municipalité qui je cite  » trouve plus acceptable d’accueillir des gens comme eux plutôt que des migrants ».

La secte de Joel Labruyere se sent pousser des ailes. Plus rien ne les arrête. Juin 2017 pendant les élections législatives les brigandes s’affichent devant la mairie brandissant le drapeau du lys noir, là encore rien n’est fait. Eté 2017 nous apprenons que les livres scolaires ne correspondant pas à leur idéologie sont brûlés, la mairie était au courant mais rien n’a filtré. Pauvre est celui qui osa le révéler, agitateur et trouble fête comme la municipalité le désignait déjà. Courant 2017 certains opposants sont obligés de déménager pour des questions de sécurité, ils n’hésitent plus à vous foncer dessus en voiture, à venir vous menacer vous et vos proches à votre domicile, à vous coincer à un coin de rue et même à vous intimider devant vos enfants. Malgré les multiples plaintes, mains courantes déposées en gendarmerie, courriers au procureur, préfecture, sous préfecture les choses stagnent et la communauté poussent leurs opposants a fuir.

Le local des Brigades : une ambiance très new age dans la vitrine…

Septembre 2017 : la secte ne scolarise pas leurs enfants. Adieu l’argument de Mr le Maire de leur foutre la paix pour garder sa 4eme classe. Les choses ne s’arrêtent pas là : nous venons d’apprendre qu’une liste serait créé avec quelques élus actuels ainsi que des Brigandes pour les prochaines élections municipales. Dernière en date ils s’en sont pris physiquement au directeur du magazine d’extrême droite Rivarol et menacent de coups et blessures toutes personnes s’intéressant de près ou de loin à leurs affaires. Nous avons fait courant 2016 et 2017 l’objet de plusieurs articles dans divers magasines : Le Point, le Nouvel Obs, Libération, France 3, la Horde, le Midi libre, la Pieuvre, le mouvement info, le panache Salvetois… Pour les sceptiques, je vous invite à lire ces articles ainsi que ceux concernant le gourou Joel Labruyère.

AIDEZ NOUS ET PARTAGEZ POUR QUE LES SERVICES DE L’ÉTAT AGISSENT ENFIN

La pétition sera transmise:

Au Procureur, au Préfet ainsi qu’au Miviludes

2 commentaires »

  1. Lazaridès 10 janvier 2018 at 00:25 - Reply

    Maintenant que Notre-Dame des Landes c’est gagné, ça vous dit une ZAD à La Salvetat ?

  2. Pourprix Christophe 14 décembre 2017 at 17:00 - Reply

    Bonjour, merci pour la publication. Je me permets de vous joindre le lien de la pétition, plus nous aurons de signatures et moins les gens auront peur de parler ( chose logique à l’heure actuelle vue la pression exercée par la secte et le soutien du Maire)
    https://www.change.org/p/mr-le-procureur-de-la-r%C3%A9publique-stop-a-la-propagande-raciste-antisemite-et-homophobe-du-groupe-ultra-droite-des-brigandes-d7dbe503-318f-40ae-8a47-67e24a2bb16d?recruiter=442448766&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition
    Cordialement Christophe Pourprix

Laisser un commentaire »